Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Quelle assurance auto choisir pour son fils ?

Votre fils vient d’avoir le permis et il a hâte de prendre la route. Méfiance car l’obligation d’assurance est d’autant plus importante pour les conducteurs novices à la vue du risque d’accident lié à l’inexpérience. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous et on vous aide à en faire le tour.

Jeune conducteur : la délicate question de l’assurance

L’obtention du permis de conduire est une très bonne nouvelle. Elle est synonyme de liberté mais avant d’en profiter il faut réellement se pencher sur la question de l’assurance. Les jeunes conducteurs sont en effet particulièrement sujets aux accidents pendant la première année. C’est plutôt logique du fait du manque d’expérience et les assureurs sont naturellement plus frileux.

Cette frilosité se traduit souvent par une augmentation du tarif et pour un jeune conducteur, souvent étudiant, ce coût peut être difficile à encaisser. Heureusement, plusieurs options existent suivant son budget mais aussi ses usages.

Inscrire son fils comme conducteur secondaire

L’une des options pour assurer votre fils est celle de l’inscrire en tant que conducteur secondaire sur votre auto. Attention, il est impératif de le signaler à l’assureur pour que l’identité de votre enfant soit liée au contrat d’assurance de telle voiture. En cas de fausse ou d’absence totale de déclaration, l’assureur peut se détourner de ses responsabilités si un incident a lieu.

Bonne nouvelle également pour cette solution, les assureurs ne revoient généralement pas le montant de la prime d’assurance ici pourvu qu’il utilise le véhicule de manière occasionnelle. En revanche, la franchise peut être revue mais tout dépend de l’assureur. Soyez donc bien informé, contactez un conseiller et lisez bien les conditions générales.

Le mieux est de faire ce signalement via une lettre recommandée avec accusé de réception afin d’avoir une preuve de la déclaration. Si l’assureur refuse (il peut le faire), il vous reste l’option changement d’assurance ou le prêt de volant mais votre fils ne pourra utiliser l’auto que très rarement.

En cas d’accident du conducteur secondaire, il faut savoir que le conducteur principal est impacté notamment selon le principe de réduction-majoration.

Un conducteur principal avantagé avec l’AAC

En revanche, si votre fils est inscrit en tant que conducteur principal sur votre voiture, les mensualités vont évoluer. Votre assurance coûtera logiquement plus cher car l’utilisateur quotidien est plus sensible aux sinistres.

Sachez également que l’enfant peut très bien souscrire lui-même une assurance auto s’il possède sa propre voiture. Mais nous l’avons vu, le risque qu’il représente se traduira directement sur sa prime d’assurance.

L’assureur applique alors une surprime pouvant parfois monter à 100% du coût de l’assurance pour la première année.

Un coût non négligeable donc et s’il s’agit de la seule solution pour votre fils, orientez-vous vers une voiture d’occasion de faible valeur afin de choisir l’assurance minimale à savoir au tiers.

Enfin, s’il a pu passer son permis de conduire grâce aux enseignements de la conduite accompagnée (Apprentissage anticipé de la conduite (AAC)), la compagnie d’assureur est censée réduire cette surprime par deux. Des assureurs n’appliquent même aucune surprime ! La conduite accompagnée est donc clairement un bon plan pour les enfants souhaitant être inscrit au titre de conducteur principal sur leur voiture ou celle de leurs parents.

Avis sur «Quelle assurance auto choisir pour son fils ?»

Publiez votre avis