Comparateur assurance auto

Economisez 40% sur le prix de votre assurance voiture

Jeune conducteur : combien de chevaux fiscaux maximum ?

Le jeune conducteur est souvent marginalisé au moment de s’assurer. En effet, il est considéré comme un profil à risque en étant plus souvent impliqué dans des sinistres. Pour cette raison, les assureurs sont d’autant plus frileux lorsqu’un conducteur débutant souhaite se couvrir avec une voiture puissante et vont jusqu’à refuser d’assurer si le véhicule dépasse une certaine puissance fiscale. Or, ce terme peut prêter à confusion.

Qu’est-ce que la « puissance fiscale » ?

La puissance fiscale est aussi appelée « cheval fiscal » ou « puissance administrative » et correspond à la puissance du moteur d’un véhicule. Elle est calculée à partir de la puissance maximale du véhicule en question (en kilowatts) et de son émission de dioxyde de carbone (en grammes par kilomètre).

La puissance fiscale permet d’établir le certificat d’immatriculation (carte grise) ainsi que la taxe en rapport. Elle est donc affichée sur la carte grise (colonne P6). Son prix dépend de votre région d’immatriculation : il peut varier de 27 euros en Corse à 51 euros en Bourgogne par cheval fiscal mais le poids et l’ancienneté du véhicule influent également sur le montant final.

En quoi la puissance fiscale influe sur le coût de l’assurance ?

Les assureurs se basent beaucoup sur les statistiques pour définir leurs modalités d’assurance. Or un véhicule puissant est généralement plus polluant, plus rapide et renforce donc les risques d’accidents de la route. Les réparations en conséquence sont également plus coûteuses. Les assureurs ont donc tendance à augmenter leurs coûts en conséquence puisqu’il s’agit de véhicules à risque. Associés à un jeune conducteur, le risque est d’autant plus grand à leurs yeux.

Qu’est-ce qu’une voiture puissante ?

Il n’y a pas de classification précise pour savoir à partir de combien de chevaux fiscaux une voiture est qualifiée comme puissante. Généralement, un véhicule est puissant au delà des 6 chevaux fiscaux pour les jeunes conducteurs mais d’autres estiment cette limite à 7 ou 8 chevaux fiscaux.

Cependant, ce mode de calcul peut induire en erreur car il peut mettre deux voitures au même niveau alors que leur puissance réelle n’est pas la même. Ainsi, on peut avoir une voiture considérée comme puissante selon l’échelle du cheval fiscal mais peu puissante dans les faits et donc moins risquée pour un assureur. En savoir plus sur les voitures puissantes pour les jeunes conducteurs.

Quelle voiture choisir ?

Il vous sera généralement déconseillé de choisir une voiture rapide à cause du coût prohibitif quant à l’assurance. Il arrive même que des assureurs refusent toute couverture aux jeunes conducteurs. Restez en dessous des 6 chevaux fiscaux afin d’économiser utilement mais prêtez aussi attention aux autres facteurs influents comme son parking, sa pollution, son ancienneté, ainsi que votre profil : disposez-vous d’un bonus ou d’un malus, avez-vous des parents déjà assurés, etc. Pour vous aider dans votre choix, il existe un simulateur dédié aux jeunes conducteurs, ainsi que tous nos conseils pour choisir la voiture idéale.

Avis sur «Jeune conducteur : combien de chevaux fiscaux maximum ?»

Publiez votre avis