Sondage - L’amour des Français pour leur première voiture

Nous avons tous en mémoire notre première auto : les difficultés que nous avons rencontrées pour l’acquérir, l’attente interminable avant d’enfin pouvoir affirmer « j’ai ma voiture ! », les sensations vécues et ressenties lorsque nous en avons pris le volant pour la toute première fois,...

Minute-Auto.fr a voulu en savoir plus sur la façon dont les Français procèdent pour acquérir leur premier véhicule, ainsi que sur les impressions des conducteurs avant, pendant et après l’acquisition.

Comment l’achat est-il effectué ? Dans quelles conditions ? Quelle relation les Français entretiennent-ils avec leur première auto ? Combien de temps la conservent-ils ? Comment s’en séparent-ils ? En sont-ils nostalgiques ? Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé un panel de 1672 individus durant les mois de juin et juillet 2018.

Nostalgie, quand tu nous tiens

Mais la première voiture, ce sont aussi et surtout de bons souvenirs ! Ainsi, 79% des individus questionnés affirment avoir des anecdotes à raconter au sujet de leur premier compagnon de route. 56% d’entre eux admettent qu’il s’agit plutôt de « galères », mais qualifiées de « drôles ».

27% évoquent des soucis mécaniques, tandis que 11% lient leur anecdotes à des peines de cœur. Ici déjà, la nostalgie est bien présente puisque 58% des Français n’hésitent pas à assumer le fait de raconter, encore aujourd’hui, des anecdotes liées à leur première automobile.

Et s’ils sont 42% à être carrément « nostalgiques » de cette voiture, la quasi totalité du panel (96%) affirme l’avoir adorée ! L’amour des Français pour leur première « caisse » n’est donc plus à démontrer.

Top 5 des surnoms des premières voitures

Puisque les gens ont tendance à tomber amoureux de leur voiture, ils n’hésitent jamais à lui donner un petit nom affectueux. Pas moins de 72% des premières voitures avaient un surnom, et près de la moitié (47%) s’appelaient Titine ! Choupette a également le vent en poupe, puisque ce petit nom concerne 16% des premières autos. Suivent Tuture (9%), Pétrolette (8%) et enfin Bibiche (4%).

1 première auto sur 2 achetée par les parents, mais d’occasion

Dans de nombreux cas, les jeunes qui font l’acquisition de leur première voiture sont encore étudiants ou débutent à peine leur vie professionnelle. Dès lors, il n’est guère étonnant de constater que plus d’un véhicule sur deux (54%) est payé par les parents. Ils ne sont que 39% à l’acheter avec leurs économies.

Pas question pour autant de se ruiner, que l’on soit jeune ou parent, puisqu’à peine 9% des premières voitures sont des véhicules neufs ! La quasi totalité s’acquière donc sur le marché d’occasion.

Pour 65% des personnes interrogées, la première auto est synonyme de liberté. 19% préfèrent avancer le terme d’émancipation et 13% le mot « évasion ». Pour autant, la vie sur les routes en compagnie de cette voiture n’est pas toujours aisée, puisqu’ils sont tout de même 52% à qualifier leur engin de « capricieux ». Plus d’un Français sur 3 (36%) a même vécu son premier accident, responsable ou non, au volant de sa première auto.

Comment s’en séparer ?

Tôt ou tard arrive le temps de la douloureuse séparation. Ils ne sont que 37% à avoir vendu leur première auto. Visiblement, les conditions de séparation varient fortement puisque 21% la mettent à la casse, 19% la font reprendre par un garage, 9% la perdent dans un accident et 5% l’offrent à quelqu’un d’autre.

Parmi ceux qui la revendent, ils sont près de la moitié (48%) à le faire entre 2 et 5 ans après l’achat, 23% entre 1 et 2 ans, 14% après moins d’1 an, 12% entre 6 et 10 ans et 3% la conservent plus de 10 ans.