Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Alfa 33 : héritière de l’Alfasud

<< Retourner au Guide

 

Dans les années 1960, l’État italien, alors propriétaire d’Alfa Romeo décide d’implanter une usine automobile près de Naples, pour encourager la revitalisation industrielle du Pomerigio, le Sud du pays. Il s’agit du même coup d’y construire un modèle spécifique, opportunément baptisé "Alfasud". Le succès des Alfasud a profondément changé l’image d’Alfa Romeo auprès de la clientèle française, les jeunes et les femmes, ayant été séduit par la petite traction avant italienne au moteur boxer. L’Alfa 33 en est l’héritière directe.

 

Douze ans après son apparition, l’Alfasud trahissait son âge : l’Alfa 33, qui l’a remplacée, marqua à l’automne 1983, le début de la rénovation complète de la gamme qui porte le fameux emblème des Visconti. La nouvelle traction avant d’Alfa Romeo conservait cependant l’architecture de l’Alfasud, ce qui comportait du bon et du discutable. Les bons points étant accordés à la remarquable mécanique du moteur boxer (un quatre-cylindres à plat opposés) et à la nouvelle carrosserie protégée par cataphorèse ; les mauvais points concernant l’essieu arrière rigide et les freins arrière à tambour, vite dépassés sur les versions les plus motorisées. L’Alfa 33 a connu un indéniable succès en France, son principal marché hors de l’Italie.

 

Les principaux défauts d’origine ont été gommés lors de la rénovation de la gamme, ce qui rend les dernières versions plus attractives. De plus, les versions à moteur 16 soupapes offrent de réelles qualités sportives, bien plus conformes à l’image d’Alfa Romeo, grâce aussi à un remaniement profond des trains de roulement et des suspensions.

 

SuspensionMoteur BoxerBoîte de vitesses
Les amortisseurs des versions les plus sportives souffrent souvent, surtout à l’avant.Assurez-vous que les courroies de distribution ont bien été changées atous les 70 000 km ; vérifiez l’équilibrage des carburateurs sur les versions à deux double corps.Les vitesses passent souvent difficilement, mais il ne doit pas y avoir de point dur.
01 Alfa 33 430
CarrosserieFreinsBouclier-Spoiler
Vérifiez l’état des bas de porte et du hayon, ainsi que la zone entourant la trappe à essence.Contrôlez l’état des disques avant, souvent très sollicités.Assurez-vous qu’il n’est pas fendu ou cassé et qu’il est bien fixé.

La motorisation de l’Alfa 33

Le moteur Alfa Romeo Boxer, à 4 cylindres à plat opposés, est apparu en 1972 sur l’Alfasud. Il a connu depuis des évolutions importantes. Tout d’abord, sa cylindrée, de 1 186 cm3, est passée à 1 286 cm3 ; elle fut portée à 1 351 cm3 sur les versions 1,3 litre et 1 490 cm3 sur les versions 1,5 litre, lors de son adaptation à l’Alfa 33. La variante 1,7 litre, de 1 721 cm3 est apparue en 1987, d’abord avec deux double carburateurs, puis avec l’injection Bosch Jetronic LE en 1988. La version 1,8 litre Diesel à 3 cylindres, 6 soupapes et 1 arbre à cames en tête, injection mécanique turbo est apparue en 1990, mais ne sera pas durablement importée en France.

 

A noter que le Boxer 1 186 cm3 n’a jamais été monté sur l’Alfa 33. De plus, les versions à simple carburateur (double corps vertical inversé) ont toutes disparu à l’année-modèle 1989, laissant place uniquement à des motorisations à deux carburateurs double corps en 1,3 litre et 1,5 litre et des versions à injection électronique en 1,7 litre, système d’alimentation généralisé sur l’année-modèle 1993.

 

Les Boxer : de 86 à 137 ch

Le moteur Boxer donne quatre niveaux de puissance, avec trois cylindrées :
- 1 351 cm3, deux carburateurs double corps, 86 ch à 5 600 tr/mn, couple maximum de 118,5 Nm à 4 000 tr/mn ;
- 1 490 cm3, deux carburateurs double corps ou injection électronique, 105 ch à 6 000 tr/mn, couple maximum de 133,4 Nm à 4 000 tr/mn ;
- 1 712 cm3, à injection électronique, 110 ch à 5 800 tr/mn, couple maximum de 153 Nm à 4 500 tr/mn
- 1 712 cm3, 16 soupapes, à gestion électronique multipoint, 137 ch à 6 500 tr/mn, couple maximum de 161,8 Nm à 4 600 tr/mn.
Les 4x4 et le Break (Giardinetta, puis Station Wagon) ont été commercialisés en France avec la motorisation 1,7 lE de 110 ch. Les versions 1,7 litre 16V reçoivent des freins à disque ventilé à l’avant. Tous ces moteurs acceptent l’Eurosuper 95.

 

Ces évolutions expliquent qu’on trouve, sur le marché de l’occasion, des Alfa 33 à moteur 1,3 litre donnant à peu près la même puissance que certaines 1,5 litre, tandis qu’une série de 1,5 Ti Quadrifoglio Verde développait 105 ch (année modèle 1985). Simultanément, les étagements des boîtes de vitesses ont souvent changé d’une année à l’autre, ce qui peut modifier sensiblement les performances et la consommation. La dernière évolution de ces moteurs porte sur leur chambre de combustion, dite "lenticulaire", car composée d’une partie usinée dans la culasse et d’une autre partie, à peu près symétrique, usinée dans la tête du piston.

 

L’entretien de ces moteurs a la fausse réputation d’être compliqué ; en fait, il est seulement différent des autres quatre-cylindres. En particulier, les réglages des jeux de marche aux soupapes, qui doivent être fréquemment contrôlés, sont très simples. De plus, on oublie trop souvent de vérifier et de régler la tension des deux courroies de distribution, ce qui accélère leur usure et peut provoquer des avaries graves au moteur. Ces courroies doivent d’ailleurs être impérativement changées avant 70 000 km vérifiez bien ce point, qui doit être mentionné sur le carnet d’entretien de la voiture. Enfin, l’équilibrage des deux carburateurs double corps doit être contrôlé au moins une fois par an, pour assurer un fonctionnement souple du moteur et une consommation de carburant minimale.

 

Sous le capot de l’Alfa 33
03 Alfa 33 150L’Alfa 33 a été la seule traction avant de grande diffusion dont le moteur était monté longitudinalement, avec boîte de vitesses derrière. Cette architecture, simple et pratique, est rendue possible grâce aux dimensions du moteur boxer. Cette implantation simplifie la plupart des opérations d’entretien courant, comme les réglages des jeux de marche aux soupapes ou du calage de l’allumage. En revanche, l’accès aux courroies de distribution nécessite la dépose de nombreux accessoires.

 

05 Alfa 33 440

La transmission de l’Alfa 33

La disposition de la boîte de vitesses, longitudinale derrière le moteur, donne une commande simple, donc normalement fiable. Si vous constatez un point dur lors de l’essai routier, et surtout si ce point dur se répète sur tous les rapports situés d’un même côté de la grille des vitesses, il faut contrôler les fixations, les articulations et la rectitude de la tringlerie de commande de la boîte. Sur les modèles antérieurs à l’année-modèle 1989, les synchros sont un peu "paresseux" ; néanmoins, l’enclenchement des rapports ne doit pas imposer de forcer. Si la deuxième craque systématiquement, il faut prévoir de changer la boîte de vitesses.

 

Assurez-vous aussi que la voiture a roulé moins de 45 000 km, ou depuis deux ans au plus, depuis la dernière vidange de la boîte-pont. L’embrayage constitue souvent un point faible des Alfa Romeo, surtout sur les versions à tempérament sportif, lorsqu’elles ont été conduites systématiquement en exploitant ce tempérament. Il ne faut jamais attendre pour le réparer, dès qu’il broute ou que tous les rapports craquent à l’engagement ; il y va de la longévité de la boîte. Comme sur toute traction avant, contrôlez l’état des joints des demi-arbres de transmission, sur un parking, en braquant le volant à fond de chaque côté successivement et en donnant à chaque fois de petits coups d’accélérateur vous ne devez pas entendre de claquements, synchronisés avec des à-coups dans le volant.

 

Un nouveau dessin des jantes pour l’Alfa 33
04 Alfa 33 150Les jantes de 13" sont montées depuis 1990 en 165/170 SR 13 sur les versions 1,3 litre et 175/70 SR 13 sur les modèles 1,5 litre. Elles se caractérisent par leur enjoliveur plan, mieux harmonisé avec la silhouette générale de l’Alfa 33. Les versions Quadrifoglio Verde et 16 soupapes reçoivent des jantes en alliage de 14", montées en 180/60 HR 14.

 

06 Alfa 33 440

Les freins de l’Alfa 33

Les freins avant de l’Alfa 33 sont montés dans les roues, et non plus en sortie de boîte comme sur l’Alfasud. En revanche, la technique est la même, avec des tambours à l’arrière. Si cette disposition arrive encore à répondre aux besoins sur les modèles les moins motorisés, grâce aux progrès des dispositifs de rattrapage automatique d’usure, elle s’avère plutôt juste sur les modèles les plus motorisés, même avec les disques avant ventilés montés sur les modèles à moteur 16 soupapes. Seule la Q4 recevra des disques ventilés à l’avant.

 

En montagne et par temps chaud, on se méfiera de l’évanouissement (fading), qui intervient relativement vite. De ce fait, les freins de l’Alfa 33 s’usent souvent vite. C’est donc un point important à contrôler sur une voiture d’occasion ; n’hésitez pas à déposer une roue à l’avant et une à l’arrière pour évaluer l’état des garnitures (un seul côté suffit, puisqu’en cas d’usure importante, il faut rénover les deux côtés). A cette occasion, assurez-vous que le disque n’est pas profondément rayé et que le tambour ne porte pas des traces de bleuissement, signe de surchauffe.

 

Le tableau de bord de l’Alfa 33
02 Alfa 33 150Sur tes premières Alfa 33, la planche de bord utilisait un matériau plastique gâchant la finition intérieure. De plus, certains instruments étaient remisés sur une console centrale, pratiquement hors de vue du conducteur absorbé par la route, et la molette de réglage du siège conducteur se trouvait coincée sous la boucle de la ceinture de sécurité. La rénovation de la gamme a gommé ces défauts. Tous les instruments sont désormais regroupés derrière le volant, avec notamment un ensemble de témoins d’alarme et de contrôle bien placés en bas du tableau. L’Alfa 33 offre un ensemble de prestations peu courant sur une voiture de ce type : lève-glaces électriques et volant réglable en hauteur, de série sur toutes les versions ; volant gainé de cuir sur les versions sportives.

 

07 Alfa 33 440

Carrosserie et intérieur de l’Alfa 33

La gamme moderne de traitements anticorrosion appliquée à l’Alfa 33 représente le plus gros progrès réalisé par rapport à l’Alfasud. Cette protection a encore été améliorée lors de la modernisation de 1988. Les points les plus sensibles aux attaques de rouille sont les bas des portes, l’entourage de la trappe d’essence et la base du pare-brise. Un traitement simple permet d’anihiler ces traces si elles s’avèrent uniquement superficielles.

 

La carrosserie bénéficie de protections de flancs de caisse généreuses et de boucliers avant et arrière bien enveloppants. Assurez-vous qu’ils ne sont pas fendus (rançon de quelques chocs) et surtout vérifiez les fixations du bouclier-spoiler avant si cet élément porte des traces évidentes de chocs. Sur les modèles antérieurs à septembre 1988, vérifiez les fixations de la planche de bord et de la console centrale. Assurez-vous aussi du bon fonctionnement de tous les témoins et voyants et vérifiez, sous la planche de bord, l’état des câblages et de leurs connecteurs.

 

Alfa 33 : une bonne habitabilité
10 Alfa 33 150L’arrière relevé de l’Alfa 33, encore accentué avec la nouvelle ligne, dégage un coffre généreux de 400 dm 3, dont le seuil de chargement est malheureusement un peu haut ; en rabattant les dossiers des sièges arrière, on porte ce volume à 1 200 dm3. Cette voiture offre une très bonne habitabilité pour ses dimensions extérieures (longueur : 4 015 mm ; largeur : 1 612 mm), grâce à son moteur rejeté à l’extrême avant et placé très bas. Son réservoir de 50 litres lui assure une autonomie relativement importante.

 

11 Alfa 33 440

Alfa 33 : évolution du modèle

Mai 1983 :présentation de l’Alfa 33, qui reprend les soubassements et la mécanique de l’Alfasud, qu’elle remplace ; la motorisation est confiée au moteur Boxer 4 cylindres à plat, dans ses cylindrées 1,3 litre (1 350 CM) et 1,5 litre (1 490 cm3), alimentés par carburateurs double corps inversés (un en version de base et deux en version Ti).
Mars 1984 :présentation d’une Alfa 334x4, développée en coopération avec Pininfarina, avec passage toutes roues motrices sur commande manuelle.
Mai 1984 :commercialisation d’une Alfa 33 1,5 litre Quadritoglio Verde développant 105 ch à 6000 tr/mn.
Septembre 1984 : lancement du break Alfa 33 Giardinetta, dessiné par Pininfarina, et proposé en versions traction avant ou 4x4, avec moteur 1,5 litre de 95 ch uniquement (deux carburateurs double corps) ; hors d’Italie, ce break est appelé "Sport Wagon".
Mai 1985 :Mai1985:commercialisation d’une version 1,5 Ti, à moteur de 95 ch à 5 750 tr/mn (repris à l’ancienne Alt asud Ti).
Septembre 1988 :remaniement de la gamme Alfa 33, avec évolution des moteurs (chambres lenticulaires, poussoirs de soupapes hydrauliques), nouveau dessin de l’arrière et de la calandre et retouche des réglages des trains de roulement. La gamme s’enrichit à cette occasion d’une Alfa 33 1,7 lE, à injection et allumage électroniques Bosch, développant 110 ch.
Juin 1989 :commercialisation d’une version 1,3 S du break Alfa 33 Sport Wagon (86 ch à 5 800 tr/mn).
Mai 1990 :lancement d’une version très sportive, animée par un Boxer 16 soupapes à injection électronique multipoint, développant 137 ch à 6 500 tr/mn.
Janvier 1990 :restiling
Mars 1991 :lancement de la version Q4 (4 roues motrices, avec le moteur 1,7 litre à 2 ACT et 8 soupapes

 

Alfda 33 : des 4x4 toute adhérence
08 Alfa 33 21009 Alfa 33 210
L’architecture mécanique, à moteur longitudinal et boîte derrière le moteur, a permis de dériver facilement de cette traction une version 4x4, où l’arbre de transmission entraînant les roues arrière est enclenché manuellement. Dans cette configuration, on obtient une transmission intégrale, fort utile sur les chaussées à adhérence réduite. De plus, l’augmentation de la garde au sol en fait une voiture ’tous chemins", tort prisée dans sa version break "Sport Wagon 1,7 IE, du tait de ses capacités de chargement et de sa motorisation (laquelle sera ramenée à 1,3 litres en 1992).

 

Alfa Logo 420



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Alfa MiTo
Alfa 33 : héritière de l’Alfasud
Alfa 159


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques