Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Toyota Urban Cruiser

<< Retourner au Guide

 

Toyota Urban Cruiser : véhicule de loisirs urbain d’un genre nouveau

Urban_Cruiser_1_420
On note actuellement une forte augmentation de la demande de citadines économes en carburant, aussi à l’aise sur les lacets de montagne qu’au cœur des villes. Mais en Europe, la clientèle urbaine est très exigeante : elle veut des voitures à la personnalité marquée, peu encombrantes pour se faufiler en ville et, de plus en plus, des voitures à faible empreinte carbone.
Urban_Cruiser_2_200Le décor est donc planté pour accueillir un véhicule de loisirs urbain d’un genre nouveau, et le calendrier idéal pour l’entrée en scène du nouveau Toyota Urban Cruiser 1,4 litre D-4D à transmission intégrale, au Mondial de l’Automobile de Paris 2008. Depuis la présentation initiale de ses lignes d’avant-garde au Salon de Genève en début d’année, le modèle de série était attendu avec impatience.
Sous sa silhouette robuste et sympathique, il est appelé à devenir un concurrent sérieux sur le marché des véhicules de loisirs urbains. Comme l’explique l’ingénieur en chef Kosuke Shibahara : « Avec son faible taux d’émissions, l’Urban Cruiser offre une réponse idéale à la demande croissante de véhicules à la fois polyvalents mais également écocitoyens. Sa personnalité à part et sa transmission intégrale peu gourmande en carburant en font une voiture de loisirs d’un genre inédit. De plus, compte tenu des nouvelles taxations sur le CO2 qui commencent à s’appliquer aux véhicules dans de nombreux pays, il arrive à point nommé : sa conduite est aussi plaisante en ville que sur route et ses émissions exceptionnellement basses. »
L’Urban Cruiser sera commercialisé à partir de mars 2009. Les prévisions de ventes européennes sont estimées à 30.000 exemplaires en année pleine, dont 50 % environ à transmission intégrale


 

Toyota Urban Cruiser : un style extérieur robuste et sympathique

Urban_Cruiser_4_200Présenté à Paris pour la première fois, l’habitacle de l’Urban Cruiser se démarque radicalement des autres voitures du segment B.
Imaginé par ED2 – le centre de design européen de Toyota installé à Sophia-Antipolis, près de Nice –, le concept intérieur captive tous les sens en mariant habilement les matériaux sophistiqués et les prestations innovantes.
Urban_Cruiser_3_200Depuis le poste de conduite, l’œil est irrésistiblement attiré par l’étonnante instrumentation qui évoque un radar aéronautique. Juste en face du conducteur, le cadran concentrique conçu par Toyota inscrit les aiguilles du compteur et du compte-tours au sein d’un même cercle. Par son impact visuel et sa taille, il domine ainsi l’instrumentation en libérant les côtés pour laisser place aux indicateurs biens lisibles, tels que l’ordinateur de bord et l’indicateur de changement de vitesse.
Urban_Cruiser_5_200Autre élément stylistique innovant, le tableau de commandes central déroule doucement ses courbes argentées qui lui donnent l’impression de flotter au-dessus de la console. Sa forme ergonomique accueille tout un ensemble de fonctions et d’affichages.
Le design des sièges souligne le thème sportif du poste de conduite. Le soin esthétique se manifeste partout dans l’habitacle, où la qualité de chaque matériau amplifie l’impression de sophistication.
Urban_Cruiser_6_200Malgré une longueur hors tout de 3,930 m seulement, l’aménagement intérieur astucieux assure une habitabilité amplement suffisante pour cinq occupants et des bagages.
La largeur aux épaules est généreuse, et la distance d’assise avant-arrière laisse un bon dégagement aux jambes des passagers arrière.
L’empattement long (2,460 m) et les porte-à-faux courts contribuent à optimiser l’espace intérieur, offrant ainsi un volume exemplaire de chargement de 314 litres, passant à 749 litres sièges arrière rabattus.
Conçu pour séduire l’automobiliste citadin, le nouvel Urban Cruiser arbore une allure robuste et musculeuse mais possède néanmoins cinq portes bien pratiques et la compacité d’une citadine. Sous des dehors athlétiques, il mesure moins de quatre mètres de long pour 1,725 m de large seulement. Enfin, sa faible hauteur hors tout de 1,540 m autorise néanmoins une hauteur d’assise qui procure au conducteur une position dominante.
Urban_Cruiser_7_200Vues de face, la grande calandre et la protection inférieure lui confèrent un air sportif et robuste. En épousant le contour des ailes, les projecteurs soulignent son style dynamique très personnel.
Sa posture bien campée lui vient à la fois d’une longueur réduite et d’une voie large (1,485 m à l’avant, 1,490 m à l’arrière) accentuée par les roues de 16”. Les lignes volontaires des flancs et les passages de roues bien marqués renforcent encore l’impression de force et de sécurité.
Vue de dos, la caisse présente un profil bas, large et stable, et la grande lunette arrière enveloppe les côtés en offrant une bonne visibilité. Les grands combinés de feux arrière se prolongent eux aussi sur les ailes et le hayon. Enfin, un becquet de toit apporte sa touche finale en confortant les caractéristiques aérodynamiques très favorables de la voiture.
Par sa polyvalence, l’Urban Cruiser répond parfaitement aux attentes variées des automobilistes d’aujourd’hui.
Urban_Cruiser_8_200Si la ville est son territoire, il avale avec plaisir les kilomètres sur les autoroutes et les petites routes de montagne ou encore, pour la version à transmission intégrale, dans la neige et la boue.
Les aménagements de la voiture et son volume intérieur autorisent les utilisations les plus diverses et une grande modularité de chargement, grâce aux sièges arrière fractionnables à 60/40. Le modèle 4x2 est équipé d’un mécanisme similaire à celui du RAV4 qui permet de faire coulisser les sièges, de les incliner et de les escamoter. Le modèle 4x4 dispose quant à lui de sièges inclinables et du système de rabat des deux sièges arrière.


 

Toyota Urban Cruiser : une voiture placée sous le précepte ‘Toyota Optimal Drive’

Urban_Cruiser_9_200• Le premier ‘transmission intégrale’ au monde rejetant moins de 135 g/km de CO2
• Un tout nouveau moteur 1,33 litre Dual VVT-i doté du système ‘Stop and Start’

L’Urban Cruiser est la dernière concrétisation en date du précepte ‘Toyota Optimal Drive’. Deux moteurs d’une propreté et d’une sobriété exceptionnelles seront proposés dès son lancement : un diesel 1,4 litre D-4D revisité et un moteur essence inédit 1,33 litre Dual VVT-i doté d’une fonction de mise en veille ‘Stop and Start’. Les deux sont accouplés à une nouvelle boîte manuelle à six vitesses qui participe à l’agrément de conduite tout en réduisant remarquablement la consommation.
Le diesel 1,4 litre D-4D bénéficie d’origine d’un filtre à particules et se décline au choix en version 2 ou 4 roues motrices. Toutes deux affichent une puissance maximale de 90 ch et un couple de 205 Nm entre 1.800 et 2.800 tr/min. Les rejets de CO2 sont très contenus : 120 g/km* pour la version à deux roues motrices et 133 g/km* pour la version à transmission intégrale, une première mondiale pour ce type de voiture.
Urban_Cruiser_10_150Par ailleurs, un tout nouveau moteur essence 1,33 litre Dual VVT-i est également disponible sur l’Urban Cruiser 2 roues motrices. Sa double distribution variable intelligente Dual VVT-i (Variable Valve Timing – intelligent) optimise les courbes de puissance et de couple tout en assurant d’appréciables économies de carburant. Le bloc moteur est étroit, avec un alésage court et une course longue qui réduisent l’encombrement et le poids. La moindre surface de contact des pistons diminue les frottements et le moteur affiche le taux de compression le plus élevé de tous les véhicules roulant au sans plomb 95. Sa puissance maximale est de 100 ch et son couple de 132 Nm à 3.800 tr/min.
Le lancement de l’Urban Cruiser constitue pour Toyota l’occasion d’introduire un nouveau dispositif de mise en veille ‘Stop and Start’ qui améliore encore ses performances environnementales et sa consommation. Fourni de série sur le moteur essence 1,33 litre Dual VVT-i, ce système coupe automatiquement le moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt, au point mort et que le conducteur n’a plus le pied sur la pédale d’embrayage. Mais dès qu’il débraye pour passer une vitesse, le moteur redémarre instantanément, sans retard sur la transmission et de façon quasiment imperceptible pour le conducteur et les passagers. Ainsi équipé, ce moteur affiche un taux de CO2 de 130 g/km* seulement.
En outre, une nouvelle boîte manuelle six vitesses a été mise au point pour équilibrer judicieusement puissance et émissions. Sa sélection plus douce augmente encore l’agrément du conducteur.
L’Urban Cruiser à transmission intégrale est équipé du même contrôle électronique de motricité aux 4 roues que le Toyota RAV4. Ce dispositif optimise la motricité et la consommation de carburant en gérant l’attribution du couple aux roues arrière. En conditions de roulage normales, l’entraînement est assuré par les seules roues avant et la consommation est alors comparable à celle d’une voiture à 2 roues motrices. Mais dès que l’état du sol l’exige, ce système passe aussitôt une part de la puissance aux roues arrière, ce qui améliore considérablement la stabilité en virage et sur terrains glissants.
La combinaison de triangulations McPherson à l’avant et d’un essieu de torsion à l’arrière lui confère une tenue de roue dynamique doublée d’un très bon confort routier. Les suspensions ont été spécialement étudiées pour s’adapter aux conditions de conduite européennes, à l’issue de multiples essais effectués en ville, en montagne et sur autoroutes.
Enfin, sa tenue de route parfaitement linéaire et sa stabilité irréprochable sont à mettre au compte de la carrosserie compacte, du grand diamètre des roues et de la direction assistée électrique très rigoureuse.
* Chiffres de CO2 en attente d’homologation finale


 

Toyota Urban Cruiser : un niveau de sécurité inégalé

Urban_Cruiser_14_200L’Urban Cruiser s’accompagne de tout un ensemble de dispositifs de sécurité active et passive sans équivalent dans le segment B.
Basée sur la cellule de survie MICS (Minimal Intrusion Cabin System), la structure de caisse absorbe et répartit très efficacement l’énergie des chocs frontaux, latéraux et arrière. En outre, grâce à leur structure déformable, le capot et le bouclier optimisent la protection des piétons en atténuant la sévérité de la collision. Non moins de sept airbags, au nombre desquels des airbags rideaux et un airbag de genoux pour le conducteur, sont installés en des points stratégiques. À l’avant, des appuis-tête actifs contribuent à atténuer le risque de « coup du lapin » en cas de choc arrière.
En matière de sécurité active, la voiture est équipée de série du freinage antiblocage ABS avec aide au freinage d’urgence (BA) et répartiteur électronique de la force de freinage (EBD), pour une efficacité et une stabilité maximales lors des freinages d’urgence.
Est également monté d’origine le contrôle de stabilité du véhicule (VSC) associé au contrôle de motricité (TRC). Le VSC aide le conducteur à garder la maîtrise au volant dans les situations à risque. À l’aide de capteurs qui déterminent l’état de la route et les intentions du conducteur, ce système réagit à de brusques changements de comportement de la voiture en corrigeant les sur/sous-virages.
Fort de ces nombreux équipements de sécurité, l’Urban Cruiser vise les cinq étoiles aux tests Euro NCAP.


 

Toyota Urban Cruiser : des équipements élégants adaptés à la mobilité urbaine

Urban_Cruiser_11_200L’Urban Cruiser sera proposé en trois niveaux de finition. La liste des équipements est flatteuse : air conditionné, jantes aluminium de 16” et système audio à six haut-parleurs, commandé à partir du volant gainé de cuir. Dans l’ensemble de la gamme, les prestations élevées et l’excellent fini des matériaux reflètent le concept de véhicule urbain sophistiqué de qualité.
Urban_Cruiser_12_150Le modèle d’entrée de gamme comporte des lève-vitres électriques à l’avant et des jantes en acier de 16 pouces ainsi qu’un autoradio/lecteur de CD compatible MP3 à six haut-parleurs. Une climatisation manuelle est disponible en option.
Sur le modèle intermédiaire, le volant et le pommeau de levier de vitesses sont gainés de cuir, les lève-vitres sont électriques à l’avant et à l’arrière et le système audio intègre la connectivité Bluetooth pour les appels mains libres.
Une climatisation manuelle est installée de série, une version automatique étant proposée en option tout comme le système de navigation. Des jantes en alliage de 16” et des phares antibrouillard constituent les équipements extérieurs.
Urban_Cruiser_13_200Quant à la finition supérieure, elle dispose de série d’équipements haut de gamme tels qu’une climatisation automatique, un système d’accès et de démarrage sans clé, un rétroviseur central électrochrome (qui s’assombrit automatiquement), des rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement et un navigateur à écran tactile.
L’habitacle peut recevoir en option des sièges tout cuir et une console centrale avec couvercle accoudoir. À l’extérieur, des jantes alliage de 16 pouces au superbe brillant et des vitres arrière surteintées complètent les prestations.
La définition des niveaux d’équipements de l’Urban Cruiser en France sera précisée au moment de son lancement en mars 2009.

 
Toyota Logo 440
Informations Mondial de l’Auto 2008
Textes et photos : © Toyota


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Toyota Urban Cruiser
Rénover les arbres de transmission d’un Toyota Land Cruiser
Chrysler PT Cruiser


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques