Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Rover série 400

<< Retourner au Guide

 

Depuis l’abandon des autres marques héritées de feu British Leyland, et les accords avec Honda, Rover s’est résolument orienté vers une image qui fut la sienne dans les années 60-70 performances et confort.

 

MoteursSuspension avantFreins
Moteurs 4 cylindres à arbre à cames en tête et 16 soupapes : moteur Rover K sur la 4.14 ; moteur Honda simple ACT sur la 4.16 GSi et double ACT sur la 4.16 GTi.Jambes McPherson avec bras transversaux intérieurs et tirant longitudinal ; barre antiroulis amortisseurs à faible frictionMême système que la Rover 200, avec système antiblocage Honda ALB-2 en option sur les 4.16 (4 disques dans ce cas).
01 Rover serie 400 430
CarrosserieSuspension arrièreTransmission
Même base que la Rover 200, saut pour l’arrière et le pavillon ; soubassement en scier à haute résistance, renforce par deux longerons longitudinaux ; 70 % de tôles protégées par zingage. Coffre de 0,41 m3, avec couvercle descendant jusqu’au bouclier.Roues indépendantes sur éléments longitudinaux, avec bras transversaux supérieur et intérieur et biellette de parallélisme à l’avant ; ensemble ressort-amortisseur monté sur le bras intérieur ; barre antiroulis sur 4.16.Les moteurs 1.6 d’origine Rover sont associés à une botte à 5 rapports dérivée de celle de la Rover 820 ; une boîte OSA type MA est associée au moteur Rover K 1.4.

 

Le lancement de la série 800 a replacé la marque britannique sur le marché des hauts de gamme. Avec la Série 200, Rover faisait la démonstration de son aptitude à maîtriser la technologie Honda en l’habillant du meilleur style britannique.


Un marché à la mesure de Rover série 400

La série 400 dérive directement de la 200, puisqu’elle emprunte le même soubassement, avec un empattement identique (2,55 m). D’ailleurs, elle avait été annoncée, en même temps, sous l’appellation "200 trois volumes". Toutefois, le nouveau dessin de l’arrière a accru la longueur hors tout de 145 mm. Mais c’est surtout le niveau des motorisations et de l’équipement qui classent la Rover 400 sensiblement au-dessus de sa sœur 200 et, à vrai dire, au-dessus de la plupart des voitures de gamme "moyenne supérieure".

 

Rover série 400 : une ligne racée
010 Rover serie 400 430
Jusqu’aux portes arrière, la Rover 400 est identique à la Rover 200. En revanche, le coffre n’est pas un simple ajout, car la structure de l’arrière est complètement modifiée, ce qui a entraîné un nouveau dessin du pavillon et une conception différente du plancher de coffre, pour respecter les normes de résistance à la collision arrière ; normes qui ont également imposé l’adjonction de traverses latérales arrière. A noter que le couvercle du coffre, qui dégage le seuil de chargement, comporte un compensateur d’ouverture à barre de torsion. Le coffre, doté d’un éclairage, est garni de moquette.

 

Or, il s’agit d’un créneau de marché qui connait une relance chaque fois que la conjoncture est morose. Sans être aussi spacieuse qu’une berline de haut de gamme, une voiture de ce type doit offrir un confort comparable ; ce qui lui permettra d’attirer une clientèle lassée des problèmes de circulation urbaine avec une grosse voiture. Elle doit aussi être capable de performances plus qu’honnêtes, pour séduire une clientèle de jeunes cadres, soucieux d’acquérir une voiture qui reflète leurs ambitions sociales mais permet également de s’offrir le plaisir de rouler vivement.

 

Rover série 400 : trois modèles
02 Rover serie 400 150La gamme Rover 400 est lancée avec trois modèles, qui se différencient principalement par leurs motorisations :
- 4.14 GM à moteur Rover K de 95 ch,
- 4.16 GSi à moteur Honda de 115 ch,
- 4.16 Cli à moteur Honda 2 ACT de 130 ch.
La Rover 4.16 Cli, qui constitue le haut de cette gamme, est équipée d’une sellerie en cuir ; volant réglable sur tous les modèles.

Rover série 400 : brillamment motorisée

Avec sa série 400, Rover répond exactement à ces attentes. Au plan des performances et du comportement routier tout d’abord, puisque c’est la première voiture de cette catégorie exclusivement motorisée par des moteurs multisoupapes à injection. Qu’il s’agisse du moteur Rover K, ou des moteurs Honda 1.6 litre, les Rover 400 bénéficient de motorisations indéniablement brillantes en bas de gamme le moteur K16, 1.4 litre, avec ses 95 ch à 6 250 tr/mn ; en haut de gamme le Honda 2 ACT développant 130 ch à 6 800 tr/mn et entre les deux le Honda simple ACT donnant 115 ch à 6 300 tr/mn. Certes, comme tous les multi-soupapes, ces moteurs vont chercher leur couple maximum assez haut entre 4 000 tr/mn pour le Rover K16 et 5 700 tr/mn pour le Honda 2 ACT.

 

Trois niveaux de performances

Les trois motorisations de la gamme Rover 400 déterminent trois niveaux de performances, avec, dans tous les cas, des accélérations et des reprises qui placent cette gamme de voitures très favorablement par rapport à leurs concurrentes européennes.
416 GSi :
Vitesse maximum : 193 km/h
Accélération 0-100 km/h : 9,8 s

Rover série 400 :
03 Rover serie 400 150Toutes les Rover 400 sont animées par des moteurs 4 cylindres tout aluminium, à arbre à cames en tête et 4 soupapes par cylindre, alimentés par injection (monopoint pour le Rover K et multipoint pour les Honda 1.6). Ils ont le même alésage de 75 mm, avec une course de 79 mm pour le moteur Rover 1.4 K16 (1 396 cm3) et une course de 90 mm pour les moteurs Honda 1.6 I (1 590 cm3). Ces moteurs sont conçus pour un entretien réduit au minium, notamment grâce à leur allumage électronique. Le Rover K16 se passe de réglage de jeu aux soupapes ( poussoirs hydrauliques), tandis que les moteurs honda ont des poussoirs réglables parvis.


Rover série 400 : un comportement très sain

La technologie des trains roulants dérive directement de celle des Honda Accord et Prelude, avec un McPherson triangulé à l’avant et des roues tirées à double triangulation à l’arrière. Ces suspensions s’avèrent souples au profit du confort et suffisamment fermes pour anihiler les réactions dynamiques, tant à l’accélération qu’au freinage ; en particulier, le train avant maîtrise parfaitement les performances de la motorisation la plus puissante de la GTi, grâce notamment à une barre antiroulis de plus forte section.

 

Lorsqu’on place la voiture en appui prononcé en virage, elle conserve une excellente directibilité, avec une légère pointe de sousvirage qui permet justement de corriger aisément les débuts de dérive. Ces suspensions ont certainement leur bonne part dans la qualité du freinage qui, même en l’absence dantiblocage, ne laisse les roues arrière se bloquer que dans des situations très extrêmes. C’est là un gage de sécurité, compte tenu des performances autorisées par des motorisations qui donnent à la Rover 416 GTi un taux de motricité atteignant les 100 ch/tonne avec deux personnes (150 kg) à bord. De ce fait, cette voiture se classe parmi les brillantes routières, autant à l’aise sur les autoroutes que sur de petites routes sinueuses et bombées.

 

Un équipement luxueux
pour les Rover série 400
011 Rover serie 400 135012 Rover serie 400 135013 Rover serie 400 135
Avec la série 400, Rover joue complètement l’atout d’une finition luxueuse, soulignée par les incrustations de bois verni et l’épaisse moquette garnissant le plancher. Le siège du conducteur est réglable en hauteur, profondeur et inclinaison, avec ajustage du support lombaire. Volant réglable en hauteur, point supérieur d’ancrage des ceintures de sécurité avant réglable, direction assistée, lève-vitres électriques aux quatre portes, appuies-tête aux places arrière (sur les GTi) : autant d’équipements qu’on trouve rarement sur une voiture de ce segment de marché.

Rover série 400 : un petit salon de voyage

La précision et la douceur de la direction, assistée sur tous les modèles (assistance variable en fonction de la vitesse sur les 1.6 litres) permettent de bien tenir la voiture, même dans des situations imprévues. D’autant plus que le conducteur trouvera toujours une position de conduite optimale, puisqu’il peut régler la hauteur du volant et celle du siège, en sus des autres réglages classiques.

 

Ce confort de conduite se trouve renforcé par le silence de roulement, seulement perturbé par quelques stridences des moteurs multisoupapes dans les hauts régimes une musique relativement agréable, du moins pour le conducteur qui aime à "sentir" sa mécanique. Le tableau de bord, analogue à celui des Rover 200, reste clair et pratique, à l’exception des commandes de feu AR de brouillard et d’ouverture du toit, fâcheusement reléguées sous le volant, à main gauche.

 

Deux finitions intérieures
pour les Rover série 400
04 Rover serie 400 21005 Rover serie 400 210
07 Rover serie 400 100Sept teintes de carrosserie vernie, dont cinq métallisées (en peinture exempte de plomb), sont proposées aux acheteurs de Rover 400. L’intérieur des GSi est garni de velours "Prism", tandis que les GTi sont livrées avec des sièges garnis de cuir. Tous les modèles sont livrés avec un pré-équipement radio à six haut-parleurs, dont deux coaxiaux à l’avant, et une antenne de toit, rétractable dans le montant gauche du pare-brise, avec double prise de masse (ci-dessus, à droite).

 

En revanche, les réglages climatiques sont bien pensés et le système de ventilation/chauffage s’avère efficace et relativement peu bruyant. L’ambiance créée à bord des Rover 400 par leur finition superbe et le luxe d’équipements montés en standard parachève l’impression de grand confort qui s’accroît au fil des kilomètres. A noter que la conception de la sonorisation, avec six haut-parleurs (dont deux tweeters) frise la perfection : sur ce genre de voiture, on pourra enfin savourer réellement la qualité d’une chaine stéréo à disque laser.

 

En fait, les Rover 400 offrent un ensemble de prestations qui les classent en tête de leur catégorie, si on prend en compte leur prix. Et ce prix doit encore être affecté d’un coût d’entretien relativement modéré, dû aux solutions techniques d’avant-garde retenues pour la mécanique. De plus, la consommation des Rover 400 reste toujours raisonable, compte tenu de leurs performances ces petites berlines luxueuses ne font pas payer cher leurs prestations ; ce qui leur ouvre la voie du succès.

 

Rover série 400 :
les détails qui font le confort
06 Rover serie 400 13508 Rover serie 400 13509 Rover serie 400 135
Les Rover 400 sont des machines puissantes et confortables, conçues pour les longs trajets en toute quiétude, dans le plus grand confort. Les multiples possibilités de réglage du siège et du volant permettent à n’importe quel conducteur de trouver une position de conduite reposante. La planche de bord est identique à celle de la Rover 200. Le système de ventilation-chauffage s’avère puissant et assez discret. Comme la Rover 200, la 400 est équipée du volant de sécurité à absorption d’énergie il est revêtu de cuir sur les GTi.

Rover Logo 440



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
BMW Serie 3
Rover série 400
Réparer l’avant de la carrosserie d’une Citroën GSA


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques