Enquête : Les Pokémon s’invitent au volant

On ne peut y échapper, Pokemon Go est le dernier phénomène à la mode. Si le célèbre jeu vidéo est ancré dans l’inconscient collectif de millions de fans depuis une quinzaine d’années, cette dernière version est de loin celle qui déchaîne le plus les passions, parfois jusqu’à l’extrême. En effet de nombreux accidents ont déjà eu lieu à cause de conducteurs mêlant conduite et chasse virtuelle au Pokemon, au point que la Gendarmerie ait adressé un message d’alerte à ce sujet sur Twitter.

Minute-Auto.fr a tenu à sonder plus de 3000 joueurs de Pokemon Go au cours du mois de juillet afin de faire la lumière sur cette situation. Pokemon Go a t-il un effet si néfaste ?

Chasse à tout prix

Le principe de Pokemon Go est de pouvoir chasser des Pokemon dans le monde réel. Plus on parcourt de kilomètres, plus on a de chances de tomber sur un de ces animaux et d’en capturer. C’est pourquoi les joueurs comptent sur les transports pour augmenter leur score. Certes, la capture ne pose aucun problème de sécurité en tant que passager d’une voiture. Sur 2140 joueurs propriétaires d’une voiture, ils sont 85% à avoir joué à Pokemon Go sans toucher au volant. Reste que plus de la moitié de ces conducteurs (59%) ont avoué avoir joué pendant qu’ils conduisaient, ce qui n’est guère rassurant. Le vélo n’est pas épargné, au contraire même puisqu’on compte 87% de cyclistes (sur 2268 concernés en tout) qui associent pédales et navigation virtuelle.

Notons que les deux-roues motorisés sont bien moins utilisés par les joueurs interrogés pour leur chasse quotidienne. Seuls 6% en ont conduit tout en jouant et ils sont 17% à l’avoir fait en tant que passager, mais cette part est d’autant plus négligeable qu’elle ne concerne que les propriétaires de ces 2 roues motorisés, soit un total de 389 joueurs à peine.

Conscients des risques ?

Ils sont donc une bonne partie à se mettre en danger. Plus inquiétant encore : pour la grande majorité, leur conduite est uniquement motivée par leur désir de jouer à Pokemon Go : 90% des conducteurs-joueurs n’ont pris le volant que pour chasser virtuellement. Et pourtant, parmi ceux qui ont mêlé jeu et conduite, ils sont trois quarts à avoir conscience de prendre des risques. C’est du moins ce qu’ils prétendent...

L’élément positif à dégager reste l’esprit de communauté dégagé par Pokemon GO. En effet, ils sont 76% à jouer avec des amis et on compte 35% des interrogés qui ont déjà rencontré de nouveaux fans grâce au phénomène. Cela n’occulte pas pour autant les résultats inquiétants livrés par cette enquête.

A propos de l’enquête :

L’enquête a été menée du 11 au 20 juillet 2016 auprès d’un échantillon de 3024 français âgés de 15 à 35 ans. Les données de l’enquête ont été récoltées par Google Form et par téléphone auprès d’un panel de clients des sites http://minute-auto.fr et http://le-jeune-conducteur.com.

Contact :

Manon TENES
Email : manon.t@minute-auto.fr
Téléphone : 06 68 05 35 02