Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Mercedes 500 SL R129

<< Retourner au Guide

 

À la fin des années 1980, Mercedes n’avait plus produit de vrai cabriolet sportif digne de ce nom depuis la légendaire 300 SL. Il n’est certes pas question de mettre en doute les très hautes qualités techniques et esthétiques des différentes SL qui se sont succédées pendant près de 06_200On pouvait se demander si Mercedes - traumatisé par l’accident du Mans qui, en 1952, avait vu une voiture de la marque faucher quatre-vingts spectateurs, sans que sa responsabilité fût directement engagée - n’avait pas décidé une fois pour toutes de laisser Porsche dominer le secteur de la voiture de sport. Que les amoureux de la marque se rassurent : il n’en est plus rien ! Avec sa R129, héritière du label 500 SL, Mercedes a “fait très fort”. Son succès a été si foudroyant que quelques mois après sa sortie, alors que la chaîne avait atteint pratiquement son rythme de croisière, le délai de livraison atteignait… quatre ans.
C’est avec la 190E 16 soupapes que la marque à l’étoile a commencé la relance de son image sportive ; une image confortée par un retour triomphal en courses d’endurance (en 1989 c’est la victoire au Mans, et le titre mondial de la catégorie). Pour exploiter rapidement ces résultats, il fallait une voiture d’exception.

05_420

Les stylistes du bureau d’étude de Mercedes ont su conserver l’air de famille de la marque, mais aussi affirmer le caractère résolument novateur de la SL. Même si elle utilise des motorisations connues, la nouvelle Mercedes capitalise un nombre très important d’innovations techniques, qui en font l’une des voitures les plus performantes du marché. Très basse, comme collée à la route, elle n’en est pas pour autant agressive, grâce au galbe et à la douceur de lignes d’une grande pureté.

Un nouveau concept

09_200
Le constructeur a pris le pari de laisser à la SEC l’image du coupé “bourgeois” de très haut de gamme, pour faire de la SL son fleuron en matière de sport, d’innovation technique et d’esthétisme.
Selon la marque elle-même, le nouveau roadster "évoque la modernité sans renier la tradition, et suggère toutes les qualités dynamiques du véhicule". Que cela est bien dit ! Et en plus c’est vrai.

02_420

Conçue et réalisée par le bureau d’étude maison, sous la direction de Bruno Secco (le père des 190 et 300), la SL conserve un air de famille Mercedes, mais possède un "look sportif d’enfer" : sa ligne en coins résolument moderne est soulignée par un immense capot surbaissé, un pare-brise très incliné et un arrière compact et relevé. Magnifique décapotée (aucun arceau, on le verra, ne cassant la ligne), la SL est véritablement sublime avec son hard-top (toit amovible) qui en fait sans doute l’un des plus beaux coupés du moment. Galbes et rondeurs flattent l’œil et le conduisent comme naturellement vers la calandre qui intègre l’étoile, symbole éternel de la marque.
L’aérodynamique qui en résulte est bonne sans être exceptionnelle (Cx de 0,32 avec le hard-top), mais quand on a les chevaux…

03_20004_200


Tradition et innovation

Mis à part le choix des multisoupapes (4 par cylindre), l’innovation n’est pas vraiment à rechercher sous le capot, Mercedes restant fidèle au six cylindres en ligne de 3 litres pour la 300, et au V8 de 5 litres pour la 500. En y regardant de plus près, on notera tout de même un certain nombre d’innovations, comme le calage variable de l’arbre à cames d’admission, contrôlé par ordinateur, le système de dépollution très sophistiqué (marché américain oblige), l’adoption d’une courroie rainurée unique et une foule de détails touchant en particulier à la lubrification et à la commande des soupapes.

500SL_moteur_420

 

Côté boîte de vitesses, on retrouve la boîte automatique de la 560 à 4 rapports et deux programmes sur la 500 SL (en option sur la 300), et la boîte mécanique à 5 rapports de la Type 107 sur la 300.
L’innovation majeure est à découvrir du côté du remarquable ensemble transmission-suspensionfreins, conçu à partir d’un concept d’aide dynamique à la conduite assurant, grâce à l’électronique, une adaptation instantanée du comportement du véhicule aux conditions routières.
La SL reste une propulsion (on n’a pas cédé à la mode des 4 roues motrices) bénéficiant de l’ABS (antiblocage des freins), de lASH (antipatinage à l’accélération) et, sur la 300 à boîte mécanique, de l’ASD (différentiel à glissement limité de 30 à 100 %, piloté par ordinateur). Cette transmission très sophistiquée est associée à une suspension qui ne l’est pas moins puisque dotée de lADS, système adaptant la force de l’amortissement aux conditions de revêtements selon quatre programmes à enclenchement automatique. Un correcteur d’assiette, également automatique, surbaisse la voiture à partir de 120 km/h ; il participe ainsi directement à la tenue de route et au freinage. Une position haute permet de circuler sur les mauvaises routes, sans risque de voir la caisse racler le sol.

 


La sécurité passive

Un tel arsenal rend, on s’en doute, la voiture extrêmement sûre, quelles que soit les conditions d’adhérence, aux vitesses les plus élevées. Pour accroître la sécurité passive, le constructeur a fait un effort tout particulier au niveau de la coque elle-même contribuant à sa rigidité (les portes sont indéformables). Pour ne nuire ni à l’esthétique ni à la sécurité, le constructeur a mis au point un arceau escamotable, qui se met en place en 0,3 seconde lorsque l’ordinateur décèle une probabilité d’accident ou de collision. La mise en place de l’arceau peut aussi être commandée par le conducteur.
07_200On retrouve bien sûr le fameux airbag, ce coussin gonflable automatiquement en cas de choc (en même temps que se rétractent les ceintures de sécurité). Monté de série pour le conducteur, dans le moyeu du volant, l’air bag est proposé en option pour le passager (il est alors logé dans la boîte à gants).
08_200La SL est la première voiture au monde à pouvoir bénéficier, en option, du dispositif jante/pneumatique antidéjantage CTS mis au point et commercialisé par Continental (nous n’avons pu tester le système).
Tout, on le voit, concourt à faire de la SL l’une des voitures les plus sûres du monde, les plus belles et les plus agréables qui soient. Mercedes a pris là une bonne longueur d’avance sur la concurrence.


Spécifications techniques

Moteur Mercedes-Benz 500 SL
Alésage : 96,5 mm
Course : 85 mm
Nombre de cylindres : 8 à 4 ACT
Disposition des cylindres : en V
Nombre de soupapes : 32
Cylindrée : 4 973 cm3
Taux de compression : 10 : 1
Puissance maxi : 326 ch à 5 500 tr/mn
Couple maxi : 45 mdaN à 4 000 tr/mn
Alimentation : injection électronique/mécanique KE5 Bosch
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 6,2 secondes
0 à 1000 m : 25,8 secondes
 

Boîte de vitesses
500 SL automatique à 4 rapports

Train avant
Suspension à jambes de force à dispositif antiplongée, ressorts sur triangles de suspension, amortisseurs oléopneumatiques, déport négatif, barre stabilisatrice.
Train arrière
Pont multibras, dispositif anticabrage, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs oléopneumatiques, correcteur d’assiette, système d’amortissement adaptatif (ADS). Antipatinage (ASR) ou glissement limité du différentiel (ASD).
Freins

À disque à quatre pistons à l’avant, antiblocage ABS Bosch.

10_420

 

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Mercedes 2.5 - 16 EvoIution ll
Mercedes 190 : la bonne occasion
Mercedes Classe A


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques