Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Ford Granada

<< Retourner au Guide

 

Apparue en 1972, la première Ford Granada a connu un succès très honorable sur le marché des moyennes et grosses voitures, pendant une dizaine d’années. Jusqu’en 1977, ce modèle ne connut que peu d’évolution, à part le restyling du coupé en 1974.

 

Ailes avantMoteur V6Moteur ACT
Assurez-vous que les zones autour des phares et le long do la fixation arrière ne sont pas attaquées par la rouille.Un claquement des pignons de distribution dénote une usure qui peut provoquer rapidement leur rupture et la destruction du moteur.Méfiez-vous si le haut du moteur émet un bruit de cognement au niveau de [arbre à cames.
Ford Granada 430
EmbrayageTransmissionPortes
Le rattrapage automatique de jeu de la commande cause plus d’ennuis que embrayage lui-même.Vérifiez les joints des demi-arbres arrière et de [arbre de transmission.La rouille attaque les bas de porte et les fixations des gonds se desserrent assez facilement.

 

La gamme fut profondément rénovée, et sensiblement étoffée, à l’automne 1977. C’est justement la version Mk2 qui fait l’objet de cette étude ; encore qu’elle s’applique largement aux modèles plus anciens, notamment pour ce qui concerne les motorisations V6. 

 

Ford Granada : deux types de jantes

02_Ford_Granada_220

03_Ford_Granada_220

A l’occasion de chaque retouche à la ligne extérieure, la Granada fut livrée avec des jantes au dessin différent. Les versions Ghia ont toujours été livrées d’origine avec des jantes en alliage, chaussant des pneus taille basse sur les modèles à moteur V6, 2.8 litres. Les jantes en tôle, de série sur les modèles L, disparurent avec le remaniement de la gamme en 1981.

Ford Granada : motorisation 4cylindres

Une des innovations de la refonte de 1977 fut l’apparition du moteur Ford 4 cylindre ACT, en version 1 993 cm3. Si les 105 ch de ce moteur convenaient à la Taunus, ils étaient un peu justes pour la grosse Granada.

 

Ford Granada : évolution du modèle

Septembre 1972 : lancement par Ford Grande-Bretagne de la Granada, qui remplace les Zephyr et Zodiac, en conservant les moteurs V6 "Essex", de 2,6 et 3 litres ; deux carrosseries sont proposées : berline quatre portes et coupé trois portes.

 

Septembre 1977 : refonte de la gamme Granada, concernant principalement les motorisations : abandon des moteurs "Essex" au profit des V6 "Cologne", en 2,3 et 2,8 litres, et apparition d’une motorisation 2 litres ACT et d’un Diesel Peugeot-Indenor de 2,1 litres. Au plan des carrosseries : disparition du coupé et apparition d’un break.

 

Janvier 1981 : refonte des niveaux d’équipement sur trois gammes : L, GL et Ghia.

 

Aoùt 1981 : lancement d’une motorisation 2.8 litres à injection Bosch K-Jetronic, développant 160 ch DIN à 5 700 tr/mn ; les modèles 2.8i sont équipés de spoiler, becquet, jantes en alliage avec pneus taille basse et suspensions "sport".

 

Octobre 1981 : nouveau dessin de l’avant (calandre et phares), des pare-chocs et des blocs de feux arrières.

 

Avril 1982 : introduction d’un niveau d’équipement supérieur, très luxueux : "Ghia X".

 

Octobre 1982 : nouvelle motorisation Diesel Indenor de 2,5 litres ; boîtes mécaniques 5 rapports montées en série sur les versions Diesel et 2,8 litres.

 

Septembre 1983 : tous les modèles de la gamme sont livrables de série avec boîte mécanique à 5 rapports.

 

Mai 1985 : arrêt de la Granada, remplacée par la Scorpio.

 

Les possesseurs de modèles 2 litres ont donc souvent eu tendance à pousser le régime sur les rapports intermédiaires, afin d’obtenir des performances honorables.

 

Or, ce moteur a la mauvaise réputation d’une fragilité au niveau de l’arbre à cames, lorsqu’on le mène trop durement. Cette usure prématurée se traduit par un claquement significatif émis par le haut moteur, qui impose le remplacement de l’arbre à cames.

 


Ford Granada : motorisation V6

Les V6 Ford se sont acquis une solide réputation de fiabilité, sauf pour la pignonnerie de distribution il arrive que les pignons, excessivement usés, se coincent.

 

Généralement, cette avarie entraîne le simple blocage du moteur ; mais elle peut aussi bien provoquer la collision entre soupapes et pistons, qui détruit complètement le moteur.

 

Une usure anormale d’un pignon d’entraînement de la distribution se traduit par un claquement surtout sensible à l’accélération ; il s’accompagne généralement de "trous" dans la montée en régime, voire de phénomènes d’auto-allumage systématique en décélération.

 

Si ces symptômes sont réunis, il faut faire changer la distribution, opération relativement onéreuse.

La Transmission de la Ford Granada

Les boîtes mécaniques sont assez robustes. Comme toujours c’est le synchro de deuxième qui s’use le plus vite. Cela se décèle en passant rapidement les rapports selon la séquence 1-2-3-2.

 

Si la seconde craque à chaque fois, il faut prévoir d’effectuer un échange standard de la boîte. Les transmissions automatiques présentent rarement des problèmes graves, hormis parfois un réglage de leur tringlerie de commande.

 

Une usure significative n’apparaît habituellement sur ces organes qu’après 120 000 km au moins. Les versions de Granada 2.8 litres fabriquées à partir de 1979 (annéemodèle 1980) étaient équipées d’une transmission de Ford Bordeaux à verrouillage du troisième rapport, renforcée, quasiment inusable.

 

Les autres composants de la transmission n’ont pas la même robustesse. Au niveau de l’embrayage, les ennuis peuvent venir de la commande à câble. Celle-ci comporte un dispositif de rattrapage automatique du jeu, situé au départ du câble, au niveau de la pédale.

 

04_Ford_Granada_14505_Ford_Granada_145

06_Ford_Granada_145

34 versions différentes de la Ford Granada

Après la refonte de 1981, la gamme Granada commercialisée en France comptait pas moins de 34 versions différentes, avec deux carrosseries (berline et break), trois niveaux d’équipement (L, GL et Ghia) et quatre types de motorisation : Diesel 2.5 I, Essence 4 cylindres 2.0 I, VS 2.3 I , 2.8 I carburateur et 2.8 I injection. Plusieurs séries limitées turent commercialisées, caractérisées par un très haut niveau d’équipement ; en particulier, le "break de chasse", à motorisation 2.8 I. injection, avec habillage intérieur en cuir de buffle, toit ouvrant et lève-glaces électriques.

07_Ford_Granada_22008_Ford_Granada_220

 

Il arrive assez fréquemment que la pièce principale de ce dispositif, en matière plastique, se brise ; la pédale de débrayage s’affaisse alors sur le plancher.

 

Pour éviter cet incident fâcheux, surtout lorsqu’il survient en marche, avec un rapport de boîte enclenché, assurez-vous de l’état du régleur automatique et n’hésitez pas à changer la pièce si elle apparaît déjà fissurée ou avachie : l’opération est facile et la pièce peu coûteuse.

 

L’arbre de transmission comporte deux joints universels et la liaison entre le pont et les roues arrière s’effectue par deux demi-arbres oscillants, équipés de joints homocinétiques. Vérifiez l’état de tous ces joints et méfiez-vous si l’un d’eux émet un bruit de grondement ou de cognement, surtout si son cache-poussière est déboîté, craquelé ou fissuré.

 

Si vous percevez un sifflement, qui s’amplifie avec la vitesse et s’entend nettement lorsque vous accélérez en sortie de virage, cela dénote une usure du différentiel qui nécessite une réparation relativement importante en principe, cet incident ne doit pas se produire avant les 100 000 km.


 Direction et freinage de la Ford Granada

La plupart des Granada sont équipées d’une direction assistée, et notamment toutes celles à moteur V6 livrées à partir de 1979. Moteur tournant, examinez le circuit de commande hydraulique pour vous assurer qu’il est exempt de fuites.

 

Braquez rapidement le volant à fond, de butée à butée : les roues doivent répondre instantanément.

 

Si la réponse est "paresseuse", cela indique une usure importante du mécanisme, dont le remplacement constitue une opération délicate et onéreuse.

 

Une finition intérieure de qualité
pour la Ford Granada

09_Ford_Granada_220Avec la Granada, Ford a constamment offert un niveau d’équipement et une finition qui plaçaient son haut de gamme très favorablement par rapport à ses concurrentes, eu égard à son prix. Le remodelage de 1981 se traduisit par une "montée" des niveaux de finition dans la gamme, avec l’offre en série, sur les modèles Ghia, d’un ensemble de prestations peu courantes à l’époque. La qualité de ces finitions leur a permis de vieillir sans se dégrader, pourvu que le propriétaire de la voiture ait pris soin de les entretenir. Méfiez-vous donc lorsque les sièges sont recouverts de housses et le plancher de tapis additionnels, qui masquent souvent des garnissages d’origine trop abimés. Si la voiture est équipée en sellerie cuir, basculez les sièges et examinez l’état du cuir, qui ne doit pas être craquelé, ni tâché.

 

Si vous entendez un chuintement lorsque la direction est braquée à fond, ne vous inquiétez pas : c’est normal. Quand la voiture roule, si le volant vibre et que vous ressentez des cognements, une avarie est à craindre.

 

Dans ce cas aussi, la réparation risque d’être onéreuse. Toutes les Granada ont des freins à tambour à l’arrière et à disques à l’avant, ventilés sur les modèles à motorisation 2.8 litres.

 

Ces disques ont tendance à se voiler cet incident se traduit par un couinement périodique, provoqué par le frottement intermittent des plaquettes sur le disque voilé.

 

Pour vérifier ce point, levez l’avant de la voiture au cric et déposez la roue ; faites tourner le disque à la main, volant au point milieu et examinez le comportement du disque, vu dans son plan de rotation.

 

L’échange des disques (il faut toujours changer les deux en même temps), est relativement coûteux : cette avarie justifie un rabais substantiel sur le prix de la voiture.

La carrosserie de la Ford Granada

Les Granada Mk 2 furent parmi les premières voitures européennes à bénéficier dune protection par cataphorèse. A partir de la rénovation de 1981, la protection des corps creux fut encore améliorée.

 

Ford Granada : un classique du style anglais

10_Ford_Granada_440

Bien que fabriquée en Allemagne, la Granada offre un exemple parfait du meilleur style britannique des années 70. Elle fut d’ailleurs dessinée par le bureau de style de Ford U.K., et la plupart des acheteurs britanniques ont toujours cru que cette voiture était fabriquée dans leur pays. Ce modèle, qui tint pendant dix ans la tête des ventes dans son créneau, sur le marché d’Outre-Manche, y est resté tellement populaire que la Scorpio, qui l’a remplacée, est toujours vendue en Grande-Bretagne sous le nom de Granada.

 

Il est donc rare de trouver des Granada fortement attaquées par la rouille. Les points les plus sensibles se situent autour des phares avant et des blocs optiques arrière, à l’arrière des ailes et au bas des portes, surtout si les évents d’évacuation de la condensation sont bouchés.

 

N’omettez pas cependant de soulever les tapis de sol, et surtout celui du plancher de chargement dans le cas d’un break, pour vous assurer que l’humidité ne s’est pas accumulée, créant des points de corrosion, qui peuvent souvent masquer des dégats importants.

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Ford Granada
Ford C-MAX
Le Edge Concept De Ford


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques