Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Opel Twin

<< Retourner au Guide
02_Opel_TWIN_420
Il est naturel que l’automobile se trouve au centre des turbulences qui agitent les sociétés industrielles, où l’urbanisation, les conditions de vie, la suppression des nuisances remettent en cause l’emploi qu’on faisait des progrès techniques depuis un demi-siècle. D’où une espèce d’ébullition qui agite les bureaux d’études, et dont on relève les effets dans les salons internationaux où les constructeurs rivalisent de véhicules expérimentaux. L’analyse de ces concepts permet de dessiner les contours de ce que pourrait devenir le moyen de transport qui fut synonyme de liberté, avant d’être chargé de tous les péchés : quelles automobiles sillonneront les rues au début du troisième millénaire ?
Il est certain que les constructeurs qui s’avéreront incapables de répondre aux contraintes pesant sur l’avenir de l’automobile risquent tout simplement de disparaître. Aussi doit on examiner avec une extrême attention les idées des plus grands, à commencer par celles du premier groupe mondial ; lors du Salon de Détroit, General Motors avait dévoilé une floraison de projets et de voitures expérimentales. À Genève, quelques mois plus tard, Opel, la filiale européenne de G.M., présentait la Twin ; un concept de voiture bourrée d’idées neuves et technologiquement très en avance.

 


Pétrole ou électricité

01_Opel_TWIN_420
La principale de ces innovations est certainement l’aptitude à rouler tantôt en consommant du pétrole, tantôt à l’électricité, simplement en changeant de moteur ; un échange qui s’effectue en remplaçant le bloc inférieur arrière du véhicule. Cette opération, qui ne devrait prendre que quelques minutes chez un concessionnaire, permettra par exemple d’abandonner la propulsion électrique employée pendant la semaine pour les déplacements en ville, au profit dune motorisation à essence en vue d’un voyage de week-end ou de vacances.
La réduction de la consommation d’essence, qui vise à la fois un objectif d’économie et de diminution des émissions de gaz carbonique, a conduit à fixer un objectif de 3,5 1/100 km aux ingénieurs du Centre de Développement Technique Opel de Rüsselsheim, soit environ 40 % de moins que pour une voiture actuelle de taille comparable.

 


Légère mais robuste

03_Opel_TWIN_420
Dans sa version thermique, l’Opel Twin est animée par un moteur de 800 cm3 à 3 cylindres et 12 soupapes, monté couché sous le coffre, et accouplé à une boîte à 6 rapports, à commande automatique avec embrayage piloté électroniquement. Mais ses 34 ch et son couple de 7,2 m.daN à 2 600 tr/mn ont imposé de rechercher l’allègement maximum. La nécessité d’emporter 250 kg de batteries (du type lithium-carbone, à haute énergie volumique : de l’ordre de 200 W.h/l) allait dans le même sens, afin de conserver des accélérations (0 à 50 km/h en 7 s) et une autonomie (250 km environ) intéressantes en propulsion électrique.
On a donc employé systématiquement des matériaux très légers, ce qui permet d’obtenir une voiture pesant seulement 540 kg en version moteur thermique et 740 kg en propulsion électrique (batteries comprises). Carrosserie, moteur et carter de transmission sont en alliage léger, le châssis étant réalisé en aluminium. Pour certains éléments des trains roulants, comme les suspensions, on a opté pour des plastiques renforcés de fibres de carbone ; cette technologie d’avant-garde s’applique à des ressorts à lames transversaux pour l’AV (concept très rétro"), et des ressorts hélicoïdaux à l’AR. La robustesse de la Twin, en cas de collision, ne souffre nullement de cet allègement, grâce à une étude soignée de sa forme et de sa structure.
Ainsi, son avant bombé intègre une poutre-bouclier qui répartit les effets d’une collision frontale entre les pneus des roues. Sur le plan de la sécurité active, il est prévu de doter cet engin de 4 freins à disque et d’un système antipatinage, qui élimine notamment le risque de mise en travers de cette propulsion, en virage sur chaussée glissante. À noter que le concept d’encapsulation du groupe motopropulseur dans un module interchangeable résout la question du niveau sonore du moteur thermique (tout en accélérant sa mise en température) et simplifie le problème d’échange des batteries en version électrique.

 


Motopropulsion interchangeable

04_Opel_TWIN_420
Toute la partie arrière de l’Opel Twin constitue un module qui peut être changé en quelques minutes. Ce module motopropulseur incorpore le moteur, la transmission et les roues arrière, avec leur suspension et leur circuit de freinage. Selon le trajet qu’il prévoit d’effectuer, le conducteur peut ainsi opter pour une propulsion électrique utilisant deux moteurs triphasés de 14 ch chacun, ou une motorisation thermique avec un moteur tricylindre essence de 34 ch.
L’Opel Twin est une voiture compacte (dimensions comparables à celles de la Corsa) à 4 places ; les trois passagers étant assis à l’arrière, derrière le conducteur, seul à l’avant en position centrale. Cependant, la capacité de chargement de l’Opel Twin reste comparable à celle d’une Corsa.

 


Un copilote électronique

05_Opel_TWIN_150Le poste de conduite de l’Opel Twin a fait l’objet d’un remarquable travail d’ergonomie. Placé au centre, le siège du conducteur s’avance et pivote vers le côté, sous l’action de petits moteurs électriques, pour en faciliter l’accès. À l’arrêt, le conducteur peut retourner complètement son siège, pour faire face à ses passagers.
Le tableau de bord, véritable ’cockpit", intègre un système d’affichage "tête haute", par projection des informations sur le pare-brise "collimatée" à l’infini ; outre les informations sur le fonctionnement du véhicule, ce système donne également au pilote des données sur la circulation (exploitant notamment les messages fournis par le RDS de l’autoradio) et sa navigation par rapport à un itinéraire qu’il a programmé avant le départ.

Un œuf à portes coulissantes

06_Opel_TWIN_150Dessinée par les stylistes du Centre d’études Opel de Russelsheim, la Twin est une monocorps qui s’écarte assez résolument des concepts traditionnels, en cherchant à tirer le maximum de profit de sa motorisation "tout-à-l’arrière". Les surfaces vitrées généreuses et la minceur des montants assurent une vision panoramique et donnent aux occupants du véhicule une impression d’espace et de luminosité. L’arrière comporte un hayon qui descend jusqu’au pare-chocs et donne accès à un coffre de 300 litres de capacité, qui peut être porté jusqu’à 500 litres en rabattant tout ou partie de la banquette AR.



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Opel Astra TwinTop
Renault Twingo
Opel Tigra TwinTop


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques