Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Audi Quattro Spyder et Avus Quattro

<< Retourner au Guide
03_Audi_Quat_Spid_Avus_420
À l’automne 1991, Audi a dévoilé deux superbes voitures expérimentales. Le premier coupé, présenté au Salon de Francfort, préfigure ce qui pourrait être la remplaçante de l’Audi Quattro de 1980. La seconde, l’Avus Quattro fut révélée au beau milieu du Salon de Tokyo. C’est une superbe vitrine de tout le savoir faire du constructeur allemand, aussi bien en matière de technologie que de style. Ces deux voitures, qui restent bien entendu fidèles à la transmission intégrale Quattro, affirment bien le slogan de la marque aux 4 anneaux : "La technique est notre passion".

L’Audi Quattro Spyder

L’Audi Quattro Spyder a été étudié comme une voiture de sport découvrable à deux places. Plutôt qu’un véritable cabriolet, il s’agit d’un coupé à moteur central, dont le toit s’escamote électriquement au dessus du compartiment moteur. Fait assez rare pour un "concept car", le cahier des charges de la Quattro Spyder comportait une limite de coût : en cas de commercialisation, son prix devrait être inférieur à 100 000 DM. Il n’est donc pas exclu de voir un jour une évolution du Spyder dans la vitrine des concessionnaires.
Si la mécanique du Spyder reste dans le domaine du connu, son innovation majeure réside dans sa structure. Sa carrosserie et son cadre tubulaire sont entièrement réalisés en aluminium. Ce matériau présente deux avantages majeurs le poids de 40 % inférieur à celui d’une carrosserie en acier et son aptitude à un recyclage à 100 %. Ce gain de poids permet d’obtenir des performances et une consommation exceptionnelles, avec des éléments mécaniques de grande série.
Le moteur du Spyder est donc le V6 de l’Audi 100, dont les 174 ch permettent à la voiture de dépasser les 250 km/h et d’atteindre les 100 km/h en moins de 6 secondes, tout en affichant une consommation moyenne inférieure à 8 1/100 km. Autre innovation remarquable appliquée à la Quattro Spyder son toit en verre recouvert de cellules solaires ; celles-ci fournissent un appoint d’énergie électrique pour alimenter le système de ventilation de l’habitacle lorsque le véhicule est à l’arrêt.
09_Audi_Quat_Spid_Avus_420

 


L’Avus Quattro

01_Audi_Quat_Spid_Avus_420
Au salon de Tokyo, l’Avus Quattro réussit à ravir la vedette à la multitude de "concept cars" présentés par les constructeurs nippons, soulignant par là, les ambitions du Groupe V.A.G sur un marché où il est le seul européen enregistrant des résultats significatifs. Il faut dire que l’Avus est un engin révolutionnaire à tous les niveaux. Sa structure porteuse est constituée par un châssis tubulaire de 52 kg en treillis d’aluminium, habillé de panneaux en tôle d’aluminium poli. Ce qui n’est pas sans rappeler les Auto-Union de compétition qui se sont illustrées sur le célèbre circuit berlinois.
Au plan mécanique également, l’Avus innove beaucoup. En effet, son moteur de 6 litres de cylindrée est un original 12 cylindres en W (ouvert à 120°), constitué en fait de 3 rangées de 4 cylindres. Sa distribution ne comporte pas moins de 60 soupapes (5 par cylindre), actionnées par 6 arbres à cames en tête. Ce moteur tout en aluminium développe 509 ch à 5 800 tr/mn, avec un couple fantastique de 55 m.daN à 4 000 tr/mn. Il bénéficie des techniques de dépollution les plus avancées : 2 pots catalytiques et 3 sondes Lambda à préchauffage. Une telle mécanique donne à l’engin de 1 250 kg des performances exceptionnelles : sa vitesse de pointe se situe autour de 340 km/h et il ne lui faut que 3 secondes pour accélérer de O à 100 km/h.
La stabilité et la motricité exemplaires sont bien entendu à porter au crédit du système Quattro, associé à deux différentiels Torsen et à un différentiel avant à blocage électronique. Mais les voitures tirent également profit des quatre roues directrices, portées par des trains oscillants à double bras, qui dérivent d’études conduites pour la compétition automobile. Les pneus de 225/60, spécialement développés pour ce bolide, chaussent des jantes de 20 ".
L’Avus intègre bien entendu tout l’arsenal d’équipements de sécurité des Audi de grande série entre autre l’Air-Bag et le Procon-Ten, mais propose également des améliorations dans ce domaine. Ainsi, la pression des pneus est contrôlée en permanence (comme sur la Porsche 959) et le système ABS tient compte de l’accélération transversale. En effet, lors d’un freinage violent en virage une voiture dotée d’un ABS classique tend à se remettre en ligne droite toute seule, du fait que ses quatre roues tournent à la même vitesse ; sur l’Avus, la tendance sera neutre, puisque le freinage des roues intérieures au virage se trouvera accentué, pour compenser la différence de vitesse des roues droites et gauches. Il est douteux qu’on ne croise jamais un tel engin sur nos routes. Mais on peut penser qu’Audi envisage de revenir en championnat du monde d’endurance, où l’Avus Quattro pourrait bien départager Peugeot, Mercedes et Jaguar.

 


Peut-être le prochain coupé Audi ?

02_Audi_Quat_Spid_Avus_420
La Quattro Spyder n’est pas un exercice de recherche pure : elle préfigure ce que pourrait être le successeur de l’actuel Coupé Audi. En effet, elle répond à un cahier des charges très strict, qui imposait notamment qu’elle puisse être produite en série pour être commercialisée à moins de 100 000 DM : soit un prix intermédiaire entre ceux du Coupé S4 et de l’Audi V8.

Une sécurité très fouillée

La façon dont la sécurité de la Quattro Spyder a été soigneusement étudiée confirme qu’il s’agit bien d’une voiture conçue pour une production en série. Outre les avantages bien connus de la transmission permanente Quattro, la Spyder bénéficie du système "ProconTen" et de diverses solutions visant à assurer à ses passagers une protection maximale en cas de choc violent ; c’est ainsi, notamment, que le réservoir d’essence de 70 I est placé au-dessus de la boîte de vitesses, donc particulièrement bien protégé contre tous types de chocs.

Avus : un mythe des années 30

Pour les nostalgiques des grandes heures de la course automobile d’avant-guerre, Avus rappelle ce fabuleux circuit de Berlin où, devant parfois un demi-million de spectateurs, les flèches d’argent frappées des 4 anneaux se mesuraient à leurs concurrentes allemandes marquées de l’étoile à trois branches, ainsi qu’aux rouges italiennes, vertes britanniques et aux françaises bleues. Hans Stuck, pilote d’Audi à l’époque, y établit 8 records du monde. Or, le Championnat allemand des voitures de tourisme est dominé en 199091 par une Audi V8, pilotée par un certain Hans Stuck : le fils de celui qui s’illustra sur l’Avus, mais également sur les autres circuits d’Europe

 


4 roues motrices et directrices pour maîtriser 509 ch

04_Audi_Quat_Spid_Avus_420
Moteur central, transmission Quattro, 509 ch et surtout un couple époustouflant de 54 m.daN l’Avus Quattro sort effectivement de l’ordinaire ! Pour maîtriser ce bolide étonnant, les ingénieurs d’lrigolstadt n’ont négligé aucune technique. Les roues arrière sont guidées par un système automatique électronique/hydraulique de braquage actif. De plus, la régulation du système ABS est affinée par intégration du paramètre d’accélération latérale.

Une œuvre d’art roulante

07_Audi_Quat_Spid_Avus_150L’aspect futuriste de l’Avus Quattro ne réside pas uniquement dans ses audaces techniques. Son habitacle, revêtu de cuir gris, comporte deux fauteuils en Kevlar habillés de rouge, assorti à la moquette les garnitures de bois ceinturant l’espace intérieur complètent une harmonie qui fait de cet habitacle une véritable oeuvre d’art. On y accède par deux portes qui se relèvent vers l’avant. Extérieurement, l’Avus Quattro se caractérise par la perfection de son profil aérodynamique, en "aile d’avion" inversée, et ses imposantes jantes en alliage de 20 pouces, spécialement conçues pour un engin qui flirte avec les 350 km/h

 


Spécifications techniques Audi Avus Quattro

08_Audi_Quat_Spid_Avus_420
Moteur Audi W12
Nombre de cylindres 3x4, en "W"
Cylindrée 6 litres
Nombre de soupapes 5/cylindre
Puissance maxi 509 ch à 5 800 tr/mn
Couple maxi 55 m.daN à 4 000 tr/mn
Distribution 2 arbres à cames en tête pour chaque rangée de cylindres, entraînés par courroies crantées
Alimentation injection électronique séquentielle
Allumage électronique à 12 bobines intégrées dans les culasses
Échappement 2 catalyseurs et 3 sondes Lambda, tous chauffés électriquement
Transmission Intégrale permanente à 3 différentiels Torsen en interponts et à l’AR, blocage régulé électroniquement à l’AV
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports AV synchronisés
Train avant roues indépendantes à doubles bras oscillants transversaux, ressorts hélicoïdaux, barre antiroulis
Train arrière roues indépendantes à braquage actif ; doubles bras oscillants transversaux, ressorts hélicoïdaux
Freins 4 disques ventilés, double circuit croisé assisté ; antiblocage ABS avec asservissement sur l’accélération latérale
Pneumatiques 225/60 R 20
Poids à vide 1 250 kg
Vitesse maxi environ 340 km/h
06_Audi_Quat_Spid_Avus_420


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Audi R8 Spyder V10 5.2 FSI quattro
Audi A1
Audi Quattro Spyder et Avus Quattro


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques