Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Renault Étoile Filante

<< Retourner au Guide

Histoire de l’automobile : l’Etoile Filante Renault

01_Etoile_filante_420
02_Etoile_filante_150L’Étoile Filante fut présentée à la presse et aux spécialistes, le 22 juin 1956, sur l’autodrome de Montlhéry. Le projet était dirigé par M. Fernand Picard, directeur des études et recherches de la Régie Renault. Il s’agissait de la première voiture française à turbine destinée à s’attaquer à des records de vitesse pure.
Quatre ans auparavant était apparue la Socema-Grégoire, première voiture française expérimentale à turbine. Cette voiture était toutefois destinée à une utilisation routière.

La technique

Mise à part la turbine, toute la voiture fut étudiée à Billancourt, principalement par Fernand Picard et Albert Lory, père de la Delage 8 cylindres de compétition de 19277 La carrosserie était en résine stratifiée et comportait deux dérives aérodynamiques. Le châssis était réalisé en tubes d’acier au chrome-molybdène destinés à résister à des efforts considérables. La transmission était du type Transfluide, que l’on devait retrouver sur les Frégates.
La turbine de type "Turmo 1", était fournie par la société Turboméca qui équipe notamment les hélicoptères Alouette Ill et les turbotrains. Sa puissance était de 270 ch à 28 000 tr/mn. Le carburant utilisé était du kérosène. Étant principalement utilisée en aviation, la turbine pose quelques problèmes pour son adaptation à l’automobile, notamment dans le domaine de l’élimination de la chaleur dégagée et de l’adaptation à la propulsion routière des énormes vitesses de rotation des turbines. En revanche, elles présentent une absence totale de vibration et n’ont pas de pièce en mouvement alternatif.

 


Les records

03_Etoile_filante_420
Le 5 septembre 1956, sur le lac Salé de Bonneville aux États-unis, Jean Flebert, pilote et metteur au point de la voiture, s’attaque à sa tentative de record. Il atteint la vitesse de 308,9 km/h, Record du monde de vitesse sur le kilomètre, le mile et le 5 miles lancés pour une "voiture à turbine de moins
de 1 000 kg".

Le but

Outre l’impact médiatique créé par l’événement, le projet Étoile Filante eut un grand intérêt technique. Il permit d’étudier le comportement au sol d’un véhicule de très grande finesse se déplaçant à vitesse très élevée, l’influence des dérives et le freinage d’un véhicule très rapide ne comportant pas de frein moteur. La France donna avec l’Étoile Filante, la réplique aux travaux entrepris aussi bien par Fiat que par la General Motors. L’Étoile Filante fut après ses records exposée au Salon de l’Automobile de Paris en 1956.

 


Caractéristiques techniques

04_Etoile_filante_420
Moteur
Turbine Turbomeca, Type " Turmo 1"
Puissance maxi : 270 ch à 28 000 tr/mn
Carburant : kérosène
Transmission
Type : "transfluide"
Réducteur de 28 000 tr/mn à 2 500 tr/mn.
Freins
Disques intérieurs
Carrosserie
Renault, châssis-cadre en tubes d’acier au chrome molybdène.
Dimensions
Longueur : 4 840 mm
Largeur : 1 820 mm
Hauteur : 1100mm
Poids : 950 kg
Performances
Vitesse maxi 308,9 km/h, record établi le 5 septembre 1956 par Jean Hebert sur le lac Salé de Bonneville, États-Unis.

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Renault Espace crossover 2015
Renault Francfort 2013 : émotion du design et passion de l’innovation
Rénover les arbres de transmission des Renault


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques