Comparateur assurance auto

Economisez 40% sur le prix de votre assurance voiture

Jeune conducteur : payer moins cher son assurance auto

Un jeune conducteur dispose généralement d’un budget limité. Entre l’achat du véhicule, son entretien ou l’essence, il cherchera avant tout une assurance auto bon marché. Or, les assureurs auto sont généralement plus frileux envers les conducteurs débutants car ils sont considérés comme des conducteurs à risque. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour économiser le plus possible sur son assurance auto.

Être un bon conducteur

Ce conseil semble aller de soi mais il n’est jamais inutile de le rappeler car plus un conducteur évite les incidents, plus sa conduite sera valorisée grâce au système du bonus-malus. En effet, vous pourriez bénéficier d’une baisse annuelle de 5% sur votre cotisation si vous ne subissez aucun sinistre et si vous gardez cette dynamique pendant plus de deux ans, il sera possible de faire annuler votre malus. Ce sera également un avantage au moment de négocier un nouveau contrat : l’assureur étudie votre profil et sera plus enclin à vous proposer un contrat à un prix plus avantageux.

Dans le cas contraire, plus vous commettrez d’infractions ou plus vous serez impliqués dans des sinistres, plus vous aurez de chances d’être majorés, jusqu’à risquer une rupture de contrat. Il sera aussi plus compliqué de dénicher un nouvel assureur en tant que mauvais conducteur, bien que des organismes se sont spécialisés pour assurer les profils à risque.

Ne pas déclarer les petits sinistres

Lorsque vous choisissez votre contrat d’assurance, il faut prêter attention non seulement au montant de la prime d’assurance mais également de la franchise, cette somme non assumée par l’assurance et qui reste à votre charge en cas de sinistre. Or il arrive de subir des chocs bénins qui nécessitent certes une réparation mais dont le coût reste inférieur à la franchise. Dans ce type de situations, il n’est donc pas nécessaire de prévenir l’assurance. Vous économiserez ainsi la franchise et vous ne subirez donc pas de malus.

Négocier sa franchise

Dans le même ordre d’idée, une longue période sans accident vous permet d’éviter de payer la franchise. A ce moment, il n’est donc pas irraisonnable de négocier une hausse de cette franchise (d’une dizaine à une centaine d’euros) pour abaisser le montant de la prime d’assurance. Si vous continuez à éviter les sinistres, vous pourrez économiser jusqu’à 50 euros grâce à cette négociation. Il convient cependant de limiter le montant maximal de cette franchise : au delà de 500 ou 600 euros, vous ne ferez plus d’économies utiles et si jamais un incident survient, vous payerez le prix fort.

Choisir une assurance au kilomètre

Si vous n’êtes pas un conducteur régulier (moins de 10 000 km par an), il sera moins pertinent de payer une assurance coûteuse plutôt destinée aux conducteurs permanents. C’est pourquoi les assureurs proposent l’option de l’assurance au kilomètre. Vous payez au choix selon un forfait kilométrique à ne pas dépasser ou selon le kilométrage mesuré par un boîtier électronique. Dans les deux cas, votre contrat s’adapte mieux à vos habitudes de conduite et vous permet de réaliser des économies intéressantes, à condition de ne pas dépasser le seuil fixé. Soyez donc sûrs de votre kilométrage annuel.

Choisir une assurance au tiers

Il existe trois types principaux d’assurance auto : l’assurance au tiers, intermédiaire (ou tiers étendu) et tous risques. La première est la plus légère car elle ne couvre que le minimum syndical, à savoir la responsabilité civile : la couverture des dégâts causés à un tiers (la personne et son véhicule) en cas d’accident. Comme elle se limite à cette garantie, elle est la moins chère du lot, bien qu’elle peut être complétée par des garanties facultatives.

Choisir une voiture adaptée

Votre profil influe énormément sur le prix de l’assurance auto, que ce soit vos antécédents, votre kilométrage ou ici votre véhicule. Généralement, les assureurs ont tendance à majorer les possesseurs de voitures neuves, rapides et polluantes et à favoriser les véhicules à fort kilométrage, peu performantes et respectueuses de l’environnement. En effet les organismes consultent régulièrement les statistiques annuelles quant aux véhicules impliqués dans divers sinistres : accidents, vols, vandalismes, etc. Il s’avère que la première catégorie de véhicules est davantage concernée que la seconde. Les assureurs facturent donc en conséquence. De plus, les garanties au tiers sont plus adaptées aux possesseurs de véhicules plus anciens.

Étudier et comparer les contrats d’assurance

Si le contrat dépend du profil du conducteur, il dépend aussi de l’assureur. Chaque contrat sera différent au niveau de ses options, ses conditions ou ses exceptions. Certains organismes vont inclure des garanties d’office et d’autres ne les proposeront qu’en option. Aussi, il est tout à fait possible de trouver deux contrats d’assurance au même prix avec un contenu différent, tout comme deux contrats avec les mêmes options ne seront pas au même prix. Des assureurs proposent même des assurances au tiers plus coûteuses que des assurances tous risques proposées par d’autres organismes. Pensez donc à bien lire les contrats proposés et à bien les comparer. Notre comparateur d’assurances auto jeune conducteur vous proposent de comparer des devis afin que vous trouviez l’offre la plus adaptée.

Résilier son contrat au bon moment

Un contrat d’assurance peut ne plus convenir au bout de quelques années, car votre situation peut rapidement évoluer : plus de kilomètres parcourus, changement de voiture ou de sa valeur, déménagement, si ce n’est la découverte d’une offre plus avantageuse. Dans cette logique, la loi Hamon autorise désormais les clients à résilier leur contrat au bout d’un an sans justification particulière. Il est donc d’autant plus pertinent de faire jouer la concurrence pour obtenir une meilleure offre. De plus, les assureurs sont au courant des offres de leurs concurrents et peuvent proposer des promotions pour vous convaincre de rester parmi eux.

S’équiper d’un antivol

Il s’agit de sécuriser au mieux votre véhicule, ce qui rassurera votre assurance. En ce sens, s’équiper d’un système d’antivol sera pertinent. Cela peut être un verrouillage du volant ou une alarme. Vous pourriez ainsi bénéficier d’une réduction de la cotisation.

Avis sur «Jeune conducteur : payer moins cher son assurance auto»

Publiez votre avis