Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Audi Duo

<< Retourner au Guide
01_Audi_DUO_420
Présentée à l’occasion du Salon de Genève 1992, l’Audi duo représente un nouveau concept pour la circulation urbaine et routière. Établie sur la base de l’Audi 100 Avant Quattro 2.0 E, l’Audi duo est équipée de deux moteurs : le premier, à combustion, hérité de l’Audi 100 2.0 E, entraîne les deux essieux ; le second, électrique, entraîne, en cas de besoin, l’essieu arrière.

La double motorisation

Mue par le moteur à combustion, l’Audi duo se comporte comme l’Audi 100 dont elle est issue ; aussi bien au niveau des performances de la sécurité offerte par le système Quattro. Le moteur électrique est vissé sur le différentiel de l’essieu arrière de façon à former un assemblage rigide. Sa puissance, bien qu’elle ne représente que 25 % de celle du moteur à essence, lui permet d’atteindre les vitesses autorisées en ville. Grâce au différentiel interpont Torsen de la transmission Quattro, ce moteur n’entraîne que l’essieu arrière.
Le moteur électrique bénéficie d’une nouveauté, la structure particulière de l’enroulement du moteur triphasé procure l’effet d’un groupe motopropulseur à transmission automatique à deux rapports, le conducteur n’ayant à actionner que la pédale d’accélérateur. Avec cette technique, le moteur fournit un couple de 36 m.daN au premier rapport et de 22 m.daN au deuxième rapport. A la vitesse de 25 km/h, le passage s’effectue automatiquement. En dessous de 20 km/h, le conducteur peut provoquer un rétrogradage en effectuant un kickdown à l’accélérateur. Propulsée par le moteur électrique, la voiture conserve toujours l’efficacité du système antiblocage, du servofrein et de la direction assistée, mais son autonomie n’est plus alors que de 80 km.
En dessous de 65 km/h, vitesse maximale en propulsion électrique, il est possible de passer d’un mode de propulsion à l’autre sans devoir s’arrêter. Le conducteur reste informé en permanence de l’état de charge de sa batterie, grâce à des indications au tableau de bord. L’Audi duo utilise une partie de l’énergie du freinage pour recharger ses accumulateurs.

 


Une alternative intéressante

03_Audi_DUO_420
La circulation toujours plus importante exige des concepts de véhicules entièrement nouveaux, principalement pour les agglomérations. On a vu récemment apparaître les réalisations de certains grands constructeurs ; notamment des études basées sur des véhicules de grande série ou des utilitaires, propulsés par des moteurs électriques comme l’Elektro Clio de Renault ou les Peugeot 205 et fourgon Citroën C 25. On a également vu des études de véhicules élaborés d’origine avec une propulsion électrique : Opel Twin ou BMW El.
Les modestes performances et la faible autonomie de ces véhicules, au regard de véhicules dotés d’un type de propulsion conventionnel, restreignent leur utilisation à un environnement urbain. Il devient donc nécessaire pour les longs trajets de disposer d’un second véhicule à propulsion classique. L’Audi duo, réunissant dans un même véhicule les deux systèmes, résoud les problèmes de transport qui exigent deux véhicules différents. Elle contribue également à une limitation du parc automobile.

Un équipement de plus

Établie sur la base d’une voiture de grande série et destinée à être elle même produite en grande série, l’Audi duo n’est pas un véhicule allégé sacrifiant la sécurité sur l’autel du poids et des performances. Elle bénéficie entre autres du système Procon-Ten et de renforts latéraux. Seule sa suspension a été modifiée afin de s’adapter au poids supplémentaire des batteries. Malgré l’encombrement et le poids supérieur du moteur électrique et des batteries, l’habitabilité et le volume de chargement restent les mêmes que ceux de l’Audi 100 Avant.
Les batteries prennent place dans le logement de la roue de secours sous le plancher du coffre. La roue de secours étant remplacée par une roue d’appoint prenant place dans un des bacs latéraux du compartiment de chargement. Les Audi duo ont été testées, en essai pratique, en 1992 à l’occasion des floralies d’Ingostadt.

 


Batteries au choix

02_Audi_DUO_150Les batteries déterminent indirectement les performances du véhicule. Les performances décrites ci-contre sont obtenues à l’aide de batteries à base de sodium-soufre d’une tension de 252 volts. Ce type de batteries présente le meilleur rapport poids/énergie : 20,2 kWh pour 224 kg. En revanche, d’un prix très élevé, son utilisation est réservée pour l’instant à un véhicule expérimental. L’Audi duo peut être équipée de batteries à base de nickel-cadmium.

 

Leur poids, 265 kg à encombrement égal, est proche de celui d’une batterie sodium-soufre ; en revanche, l’énergie disponible est bien moindre 12 kWh. Ce type de batterie présente une plus grande longévité et autorise une recharge rapide. D’autre part, son prix abordable la rend utilisable sur un véhicule commercialisable. Avec une batterie au plomb, l’autonomie est nettement inférieure en raison de la plus faible capacité d’accumulation de l’énergie. D’un poids nettement plus élevé, 323 kg, elle n’offre une énergie que de 8,4 kWh.

Une évolution raisonnable

Le montage du moteur électrique sur l’essieu arrière est la principale modification apportée à l’Audi 100 Avant pour obtenir l’Audi duo. Cette modification, au regard des frais de développement des prototypes de véhicules électriques, est très raisonnable. Elle permet notamment d’envisager le passage de l’Audi duo du stade de prototype à celui de voiture de grande série. Les seules restrictions à cette évolution résident actuellement dans le coût très élevé et la faible diffusion des batteries performantes.



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Audi A1
Audi S4, S4 Avant
Audi R8 Spyder V10 5.2 FSI quattro


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques