Un permis de conduire jusqu’à 30 % moins cher et plus rapide

Publié le

par L’équipe Minute-Auto.fr

En moyenne un candidat débourse 1800 € pour passer le permis de conduire avec un temps d’attente dépassant parfois les 60 jours ! Face à cette formation jugée trop longue et onéreuse, 680 000 automobilistes font le choix de rouler sans permis. Pour rendre le permis plus accessible, le Premier ministre, Édouard Philippe, a donc annoncé la mise en place de 10 mesures chocs pour réduire de 30% le coût du permis de conduire.

1 – Le code de la route gratuit pour les volontaires au Service national universel (SNU)

Sous la forme d’un service civique d’un mois, le SNU s’adressera dès juin 2019 aux jeunes âgés entre 16 et 18 ans. Divisé en deux étapes, une phase de cohésion suivie d’une mission d’intérêt général, c’est durant la première étape que les jeunes seront sensibilisés à la sécurité routière. Ils suivront une préparation au code de la route et disposeront d’un accès à une plateforme en ligne de formation au code. A l’issu de l’enseignement, ils pourront passer gratuitement l’épreuve théorique, épargnant ainsi près de 300 €.

2 – 30% d’économies grâce au simulateur de conduite

L’apprentissage sur simulateur a pour but de réduire la durée de formation à la conduite et donc son prix. Au lieu de passer 30 heures de pratique en voiture (coût moyen de 1350 €) désormais le candidat pourra effectuer 10 heures de formation sur un simulateur et 20 heures en circulation. Les heures sur simulateur étant 30% moins chères, le jeune conducteur payera en moyenne 1215 €, soit une économie de 135 €.

3 – Un gain de temps avec l’apprentissage de la conduite sur boite automatique

En suivant une formation pratique sur un véhicule équipé d’une boite automatique, le candidat verra sa période d’apprentissage réduite, passant de 13h à 20h. Le niveau de difficulté étant moindre que sur une voiture avec une boite de vitesse manuelle. Ce permis qui autorisait la conduite de véhicules à boite manuelle au bout de 6 mois, verra ce délai réduit à 3 mois avec le permis pour tous.

4 – Jusqu’à 360 € d’économies grâce à la conduite supervisée

La conduite supervisée permet à un jeune conducteur ajourné à l’examen du permis, de conduire avec l’accompagnateur de son choix (parents, proches titulaires du permis B depuis au moins 5 ans) pour continuer à acquérir de l’expérience. Jusqu’à présent, un élève qui échouait et qui suivait des heures de conduite supplémentaires avec une auto-école devait payer 360 € pour 8 heures. Dès la fin de l’année, il pourra suivre la conduite supervisée sans avoir à payer des heures complémentaires et sans délai ni formalité avec l’accord de l’assureur.

5 - L’accès à la conduite encadrée gratuite étendue

La conduite encadrée permet l’obtention du permis B gratuitement dans le cadre d’un enseignement. Elle s’adressait uniquement aux jeunes en formation professionnelle à destination d’un métier routier (CAP conducteurs routiers, livreurs, BAC pro conducteur transport routier de marchandises …). Désormais, toutes les formations qui nécessitent le permis de conduire pourront en bénéficier : aide aux personnes, activités impliquant de faire des livraisons...

6 – Le choix de la date d’examen pour réduire les délais d’attente

A partir de 2020, une plateforme d’expérimentation en Occitanie permettra l’inscription à l’épreuve du permis directement en ligne. Chaque candidat pourra choisir de chez lui ou via son auto-école, son centre d’examen, sa date d’épreuve et son créneau horaire.
A noter que les candidats devant se réinscrire à l’épreuve verront leur délai d’attente adapté au résultat obtenu précédemment. Autrement dit, moins le résultat sera bon, plus le candidat devra attendre.

7 – Choisir son auto-école via un comparateur

D’ici la fin de l’année 2019 les candidats pourront comparer les écoles de conduite : taux de réussite et prix de la formation... via un site en ligne. Un bon moyen de faire jouer la concurrence quand on sait qu’il existe de fortes disparités d’une région à l’autre.
Cette plateforme permettra aussi de géolocaliser rapidement les écoles de conduite les plus proches.

8 - Un livret de formation numérique pour suivre l’apprentissage du candidat

Comme le livret papier, cette version numérique permettra de renseigner les heures de conduite effectuées et de suivre l’évolution du jeune conducteur. Il remplacera progressivement le livret papier.

9 – Le permis de conduire dès l’âge de 17 ans dans le cadre de l’AAC

Le jeune conducteur ayant passé la conduite accompagnée pourra passer l’examen du permis de conduire dès l’âge de 17 ans. S’il ne peut pas conduire seul avant l’âge de 18 ans, il sera néanmoins autorisé à conduire en étant accompagné avec l’accord de l’assureur.

10 – Le questionnaire du code de la route remanié pour un meilleur taux de réussite

L’examen du code de la route proposera de nouvelles questions visant à être compréhensible pour tous, et notamment pour les candidats les plus en difficulté.

A lire aussi :

Comment financer son permis quand on est jeune ?
Conduite sans permis : 680 000 automobilistes en dehors des clous
Permis de conduire : une aide de 500€ pour les apprentis


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Un permis de conduire jusqu’à 30 % moins cher et plus rapide»

Publiez votre avis