Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Skoda Favorite break

<< Retourner au Guide

 

Constructeur de véhicules industriels et d’armement, l’industriel tchécoslovaque Skoda entra dans le domaine automobile en 1925, après avoir racheté Laurin & Klement. Dans les années 30, les Skoda s’imposeront comme des voitures robustes et économiques.

 

Lorsque la guerre éclate, le catalogue du constructeur tchécoslovaque compte trois modèles : la Popular (à moteurs de 995 cm3 et 1 089 cm3), qui sera produite jusqu’en 1964, la Favorit (à moteur de 2 091 cm3) et la Superb (à moteur 6 cylindres de 2 918 cm3). A partir de 1964, Skoda fabrique une famille de voitures "tout-à-l’arrière" directement dérivées des Renault 8 et 10. Distribuées en France par le Réseau Poch, ces voitures furent longtemps les moins chères du marché.

 

TransmissionSuspension AVFreins
Boîte mécanique à 5 rapports AV synchronisés, montée derrière le moteur, dens un carter contenant le différentiel et le pont.Jambes McPherson avec triangles inférieurs.Double circuit en "X", assiste per servofrein à dépression ; disques à lAV, tambours à l’AR.
01 Skoda Favorit Break 430
MoteurSuspension ARCarrosserie
4 cylindres en ligne ACT de 1 289 CM3, alimenté par un carburateur inversé, développent 58 ch à 5000 tr/mn ; monté transversalement, incliné de 200 vers l’AV.Essieu semi-rigide, avec 2 bras longitudinaux reliés par une traverse déformable en "U" ressorts hélicdidaux et amortisseurs hydrauliques télescopiques double effet.Avec le banquette AR entièrement rabattue, ce break offre un volume utile atteignant 1 340 litres pour une longueur de chargement maximum de 1,52 m ; les boucliers AV et AR enveloppent complètement les extrémités.

 

La révolution est apparue en septembre 1987 avec la présentation, à la Foire internationale de Brno, de la Favorit, une nouvelle traction avant d’architecture et de style modernes, développée avec l’assistance technique d’ingénieurs d’Europe occidentale. Cette voiture est présentée au salon de Genève de mars 1988 et apparaît en France à l’année-modèle 1990. Un an plus tard, le groupe V.A.G prend le contrôle de Skoda. Outre une action vigoureuse pour améliorer la qualité des véhicules produits par la marque, le groupe allemand fait accélérer la sortie des diverses versions de la Favorit. Le break est commercialisé en France à partir de l’automne 1991.

 

Skoda Favorite break :
l’aide des ingénieurs occidentaux
Depuis la reprise de Skoda par le groupe Volkswagen-Audi, le constructeur tchécoslovaque bénéficie d’une assistance accrue des bureaux d’études occidentaux. Le style du break Favorit est dû à Bertone, Porsche a participé au développement du moteur et Valeo a fourni l’embrayage et le radiateur en aluminium sans soudure.

Skoda Favorite break : une ligne moderne02 Skoda Favorit Break 100Pour développer la Favorit, qui marque un tournant radical dans la conception de ses voitures, Skoda a fait appel au styliste italien Nuccio Bertone, tandis que l’ingénieur français Marc Deschamps a piloté le programme de développement et d’industrialisation. En faisant appel à ces "hommes de l’Art", le constructeur tchécoslovaque désirait retrouver la tradition de haute technicité qui fit sa réputation avant-guerre. Par rapport à la berline, le break a bénéficié de quelques retouches, portant notamment sur la calandre. La ligne générale du break, testée en soufflerie par Pininfarina, présente une grande pureté et un très bon équilibre des formes, malgré un porte-à-faux arrière augmenté de 34 cm.

 

Le dessin du break Favorit, issu du crayon de Nuccio Bertone (comme la berline et le futur coupé) se caractérise par l’adjonction d’une troisième glace latérale trapézoïdale, qui prolonge l’effet de fuite du pavillon. Aucun décrochement, ni des flancs ni du pavillon, ne perturbe la ligne, fluide et pure. Pour ne pas l’altérer, d’ailleurs, le bouclier arrière revient jusqu’aux passages de roue, contribuant à masquer l’allongement du break par rapport à la berline de même, un décrochement au niveau de la ceinture de caisse relie d’un trait continu les parties supérieures des phares et des blocs de feux arrière.

 


Skoda Favorite break : simple et pratique

L’aménagement intérieur, fondamental pour un break, s’avère également très réussi. La séparation de la banquette arrière en éléments 1/3-2/3 autorise une grande diversité dans les possibilités de chargement, qui s’étagent de 340 litres avec banquette en place (5 places assises) à 1 340 litres en chargeant jusqu’au pavillon toute la surface libérée en rabattant complètement la banquette (2 places assises). La manipulation de la banquette s’avère fort simple, grâce à un loquet central unique ; et les opérations de chargement/déchargement sont simplifiées par la large ouverture du hayon (101 cm entre les passages de roue) et la hauteur modérée du plancher (67 cm, voiture à vide). La surface disponible pour le chargement, banquette entièrement rabattue, atteint encore 87 cm de large entre les passages de roue, avec une hauteur de 90 cm disponible sous pavillon.

 

Skoda Favorite break : une familiale économique

07 Skoda Favorit Break 150Le break Skoda Favorit 135 LS se place sur le créneau inférieur du marché des breaks, qui intéressent une clientèle essentiellement familiale et aux revenus modestes, parcourant généralement moins de kilomètres que la moyenne des automobilistes.

 

Sur ce marché, presque entièrement pourvu par des véhicules importés, la Skoda se présente avec de multiples atouts, le principal étant un coût modique.

 

 La roue de secours est logée sous le plancher du coffre, tout à l’arrière (donc assez accessible). Cet espace de chargement est normalement recouvert d’un couvre-bagages en matériau rigide, doublé de moquette, constitué de deux éléments qui se rangent facilement au fond du coffre lorsqu’on veut charger jusqu’au pavillon. La conception de l’essieu arrière et une répartition de masse reportant 57% du poids à vide sur les roues avant doivent logiquement éviter les effets néfastes d’un chargement sur le comportement routier. Néanmoins, un utilisateur prévoyant de rouler fréquemment en exploitant au maximum les capacités de ce break sera bien avisé de l’équiper à l’arrière d’amortisseurs à compensateurs de charge : opération relativement aisée, compte tenu de l’architecture très classique de la suspension arrière.

 

Skoda Favorite break : sobre, net et pratique
06 Skoda Favorit Break 430
05 Skoda Favorit Break 150Le style intérieur du break Skoda Favorit reste sobre, avec des finitions simples mais dune bonne qualité. La conception de la plage de chargement arrière (à gauche), avec la possibilité de rabattre partiellement le dossier de la banquette par parties 1/3=2/3 offre une grande souplesse de chargement : le volume utile est ainsi modulable entre 480 et 1 340 litres. Le basculement du dossier de la banquette s’effectue très aisément, en actionnant un unique loquet situé derrière le dossier. L’ouverture de chargement atteint 101 cm de large et le plancher se trouve à 67 cm du sol. Le coffre est équipé en série d’un couvre-bagages rigide et doublé de moquette, autorisant l’accès au contenu du coffre par les passagers arrière. La planche de bord (ci-dessus), pratique et bien lisible, présente un aspect nettement plus moderne que celle des autres voitures produites dans les pays d’Europe orientale. Le volant, à deux branches en "V" inversé très évasé, a une forme pratique. On remarque, à la base du tableau de bord et à main gauche, le bouton permettant de régler le site des phares en fonction du chargement du véhicule.

 

08 Skoda Favorit Break 440

Skoda Favorite break : une mécanique équilibrée

Traction avant à moteur transversal, la Skoda Favorit s’avère agréable à manier, même en charge. L’étagement de la boîte de vitesses, avec une quatrième très légèrement surmultipliée, imposera peut-être d’abandonner la cinquième dans les rampes mais le maniement de cette boîte ne pose aucun problème. La direction, raisonnablement démultipliée, offre un bon compromis entre la facilité de tenue de cap par vent de travers, voiture à vide, et la précision de positionnement en virages, break chargé.

 

Le moteur n’est pas un foudre de guerre ; mais il offre des reprises assez vives grâce à un couple bien placé, pour peu qu’on ne lésine pas sur l’emploi de la boîte de vitesses. Au demeurant, le break Skoda Favorit est plutôt conçu pour une conduite de "père de famille", domaine où il assure un comportement sain et offre l’avantage d’une consommation modérée. Les progrès techniques étant limités aux seuls domaines où ils simplifient l’entretien (allumage électronique), ce véhicule se contentera certainement d’un budget d’utilisation restreint : en la matière, il ne rencontre guère de concurrents.

 

Sous le capot de la Skoda Favorite break
03 Skoda Favorit Break 150Le moteur de la Favorit conserve l’alésage de 75,5 mm et la course de 72 mm de la Skoda 130 L ; mais c’est en réalité un groupe tout à tait nouveau (développé avec l’assistance technique de Porsche) implanté transversalement à l’avant. Ce 4 cylindres de 1 289 cm3, à culasse et bloc en alliage d’aluminium, est alimenté par un carburateur inversé double corps Pierburg 2E3 (ou Jikov sur certaines versions). Il développait 62,5 oh à 5 000 tr/mn, avant que l’adaptation aux nouvelles normes antipollution ne ramènent cette puissance à 58 oh, pour un couple maximum de 9,4 m.daN à 3 000 tr/mn.

 

Skoda logo 440



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Skoda Favorite break
Opel Vectra Break
Škoda Octavia


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques