Comparateur assurance auto

Economisez 40% sur le prix de votre assurance voiture

Jeune conducteur : assurance conducteur secondaire

Le jeune conducteur étant considéré comme un profil à risque par les assureurs, il lui est souvent difficile de dénicher une assurance auto jeune conducteur au meilleur prix car il subit une supprime la plupart du temps. C’est pourquoi certains décident de s’assurer en tant que conducteur secondaire.

Qu’est-ce qu’un conducteur secondaire ?

Le conducteur secondaire, comme son nom l’indique, est le deuxième conducteur d’un véhicule. Son nom figure également sur le contrat, à côté de celui du premier conducteur, généralement le conjoint ou un parent du conducteur secondaire. Il n’est cependant pas l’assuré du contrat, et n’a donc pas à payer les cotisations ou se charger des formalités en cas de sinistre.

Comme il ne s’agit pas du conducteur principal, cela signifie qu’il ne conduit le véhicule assuré qu’occasionnellement, ou en tout cas moins souvent que le conducteur principal. Cela dépend donc de l’utilisation de chacun du véhicule en question.

Comment s’assurer en conducteur secondaire ?

Chaque offre est différente et par conséquent, chaque assureur aura sa propre interprétation et tarification du conducteur secondaire. Certains appliqueront une supprime pour le conducteur principal, à plus forte raison si le conducteur secondaire est inexpérimenté mais d’autres n’agiront pas de la sorte. De même, certains limitent leur contrat à un conducteur secondaire, d’autres en autorisent plusieurs mais ce cas de figure est plus rare. Notez aussi que pour une assurance auto au kilomètre, certains assureurs choisissent d’exclure le conducteur secondaire.

Pour le reste, comme pour un conducteur principal, le niveau d’assurance dépend de votre profil : si vous avez ou non des antécédents, si votre véhicule est neuf ou usagé, si vous habitez dans une zone à risques, etc. N’oubliez pas que même en conducteur secondaire, l’automobiliste doit disposer du certificat d’assurance sur son pare-brise et d’une attestation d’assurance en cas de contrôle routier.

Quels avantages ?

Assurer quelqu’un en conducteur secondaire peut être aussi bénéfique pour lui que pour le premier conducteur. Si les assureurs appliquent souvent une supprime si le second conducteur est un jeune automobiliste, elle reste moins élevée que celle qu’ils appliquent généralement pour leurs contrats de jeune conducteur. De plus, le second conducteur bénéficie des mêmes garanties et options mais n’a pas à payer de franchise en cas de sinistre. S’il parvient à éviter les incidents, il sera éligible au bonus. Il pourra le conserver même s’il finit par s’assurer sur sa propre voiture par la suite et pourrait être exempté de supprime.

Le jeune conducteur ne récupère pas le bonus du conducteur principal mais il peut en tirer des bénéfices indirectement. En effet, si son parent ou son conjoint enchaîne les années de bonne conduite, cette bonne réputation rejaillira sur le conducteur secondaire au moment de renégocier un contrat d’assurance ou de souscrire à une nouvelle offre. Cela marche aussi dans l’autre sens : plus le conducteur secondaire accumulera du bonus, plus le conducteur principal sera valorisé.

Limites de l’assurance conducteur secondaire

Il convient de faire une distinction essentielle entre le conducteur secondaire et celui occasionnel. Le premier a son nom sur le contrat et est assuré, là où le second n’est pas déclaré mais vous exposer à une franchise en cas de sinistre. Aussi, si l’accumulation de bonus peut profiter aux deux conducteurs, le malus peut avoir l’effet inverse. Comme c’est un rapport propre au contrat et non à la personne, si le conducteur secondaire commet un sinistre qui conduit au malus, le conducteur principal sera également concerné. Cela peut rendre les négociations difficiles au moment de démarcher un nouvel assureur. Aussi, l’économie envisageable peut être limitée s’il s’agit d’une voiture rapide et neuve, généralement majorée par l’assureur.

De manière générale, n’oubliez pas que le conducteur secondaire doit le rester. Si ce dernier devient le conducteur principal dans les faits, il faut le signaler à l’assureur et pratiquer au transfert de contrat d’assurance. Dans le cas contraire, cela peut être considéré comme de la fraude à l’assurance, ce qui vous expose à des amendes et des peines de prison ainsi qu’au non remboursement d’un sinistre et à la rupture du contrat.

Avis sur «Jeune conducteur : assurance conducteur secondaire»

Publiez votre avis