Comparateur assurance auto

Economisez 40% sur le prix de votre assurance voiture

Jeune conducteur : Assurer une voiture puissante

Si le jeune conducteur se tourne généralement vers une voiture d’occasion bon marché pour économiser au maximum, rien ne l’empêche, s’il en a les moyens, d’acheter une voiture puissante. Cependant, cet investissement n’est pas sans risques au moment d’assurer le véhicule.

En quoi est-ce difficile d’assurer un jeune conducteur avec une voiture puissante ?

Le montant de l’assurance auto dépend entre autres de votre profil et de votre véhicule. Les assureurs vous facturent selon diverses caractéristiques susceptibles d’être plus ou moins avantageuses pour eux. Or, le jeune conducteur est un profil à risque pour les assureurs car il fait partie des personnes les plus impliquées dans les accidents de la route. Il en va de même pour une voiture puissante qui connaît davantage de sinistres qu’un véhicule de faible cylindrée.

Ainsi, si un jeune conducteur souhaite s’assurer avec une voiture de grande cylindrée, il aura plus de difficultés à convaincre les organismes de l’assurer à un bon prix, d’autant qu’il est généralement conseillé de souscrire à une assurance tous-risques pour couvrir une voiture rapide. Ce prix très élevé est parfois utilisé comme élément de dissuasion par les assureurs afin que les jeunes conducteurs ne prennent pas de voiture puissante. Il arrive même que des assureurs refusent tout simplement d’assurer ces jeunes conducteurs car rien ne les empêche légalement d’agir de la sorte.

Quels modèles sont considérés comme « puissants » ?

Les assureurs classent généralement une voiture comme puissante lorsqu’elle atteint ou dépasse les 6 chevaux fiscaux. C’est le cas par exemple de la BMW Série 1, l’Audi A3, la Peugeot 208 GTI et RCZ ou de la Clio et Megane RS. Cependant, cette classification n’est pas appliquée par tous les assureurs : d’autres choisissent un seuil de 7 chevaux fiscaux, d’autres prendront en compte la puissance pure.

Quelle assurance pour une voiture puissante ?

Pour assurer une voiture puissante, on se tourne généralement vers l’assurance tous-risques, à la fois à cause des probabilités d’accident de ce type de véhicules et pour couvrir les dépenses coûteuses en cas de réparation. Après, toutes les assurances tous-risques ne se ressemblent pas : certaines proposent des garanties d’office mais d’autres ne les proposent qu’en option.

Le jeune conducteur peut donc faire le tri en ne sélectionnant que les garanties indispensables. Parmi ces options, la garantie « valeur à neuf » n’est pas inintéressante : elle est valable deux ans et elle vous permet de remplacer le modèle sinistré par un véhicule neuf. Le conducteur peut aussi négocier une franchise élevée pour obtenir en échange une prime d’assurance plus abordable mais cela reste un risque puisque le conducteur paiera le prix fort en cas d’accident.

Conseils pour mieux s’assurer

- S’assurer chez l’organisme de ses parents : si certains assureurs vous refusent une couverture, vous pouvez vous adresser à l’organisme auquel vos parents ont souscrit. Il sera donc plus facile de négocier un rabais, surtout si vos parents bénéficient d’un bonus pour leur bonne conduite.

- Regrouper ses contrats : les assureurs ne se contentent pas d’un seul domaine.Ils couvrent souvent l’assurance de l’habitation, de l’automobile ou de la santé et proposent donc des offres en conséquence pour les personnes qui souhaiteraient se limiter à un seul interlocuteur. Un jeune conducteur peut donc y trouver son compte s’il regroupe ses contrats puisqu’il peut bénéficier d’une offre avantageuse.

- Passer par la conduite accompagnée : statistiquement, les jeunes conducteurs ayant appris par ce biais connaissent moins d’accidents que ceux qui ont suivi l’apprentissage classique. Comme les assureurs prêtent énormément d’attention à ces statistiques, la conduite accompagnée est donc un bon argument pour faire baisser la note de l’assurance. La majoration adressée aux jeunes conducteurs passerait ainsi de 100% à 50% la première année.

- S’assurer en conducteur secondaire : il est possible d’assurer le véhicule au nom d’un parent ou de son conjoint, et de s’inscrire en conducteur secondaire. Ainsi, la prime sera moins élevée. Cela étant, cela s’avère pertinent uniquement si votre utilisation du véhicule reste occasionnelle ou exceptionnelle : une utilisation permanente du véhicule par un second conducteur peut être considéré comme une fausse déclaration de sa part et peut conduire par une majoration de la prime ou une résiliation du contrat. En savoir plus sur l’assurance secondaire pour les jeunes conducteurs.

- Garer sa voiture / habiter dans un lieu sûr : votre profil est étudié avec attention par l’assureur et celui-ci tient également compte de votre lieu d’habitation et de l’endroit où vous garez le véhicule. Si vous habitez dans une zone particulièrement fréquentée en automobiles ou si vous laissez votre voiture à l’air libre, vous serez davantage facturés. Garez donc votre voiture dans un parking ou dans un garage pour bénéficier d’une éventuelle réduction.

Avis sur «Jeune conducteur : Assurer une voiture puissante»

Publiez votre avis