Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Austin Healey 100 (1953-1967)

<< Retourner au Guide

Née pour la course

Le rapprochement entre la petite marque de Donald Healey et BMC (détentrice de la marque Austin) se traduit en 1953 par la naissance de la 100, qui va bientôt s’illustrer aux 24 Heures du Mans en 1953 et aux 12 Heures de Sebring en remportant la troisième marche du podium.

227_Healey_01_420

227_Healey_02_420


Les évolutions

227_Healey_03_200

L’auto est proposée en cabriolet, d’abord avec un gros quatre-cylindres de 2660 cm3 (100-4) équipé de deux carburateurs SU. La puissance de 90 ch à 4 000 tr/min, permettant à l’auto, qui pèse moins d’une tonne, d’atteindre les 160 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en un peu plus de 10 secondes.
Très mal servi par une boîte à trois rapports, l’Austin Healey séduit néanmoins immédiatement par sa ligne agressive et sobre due au crayon de gerry Coker qui en fait d’emblée l’une des plus belles voitures de sport anglaises de tous les temps. Elle ne fera l’objet d’aucune retouche par la suite
Il n’en sera pas de même pour la mécanique qui suivra les évolutions des voitures engagées en compétition avec notamment l’apparition d’un nouveau train AR et d’une boîte à 4 rapports (toujours aussi capricieuse). Développée pour des clients amateurs démotions fortes, la 100 S développe, à partir de 1954, 132 ch atteint les 200 km/h. Elle est équipée de freins à en version compétition. Sa calendre ovale révèle un à carrosserie entièrement en aluminium très spartiate, dépourvue de capote et même de vitres latérales, la pare-brise vitré cédant la place à un simple déflecteur en Plexiglass.

227_Healey_07_420

Plus civilisée, la 100 M ne conservera de la S que le capot en alluminium allégé de fentes, fermé par des sangles en cuir. Sa puissance est portée à 110 ch.

227_Healey_05_200blanc_020227_Healey_06_200


Apparition du six-cylindres

En 1956 apparaît un six-cylindres qui, s’il n’apporte rien en matière de puissance (102 ch) ni de cylindrée (2639 cm3) procure une sonorité incomparable et une souplesse plus agréable. Il impose une modification esthétique et structurelle de la voiture avec un capot plus long à bossage supérieur et fine entrée d’air transversale. C’est l’occasion de passer du roadster 2 places à une 2+2 très demandée Outre-Atlantique.
Une variante apparaît en 1958 sur la version 2 places (100-6/BN) avec une évolution de la mototisation (carburateurs et culasse) qui porte la puissance à 117 ch.
Un an plus tard, la cylindrée de la "Big Healey" est finalement portée à 3 litres (2912 cm3) pour donner logiquement l’Austin Healey 3000, celle qui restera la plus prestigieuse et la plus connue, puisque de loin la plus produite (elle fera un véritable tabac aux États-Unis).

227_Healey_04_420

227_Healey_08_200blanc_020227_Healey_09_200


Spécifications techniques

100-4 (1953)
Moteur
Type : 4 cylindres en ligne
Position : longitudinal AV
Alimentation : 2 SU
Cylindrée : 2660 cm3
Puissance maxi : 90 ch à 4 000 tr/mn
Transmission
Propulsion
Boîte de vitesses manuelle : 3 puis 4 rapports
Suspensions
- AR : roues indépendantes, triangles superposés,ressorts hélicoïdaux et amortisseurs
- AR : essieu rigide, ressorts à lames semi-elliptiques, barre Panhard, amortisseurs
Freins
- AR : tambours
- AR : tambours
Performances
Vitesse maxi : 160 km/h
0 à 100 km/h : 11"
Poids : 990 kg

227_Healey_10_420



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Austin Mini : les origines (1959 - 1984)
Austin Healey 100 (1953-1967)
Austin Metro : fausse remplaçante de la Mini


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques