Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Volkswagen Golf et Jetta

<< Retourner au Guide

 

En présentant sa Golf, en mai 1974, Volkswagen quittait la monoculture" de la Coccinelle et annonçait un changement complet de sa politique industrielle et commerciale.

 

Capot de coffreCoffreSuspension
Examinez les parties intérieures, plus sensibles à le corrosion.Soulevez le tapie, pour déceler des infiltrations d’eau éventuelles.Un graissage suffit généralement pour supprimer les grincements.
000 Golf 430
Ailes avantTransmission
Examinez les supports de la tâte, sur la doublure d’aile et assurez-vous de l’état des amortisseurs.Examinez les jonctions des silos avec leur doublure, et le pourtour des phares.Les vitesses doivent passer avec précision vérifiez l’état du câble d’embrayage dons le compartiment moteu
MoteurPortesFreins
Le cliquetis du haut moteur est normal mois méfiez-vous des fumées bleues à l’échappement lors des accélérations.La corrosion se concentre è la partie intérieure.Vérifiez que les disques ne portent pas do rayures profondes.

 

La ligne de la Golf, due à Ital design, et ses aptitudes routières surclassant celles des voitures de l’époque, en firent vite un grand succès : 6,4 millions d’unités avaient été produites lorsque Volkswagen présentait, à l’automne 1983, la nouvelle Golf. La dix millionième Golf est sortie de chaîne en juin 1988.

 

De la Jetta à la Sirrocco
02_volkswagen_golf_jetta_22003_volkswagen_golf_jetta_220
Le coupé Sirrocco est conçu sur la base des Golf et des Jetta. Le modèle de deuxième génération (à gauche) a bénéficié de motorisations plus ’sportives’ et d’une suspension améliorée. La Jetta, quant à elle, qui se distingue par son coffre arrière (à droite), est proposée avec des finitions généralement plus luxueuses que la Golf.

 

Ce modèle, le plus vendu en Europe depuis six ans, est actuellement produit chaque jour à 4 300 exemplaires, dans 6 usines à travers le monde.

 

C’est aujourd’hui la voiture européenne proposée dans le plus grand nombre de versions : 21 variantes en France (dont 3 cabriolets), auxquelles s’ajoutent 9 modèles de Jetta, sa "jumelle" à coffre arrière et 2 modèles du coupé Corrado, qui a remplacé la Sirrocco, issue de la même base mécanique.


Les motorisations des Volkswagen Golf et Jetta

La Golf est, depuis l’origine, line traction avant à moteur transversal et boîte de vitesses en bout (disposition "à la Giacosa") ; le moteur étant incliné vers l’avant pour les 1 100 et 1 300 cm3, et vers l’arrière pour les 1 500 et 1 600 cm3.

 

Volkswagen Golf et Jetta : le compartiment moteur
04_volkswagen_golf_jetta_220Très accessible sur les versions de base 1100 et 1300, encore bien accessible sur les 1500 et 1600, le compartiment moteur est plus encombré sur les GTI 1600 (ci-contre), où le changement de filtre à air est laborieux. Depuis l’année-modèle 82, les GTI ont un moteur 1800. La motorisation 1500 fut abandonnée en 1976 et la 1100 en 1980 (années-modèles). La deuxième génération ne conserve que les moteurs 1300, 1600 et 1800.

 

Ces moteurs à arbre à cames en tête émettent souvent un cliquetis caractéristique lorsqu’ils ont atteint un kilométrage important ; il suffit généralement de reprendre le réglage du jeu de marche aux soupapes pour le supprimer.

 

La nouvelle génération
de Volkswagen Golf et Jetta
05_volkswagen_golf_jetta_440
Présentée à Francfort en septembre 1983, la nouvelle Golf se caractérise par ses lignes adoucies, son habitabilité accrue, une gamme de motorisations poussées vers le haut, et des finitions luxueuses en haut de gamme (Golf Carat).

 

Depuis l’année-modèle 84, les moteurs des Golf et des Jetta ont des soupapes commandées par poussoirs hydrauliques qui ont éliminé ce phénomène. En revanche, une consommation d’huile importante (plus d’un litre aux 1 000 km), associée à l’émission de fumées bleues à l’échappement lors des accélérations, dénote une usure excessive des guides de soupapes. Il faut alors rénover le haut moteur, opération assez onéreuse.


 La transmision des Volkswagen Golf et Jetta

Les boîtes de vitesses des Golf/Jetta et des Sirrocco sont des modèles en matière de précision, douceur d’enclenchement des rapports, et fiabilité.

 

Par conséquent, si les vitesses passent mal et que la commande semble molle, cela provient forcément de la commande de boîte, faussée ou desserrée quelque part : il faut y remédier pour ne pas détériorer la fourchette ou les synchros. Après plus de 100 000 km, la boîte émet souvent un chuintement ; ceci n’a rien d’inquiétant, du moins tant que les vitesses passent sans craquer.

 Volkswagen Golf et Jetta : évolution du modèle

Mai 1974 :présentation de la Golf, qui doit sauver Volkswagen, au bord de la faillite, avec versions 3 et 5 portes et moteurs de 1 093 cm3 (1100) ef 1 471 cm3 (1500).
Juillet 1975 :le moteur 1500 est remplacé par le 1600 sur les modèles LS, la cylindrée étant portée à 1 588 cm3.
Septembre 1975 :présentation de la Golf GTI, à moteur 1600 à injection, qui inaugure la catégorie des compactes sportives.
Juillet 1976 :complément de la gamme aux deux bouts : 1100 en base, GLS (1600) en haut de gamme.
apparition d’une nouvelle motorisation 1500 (1 457 cm3).
Septembre 1977 :lancement de la version Diesel, à moteur 1 471 cm3, au Salon de Francfort.
Mars 1979 :présentation du cabriolet réalisé par Karman, sur base mécanique de la Gil, au Salon de Genève.
Juillet 1979 :abandon du moteur 1100, remplacé par un 1300 (1 27 ? cm3).
Septembre 1979 :présentation, au Salon de Francfort, de la gamme Jetta, avec motorisations 1300/GL, 1500/LS/GLS et 1 600/G Li, et du coupé Sirrocco. La cylindrée du Diesel passe à 1 588 cm3.
Mars 1981 :nouveau dessin du coupé Sirrocco, présenté au Salon de Genève.
Octobre 1982 : la GTI reçoit un nouveau moteur 1800 (1 781 cm3).
Septembre 1983 :présentation de la nouvelle gamme Golf, au Salon de Francfort ; seul, le cabriolet conserve l’ancienne carrosserie.
Mars 1984 :présentation de la nouvelle gamme Jetta, au Salon de Genève. Le coupé Sirrocco reçoit une suspension améliorée.
Juin 1985 :lancement de la version Gil 16S, à moteur Volkswagen 16 soupapes développant 139 ch. Le même moteur anime une Sirrocco GTX 16S.
Septembre 1985 :présentation d’une Golf Synchro, à moteur 1800 et transmission intégrale 4x4 avec viscocoupleur.
Octobre 1987 :nouvelle calandre à ailettes transversales, suppression des déflecteurs et nouveaux rétroviseurs extérieurs sur les portes avant.
Septembre 1988 :présentation, au Salon de Paris, du coupé sportif Corrado, qui remplace le coupé Sirrocco, équipé du nouveau moteur 1800 à compresseur G60, développant 160 ch.
Octobre 1988 :nouveau dessin de carrosserie du cabriolet, avec calandre 4 phares, grands boucliers/spoilers AV et AR, et extensions d’ailes et bas de caisse.
Mars 1989 :présentation, au Salon de Genève, d’une Golf Rallye à moteur 1800 et transmission intégrale 4x4 une version destinée à la compétition, avec moteur à compresseur G60, est annoncée.
Mars 1990 :lancement de la Golf GTI G60, à moteur suralimenté, et du Corrado 16V, dont le moteur 1800/16 soupapes développe 136 ch.

 

Sur les modèles de première génération, il arrivait souvent que le câble de commande d’embrayage se coince au passage à travers le tablier du compartiment moteur ; si vous sentez un point dur dans la course de la pédale, pensez à changer le câble au plus tôt.


La suspension des Volkswagen Golf et Jetta

Conformément aux goûts germaniques, la suspension des Golf et Jetta est relativement ferme ; elle l’est encore plus sur les versions sportives : GTI, GTI 16S et GTI G60. Mais la remarquable sécurité de cette voiture n’est pas altérée tant que les amortisseurs conservent leur efficacité vérifiez-les, et changez-les sans attendre s’ils sont trop usés.

 

En revanche, il arrive que le train arrière émette des grincements, désagréables, mais sans gravité : il suffit habituellement de lubrifier les articulations de la suspension pour les supprimer.

 

Mais si le train avant vibre lorsque les roues passent sur une bosse, cela provient souvent d’une avarie au niveau de la fixation dune tête de jambe McPherson, peut-être due à la corrosion de son support il faut sen méfier, car ce défaut peut avoir des conséquences graves.

Les roues et les freins des Volkswagen Golf et Jetta

La Golf fut la première voiture de grande série appliquant le concept du train avant à déport négatif. Si ce réglage donnait au véhicule un excellent comportement routier, cela se payait d’une sollicitation accrue des pneumatiques avant, jusqu’à ce que le concept évolue (il est aujourd’hui généralisé) la nouvelle Golf n’a plus ce problème.

 

Examinez donc soigneusement les pneumatiques ; s’il faut les remplacer, n’hésitez pas à monter des pneus de qualité supérieure afin de bénéficier au maximum des performances de votre Golf, sans les payer d’une usure trop rapide.

 

L’efficacité du freinage des Golf/Jetta et de la Sirrocco conduit souvent leurs conducteurs à en abuser ; d’où une usure rapide des plaquettes qui durent parfois moins de 20 000 km. Examinez bien les freins avant, et spécialement les disques : si les plaquettes n’ont pas été changées à temps, ils peuvent être entamés par des rayures profondes ; ce qui impose leur changement sans délai.


La carrosserie des Volkswagen Golf et Jetta

Dès leur origine, les Golf/Jetta et Sirrocco ont bénéficié d’une protection anticorrosion d’avant-garde pour l’époque d’où leur réputation, méritée, de longévité.

 

La Volkswagen Golf GTI G60
07_volkswagen_golf_jetta_440
Apparu d’abord sur le coupé Corrado, lors du Salon de Paris 1988, le moteur à compresseur volumétrique G60 est désormais proposé sur une Golf Gil G60, qui coiffe la gamme par le haut. Ce moteur est également prévu sur la version Golf Rallye, à transmission intégrale, qui doit être alignée dans les épreuves sportives (sous réserve d’homologation par la FISA). Le moteur 1800, dont la cylindrée à été ramenée à 1 760 cm3 et le rapport volumétrique à 8/1, bénéficie du compresseur G60 à entraînement mécanique (exploitant le brevet du français L. Creux, déposé en 1905). Une régulation électronique centralisée Digifant commande l’allumage cartographique, l’injection et la régulation anticliquetis. Ce moteur développe 160 ch à 5 600 tr/mn, avec un couple de 225 Nm à 4 000 tr/mn ; il est accouplé à une boîte 5 rapports empruntée à la Passat. La Golf Gil G60 est dotée d’un ABS Teves ; elle accélère de 0 à 100 km/h en 8,3 s et peut atteindre 225 km/h.

 

Sur les modèles de première génération (qui ont forcément plus de six ans), la corrosion peut se concentrer dans des endroits peu visibles, mais où elle peut avoir des conséquences dangereuses dans la doublure d’aile, autour du montage de la jambe McPherson ; mais aussi à l’intérieur des ailes arrière, autour des phares à l’avant et en bas des bavolets. Vérifiez que les trous de drainage de la condensation, à la base des portières, ne sont pas obstrués, ce qui accélerait la corrosion depuis l’intérieur.

 

Depuis l’année-modèle 85, les Golf/Jetta bénéficient d’une protection renforcée elles ne doivent normalement présenter aucune trace de corrosion notable avant six ou sept ans d’existence.

 

Mais méfiez-vous des éléments de carrosserie réparés, qui n’ont souvent pas subi un traitement anticorrosion leur restituant une protection suffisante. Sur les versions cabriolet, examinez soigneusement l’état de la capote, ainsi que son étanchéité ; assurez-vous également que le mécanisme de dépliage/repliage fonctionne sans point de grippage.

 VW-440



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Volkswagen Golf
Volkswagen Golf Plus
Volkswagen Jetta


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques