Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Porsche Cayman

<< Retourner au Guide

 

Concept de la Porsche Cayman

Porsche_Cayman_01_420

Design de la Porsche Cayman

Le design est à la hauteur du caractère sportif et indépendant des modèles Cayman.
L’instinct de la performance est là, reconnaissable d’emblée à leur silhouette athlétique et puissante. Il est à la base du concept et en définit les formes par un jeu constant de lignes concaves et convexes. Bref, un certain style… le sien !

Caractère de la Porsche Cayman

Une seule idée le guide : sa volonté indispensable de tracer sa propre voie et d’y rester fidèle. Sans compromis. Sans concession. Sans détour.
L’un de ses principes clés : son moteur central. Il permet d’abaisser le centre de gravité et, par conséquent, d’améliorer l’agilité de la voiture pour des sensations au volant extrêmement sportives. Le nouveau moteur 6 cylindres à plat de 2,9 litres est là pour ça : 265 ch (195 kW) à 7 200 tr/min, couple maximal de 300 Nm atteint entre 4 400 et 6 000 tr/min. Départ arrêté, en 5,8 secondes, le Cayman est déjà à 100 km/h. Avec la boîte de vitesse Porsche Doppelkupplung (PDK) en option, cette accélération ne lui demandera que 5,7 secondes. Vitesse de pointe : 265 km/h. Autres chiffres : une réduction de la consommation allant jusqu’à 10 % et une réduction des émissions de CO2 allant jusqu’à 12 % selon les boîtes de vitesse. Une boîte mécanique à 6 rapports d’une grande précision transmet cette puissance aux roues. Pour s’adapter aux performances du moteur, les disques de frein avant du Cayman ont été redimensionnés. Leur grand diamètre permet de raccourcir les distances de freinage et d’augmenter la sécurité.
L’équipement de série prévoit des jantes 17 pouces, dont le nouveau design en étoile laisse apercevoir l’imposant système de freinage. Côté intérieur, l’habitacle dégage d’emblée une impression de haute qualité. Premier exemple : tous les volants en cuir sont proposés avec une couronne en cuir lisse. Second exemple, parmi d’autres : la console centrale conserve une dominante noire, classique. Son équipement l’est un peu moins : le système audio CDR-30 avec écran 5 pouces est de série. Un chargeur 6 CD est disponible en option. Le Cayman a trouvé sa propre voie. Sans avoir à demander son chemin à quiconque. Sauf à vous, bien entendu.


 

Motorisation de la Porsche Cayman (Options clés)

Porsche_Cayman_02_420

Performance de la Porsche Cayman

Les deux modèles Cayman sont équipés chacun d’un moteur central 6 cylindres à plat spécifique, totalement nouveau. Le moteur 2,9 litres du Cayman développe 265 ch (195 kW) à 7 200 tr/min. Son couple maximal est de 300 Nm entre 4 400 et 6 000 tr/min.
Le moteur du Cayman S vous parlera un langage encore plus explicite : 3,4 litres avec, pour la première fois, un système d’injection directe (DFI). Puissance : 320 ch (235 kW) à 7 200 tr/min. Son couple maximal est de 370 Nm à 4 750 tr/min.
Ces deux moteurs savent convaincre par leurs chiffres, leur faible niveau sonore, leur cycle de charge optimal, et le plaisir incroyable qu’ils génèrent en tournant si rondement – pour une réduction de la consommation et des émissions de CO2 allant respectivement jusqu’à 15 et 16 %, selon les modèles. Sur le Cayman S, ces performances sont le résultat combiné de l’injection directe (DFI), de l’allègement de la voiture et de diverses autres technologies de pointe telles que le VarioCam Plus. Ce dispositif augmente le couple à bas régime et renforce la puissance à haut régime. Injection et allumage sont pilotés par le module de gestion électronique du moteur et le conducteur dose son désir de puissance grâce à un accélérateur à commande électronique. La sonorité Porsche suit en conséquence, naturellement.

VarioCam Plus

VarioCam Plus est un système de calage variable de l’admission et de la levée des soupapes. Il régule le fonctionnement moteur, réduit la consommation et diminue les émissions tout en garantissant une puissance et des valeurs de couple élevées.
VarioCam Plus est un concept deux-en-un qui réagit en fonction de la charge et du régime. Les variations sont imperceptibles. Résultat : une accélération spontanée et un niveau sonore très faible.
Le réglage de la levée des soupapes dépend d’une commande électrohydraulique et s’effectue sans à-coups grâce à un régulateur à ailettes progressif.
Pour optimiser l’apport en carburant et favoriser un réchauffement rapide du moteur à basses températures, VarioCam Plus sélectionnera une course plus grande avec un retard à l’ouverture. Dans les plages de régimes moyens à faibles, le système réduit la course des soupapes et avance leur ouverture afin de diminuer la consommation et les émissions. Pour atteindre des couples élevés et optimiser la puissance, le système augmente la course des soupapes.


 

Motorisation de la Porsche Cayman (Options clés) suite

Porsche_Cayman_03_420

Porsche Doppelkupplung

La boîte de vitesse PDK est disponible en option. Elle s’utilise en mode manuel ou automatique. Le changement des rapports est ultrarapide et sans coupure de puissance. Résultat : des valeurs d’accélération nettement plus élevées et une consommation réduite – tout en garantissant un grand confort d’utilisation, analogue à celui que procure une boîte automatique à convertisseur de couple.

La boîte PDK possède en tout 7 rapports : l’étagement des 6 premiers rapports est sportif – la vitesse de pointe est atteinte en 6e. La 7e est un rapport long, qui autorise une baisse de la consommation.

Cette boîte PDK se compose de 2 boîtes intégrées dans un même carter. Comme 2 boîtes nécessitent 2 embrayages, la boîte PDK est conçue avec deux embrayages humides, immergés dans un bain d’huile.

Ce double embrayage relie les deux sous-boîtes via 2 arbres de commande indépendants (l’arbre 1 tourne à l’intérieur de l’arbre 2, évidé à cet effet), qui transmettent le couple moteur en alternance, sans coupure de puissance. Ainsi, la force du moteur est toujours transmise par l’une des sous-boîtes et son embrayage, le rapport directement supérieur étant « en attente », prêt à être activé dans la seconde sous-boîte. Pendant que le couple moteur se transmet par l’intermédiaire de celui des deux embrayages qui se ferme, l’ouverture du deuxième permet la présélection d’un rapport adapté sur l’autre boîte. Les changements de vitesse s’effectuent en quelques millièmes de seconde.

L’embrayage 1 commande la première sous-boîte pour les rapports impairs (1, 3, 5, 7) et la marche arrière. L’embrayage 2 commande la deuxième sous-boîte pour les rapports pairs (2, 4, 6).
Fonctionnement de la boîte de vitesse Porsche Doppelkupplung

Le vilebrequin transfère le couple sur le volant bimasse. Puis le couple est transmis via le carter d’embrayage aux embrayages multidisques – ou plus précisément aux supports de lamelles externes respectifs.

La pression d’huile commande l’embrayage 1 qui se ferme, créant une adhérence avec l’arbre 1. La sous-boîte 1 – par l’intermédiaire d’un différentiel – transmet alors le couple au train arrière. À ce moment, la boîte de vitesse PDK présélectionne le rapport suivant. Le couple moteur est transmis respectivement à l’autre support de lamelles externes. Le processus de croisement intervient au signal de changement de rapport : tandis que l’embrayage 1 s’ouvre, l’embrayage 2 se ferme, créant l’adhérence avec l’arbre de commande 2 pour transmettre le couple aux roues. Le rapport engagé est affiché au tableau de bord. En fonction du mode choisi, les changements de rapports sont plus confortables ou résolument sportifs, en quelques millièmes de seconde.

Avantage par rapport à une boîte mécanique : des changements de rapport ultrarapides sans rupture de couple, pour une nette amélioration des accélérations. Avantage par rapport à une boîte automatique à convertisseur de couple : une dynamique nettement accrue, pour un confort comparable. Et, dans les deux cas, une consommation réduite.

En raison de la conception compacte de la boîte, les masses en rotation sont limitées. Résultat : une plus grande réactivité du moteur et un poids allégé.

L’excellent rendement du moteur et la présence d’un 7e rapport plus long favorisent une plus grande sobriété et une réduction des émissions. Les valeurs sont équivalentes à celles obtenues avec une boîte manuelle.

Avec le Pack Sport Chrono optionnel, la boîte de vitesse PDK s’enrichit de deux fonctions : la fonction « Launch Control » pour une accélération maximale départ arrêté et une fonction « cartographie course » qui optimise le passage des rapports. Pour un comportement proche de la compétition.

La boîte PDK combine ainsi sportivité, efficacité et confort. Le résultat se fait sentir par un plaisir de conduite permanent, tel que vous l’espériez.
Volant sport PDK à 3 branches

Associé à la boîte PDK en option, le volant sport à 3 branches de série dispose de 2 commandes ergonomiques.

Une petite pression du pouce et la boîte PDK passe le rapport supérieur. Pour rétrograder, il suffit de tirer la commande vers soi avec l’index, et le tour est joué. Vous pouvez utiliser indifféremment la main gauche ou droite.
Sélecteur PDK

Le style particulier du sélecteur PDK privilégie la fonctionnalité et l’ergonomie. Il permet également de passer les rapports manuellement. Il s’utilise très facilement et suit la même logique que les commandes du volant sport à 3 branches : une légère poussée vers l’avant pour passer le rapport supérieur, une légère pression vers l’arrière pour rétrograder.


 

Motorisation de la Porsche Cayman (Autres options)

Porsche_Cayman_04_420

La conception allégée de la Porsche Cayman

Les deux moteurs Cayman sont composés d’un alliage léger tout à leur avantage, allègement rimant ici avec abaissement… de la consommation. Jusque dans ses moindres détails, la conception vise à réduire le poids de cette nouvelle génération d’organes. L’intégration complète des paliers d’arbre à cames dans les culasses y a, par exemple, contribué.

Système d’échappement de la Porsche Cayman

Le système d’échappement – avec sortie d’échappement double pour le Cayman S – est en acier spécial. Jusqu’à ce que les deux collecteurs se rejoignent dans le tube de liaison, les flux sont séparés en deux lignes d’échappement et peuvent donc être traités plus efficacement dans chacune d’elles. Il en résulte une puissance et un couple plus élevés. Quatre sondes lambda travaillent en synergie pour réguler individuellement le mélange carburé de chaque rangée de cylindres et contrôler le traitement des émissions dans les catalyseurs des deux lignes.

En option, les deux modèles Cayman peuvent recevoir un échappement sport qui leur confère une sonorité encore plus puissante.

Lubrification à carter à sec

Son principe garantit une lubrification optimale, même en conduite sportive. Il assure par ailleurs des fonctions de refroidissement.

Le réservoir d’huile se trouve dans le moteur même. Quatre pompes à huile acheminent l’huile des culasses directement dans le carter d’huile. Une cinquième, logée dans le carter d’huile, alimente directement les points de lubrification du moteur.

Pour éviter toute perte d’aspiration qui risquerait d’affecter l’efficacité du système, l’alimentation de ces points est complétée par une pompe à huile électronique qui intervient en fonction des besoins. En cas de nécessité, la pompe fonctionnera à pleine puissance, tandis que sa puissance sera réduite si les besoins en lubrification sont moins élevés. L’alimentation en huile est ainsi optimisée en fonction des situations, et la consommation et les émissions de CO2 s’en trouvent réduites.

Pour les moteurs, ces détails signifient que la lubrification est encore plus fiable, même en cas de sollicitations extrêmes comme lors de fortes accélérations.

Système d’admission à résonance

Le système d’admission avec collecteur à double flux possède un clapet qui s’ouvre et se ferme en fonction d’un régime défini. Ce système à double résonance utilise les vibrations de la masse d’air – créant ainsi un effet de suralimentation – pour optimiser le mélange. Avantage 1 : un couple plus élevé à bas régime, une courbe de couple plus régulière et une puissance accrue à régimes élevés. Avantage 2 : un timbre encore plus vigoureux… typiquement Porsche.


 

Châssis de la Porsche Cayman (Options clés)

Porsche_Cayman_08_420

Porsche Active Suspension Management

L’option PASM assure le réglage électronique des amortisseurs. Elle a été adaptée à l’augmentation de la puissance des modèles Cayman. Le réglage s’effectue en continu, de manière active, en fonction du mode de conduite et des conditions de route. La carrosserie est en outre surbaissée de 10 mm.

Pack Sport Chrono

Conduire une simple Porsche ne vous suffit pas ? Nous le comprenons fort bien et vous proposons pour les deux modèles Cayman l’option Pack Sport Chrono, qui adopte un réglage de châssis et de transmission résolument plus dynamique. Une garantie certaine pour davantage de plaisir au volant.
Ce mode sportif s’active par simple pression de la touche « Sport » sur la console centrale. Effets garantis : réactivité de l’accélérateur accrue, régulateur du régime moteur réglé sur un programme plus serré, dynamique moteur digne d’une voiture de compétition et activation de l’échappement sport (en option).
L’option PASM passe également en mode « Sport », avec durcissement de la force d’amortissement et direction encore plus réactive en courbe. L’adhérence y gagne, ainsi que la motricité.
En mode automatique, la boîte Porsche Doppelkupplung (PDK), en option, repousse les points de changement de rapport vers des valeurs plus sportives. Le temps de passage des vitesses est réduit, le passage des rapports devient plus sportif. À la moindre décélération, une fonction de rétrogradage dynamique descend automatiquement au rapport inférieur. En mode manuel, le passage des rapports est plus rapide.
En mode sport, la régulation du système PSM est retardée, favorisant une meilleure dynamique longitudinale et transversale. Le PSM autorise une conduite sportive au freinage en entrée de courbe comme en accélération en sortie de courbe, notamment à de faibles vitesses.
Lorsque la fonction PSM est déconnectée, le mode sport accroît encore l’agilité de la voiture. Pour votre sécurité, le système reste toujours en éveil pour intervenir automatiquement en cas de besoin si les deux roues avant atteignent des valeurs exigeant une intervention de l’ABS.
Le Pack Sport Chrono comporte de surcroît un autre élément crucial : un chronomètre orientable, au centre du tableau de bord, avec affichage à la fois numérique et analogique.
En association avec la boîte PDK, le Pack Sport Chrono comporte une touche « Sport Plus » associée à deux fonctions supplémentaires.
La première, appelée « Launch Control », favorise les démarrages départ arrêté, lorsque vous participez par exemple à un entraînement ou à une course sur circuit. Le principe est le suivant : placez le sélecteur sur la position « D » ou « M » et appuyez sur la touche « Sport Plus ». Enfoncez la pédale de frein avec le pied gauche tout en accélérant à fond avec le pied droit. L’action de « kick-down » sur la pédale d’accélérateur permet de détecter le mode « Launch Control » et le régime monte à environ 6 500 tr/min ; le couple augmente et l’embrayage adhère légèrement. Le message « Launch control activé » s’affiche sur le tableau de bord. Puis relâchez la pédale de frein aussi vite que possible et préparez-vous à être catapulté.
Autre innovation : la fonction « cartographie course », qui optimise les changements de rapports en un temps record et choisit pour cela le moment optimal. Résultat : une accélération maximale. Pour une conduite hypersportive, sans compromis.
Pack Sport Chrono Plus
Si vous avez opté pour l’option Porsche Communication Management (PCM), vous pouvez demander de lui associer le Pack Sport Chrono Plus. Outre les fonctions du Pack Sport Chrono, ce pack-ci contient une mémoire individuelle réglable par le biais du PCM, ainsi qu’un affichage des performances pour évaluer vos temps sur circuit.


 

Châssis de la Porsche Cayman (Autres options)

Porsche_Cayman_05_420

Direction de la Porsche Cayman

Que serait un châssis sans une adéquation parfaite avec la direction ? Impossible à imaginer chez Porsche. La direction assistée travaille ici de manière aussi précise et directe que le châssis, en ménageant vos efforts. Lorsque le volant ne bouge que très peu autour de sa position centrale, par exemple lors d’un parcours sur autoroute, la démultiplication est plus tolérante. L’agilité et la réactivité restent néanmoins à leur meilleur niveau. Plus le coup de volant enregistré est ample, plus la direction assistée répondra rapidement en conséquence. Une mesure particulièrement appréciable dans les virages serrés et pour les manœuvres de stationnement. La sécurité active est maintenue en permanence, tout comme votre plaisir de conduite. Le rayon de braquage n’est que de 11,1 mètres. Le volant est par ailleurs réglable en hauteur et en profondeur.

Le différenciel arrière à glissement limité

Vous aimez la conduite sportive ? Vous passez une partie de votre temps libre sur les circuits ? Vous apprécierez alors sans doute le différentiel arrière à glissement limité, option disponible pour les jantes 18 et 19 pouces. Il optimise la motricité des roues arrière sur revêtements irréguliers et lors des accélérations en sortie de courbe. Il réduit en outre les réactions lors des accélérations et des décélérations en courbe. La tenue de route en situation extrême est d’autant plus magistrale : la voiture suit encore mieux la trajectoire choisie. Le PSM intervient plus rarement. En d’autres termes, vous vous faites toujours plus plaisir au volant et vous réalisez de meilleurs temps.


 

Châssis de la Porsche Cayman (Autres options) suite

Porsche_Cayman_09_420

Roues de la Porsche Cayman

Jantes
Le Cayman est chaussé de série de jantes 17 pouces. Leur design inédit en forme d’étoile séduit par son allure sportive élancée. Il fait également la part belle aux imposants étriers de frein en aluminium noir anodisé. Le Cayman S campe, de son côté, sur des jantes 18 pouces. L’agencement des branches, à l’instar des aubes d’une turbine, confère au Cayman S une allure extrêmement puissante. L’offre de jantes pour les deux modèles monte, sur demande, jusqu’à 19 pouces. Toutes les jantes proposées peuvent être munies d’écrous antivol.
Système de contrôle de la pression des pneus (TPM)
La nouvelle génération du système de contrôle de la pression des pneus (TPM) indique les pertes de pression par un affichage sur l’écran de l’ordinateur de bord. Le conducteur peut vérifier la pression des quatre pneus sur le tableau de bord. L’actualisation des données est désormais encore plus rapide, à chaque fois que vous mettez le contact, que vous refaites la pression ou que vous changez une roue. Encore un atout pour votre confort et votre sécurité.

Concept châssis de la Porsche Cayman

Les modèles Cayman suivent leur propre voie, une ligne claire et nette. Ceci vaut également pour leur châssis. Leurs conducteurs veulent sentir la route au plus près, en permanence. La dynamique du moteur doit être transmise à 100 % aux roues, et à la route.


 

Sécurité de la Porsche Cayman (Options clés)

Porsche_Cayman_10_420

Phares directionnels de la Porsche Cayman

En option sur les modèles Cayman, les phares Bi-Xénon, avec contrôle de faisceau dynamique en virage sont munis de feux de jour à DEL. Ils ont l’avantage d’offrir un éclairage deux fois plus intense que les halogènes. Le gain de luminosité permet d’éclairer la trajectoire de manière plus homogène. L’ajout de feux antibrouillard devient par conséquent superflu. Une fonction de lave-phares est également intégrée.
Le contrôle de faisceau dynamique en virage éclaire particulièrement bien la chaussée dans les courbes. Pour calculer l’angle du virage, des capteurs détectent en permanence la vitesse, l’accélération transversale et la position du volant. Ce calcul sert ensuite à commander l’orientation du faisceau dynamique – jusqu’à 15°, y compris pour les phares longue portée. Vous identifiez ainsi plus rapidement le profil de la route et d’éventuels obstacles.

Airbags de la Porsche Cayman

Le déclenchement des deux airbags grand volume se fait en deux temps en fonction de la gravité du choc. En cas de choc peu important, les occupants sont retenus par une activation de niveau 1 de leurs coussins, qui se gonflent à une pression plus faible, pour réduire le risque de blessure des passagers. Le système POSIP – Porsche Side Impact Protection – est également de série. Il se compose de protections anti-encastrement latérales intégrées aux portes, et de deux airbags latéraux par côté. Les airbags de thorax sont logés dans les bandes extérieures des sièges, les airbags de tête sont intégrés dans les éléments de panneau de porte. D’un volume d’env. 8 litres chacun, ils présentent une protection efficace en cas de collision latérale.
Parmi les autres caractéristiques de sécurité proposées de série, on note les appuie-tête intégrés dans les dossiers de siège, la colonne de direction déformable, les ceintures de sécurité à 3 points avec prétensionneur et limiteur d’effort, la structure absorbant l’énergie dans le tableau de bord ainsi que les tissus et matières ignifuges de l’habitacle.


 

Sécurité de la Porsche Cayman (Options clés) suite

Porsche_Cayman_11_420

Système de freinage de la Porsche Cayman

Si les accélérations des modèles Cayman sont impressionnantes, leur puissance de freinage maximale l’est tout autant, voire plus, puisqu’elle correspond au double de la puissance moteur.
Quelques rappels techniques. À l’avant comme à l’arrière, des étriers monobloc en aluminium à 4 pistons. De conception rigide, ils sont économes à la fois en place et en poids. Ils s’avèrent d’une réactivité particulièrement élevée et d’une souplesse étonnante. Le servofrein qui assiste le freinage réduit les efforts du conducteur sur la pédale avec une efficacité remarquable.
Un système de ventilation spécifique, reposant sur des ouïes à l’avant et un cheminement de l’air savamment calculé, refroidit l’ensemble des freins et augmente leur résistance et leur stabilité en utilisation intensive.
Le système de freinage a été ajusté en fonction de la puissance des moteurs. Comme le Cayman S, le Cayman bénéficie à l’avant de disques de frein ventilés d’un diamètre de 318 mm. À l’arrière, les deux modèles sont équipés de disques de 299 mm. Les plaquettes de frein ont également été optimisées pour une meilleure performance. À l’arrière des Cayman S, les disques de frein ont 4 mm d’épaisseur supplémentaires par rapport à ceux du Cayman. De quoi les rendre encore plus résistants. Signes distinctifs : sur le modèle Cayman, les étriers sont en aluminium noir anodisé alors qu’ils sont peints en rouge sur le Cayman S.
Sur les deux modèles, les disques sont également ajourés pour plus d’efficacité lorsque les freins sont humides, mais aussi pour gagner en poids et optimiser le refroidissement.
Et, sur le Cayman S, vous pourrez opter pour des freins PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake).

Porsche Stability Management

Le système PSM, de série, régule de manière automatique la stabilité du véhicule dans les situations de conduite extrêmes. Des capteurs évaluent de façon permanente la direction, la vitesse, la vitesse de lacet ainsi que l’accélération transversale. Le PSM calcule alors la trajectoire réelle du véhicule sur la base des valeurs fournies. Au moindre écart, il réagit par un freinage individuel des roues pour maintenir le cap. Associé à l’ABD (différentiel automatique de freinage) et à l’ASR (système d’antipatinage), il améliore également la motricité lors des accélérations sur sol irrégulier. Pour toujours plus d’agilité.
Associé au mode Sport du Pack optionnel Sport Chrono, le PSM retarde son intervention – notamment dans la plage de vitesse allant jusqu’à 70 km/h. Les conducteurs plus sportifs peuvent aussi désactiver le PSM. Pour une question de sécurité, il est néanmoins automatiquement réactivé en cas de freinage plus énergique avec une régulation ABS intégrée sur l’une des deux roues avant (ou sur les deux roues en mode Sport). L’ABD reste en permanence actif.
Le PSM bénéficie en outre de plusieurs améliorations et se dote de deux fonctions supplémentaires : préremplissage du circuit de freinage et assistance au freinage.


 

Sécurité de la Porsche Cayman (Autres options)

Porsche_Cayman_12_420

Sécurité passive de la Porsche Cayman

Les modèles Cayman satisfont à toutes les normes en vigueur sur la protection des occupants. Ceci, dans tous les cas de figure : collision frontale, décalée, latérale et arrière, et même en cas de tonneau. La structure de la carrosserie est conçue autour d’un habitacle hyperrigide offrant une protection maximale. L’avant est équipé d’une structure de longerons et de traverses qui assure une propagation calculée de l’onde de choc pour minimiser la déformation de l’habitacle.
Un tablier breveté Porsche, en acier ultrarigide, permet en outre d’absorber l’énergie transmise par les longerons avant. Cette conception réduit aussi la déformation du plancher. Pour augmenter la rigidité globale de la structure, les portes ont également été renforcées. En cas de collision frontale, les ondes de choc sont transmises dans la structure latérale par un chemin de charge supérieur. Cela permet d’améliorer le comportement en cas de déformation de l’habitacle.

Protection contre le vol de la Porsche Cayman

Les deux modèles possèdent d’origine un dispositif antidémarrage par transpondeur qui est complété de série pour le Cayman S par un système d’alarme avec contacteurs de feuillures (disponible en option pour le Cayman). L’activation et la désactivation du système d’alarme se font via une commande à distance intégrée dans la clé de contact qui commande également le verrouillage et le déverrouillage des portières. Vous pouvez opter, sur les deux modèles, pour un système d’alarme volumétrique surveillant l’habitacle.
Pré-équipement Vehicle Tracking System
Au départ de l’usine pour le Cayman S (en option pour le Cayman), nous vous proposons un pré-équipement pour le montage ultérieur du Porsche Vehicle Tracking System via le programme Porsche Tequipment. Ce système de géolocalisation, qui nécessite le pré-équipement d’un câblage spécifique et d’une batterie de capacité plus élevée, permet de retrouver une voiture volée dans un grand nombre de pays européens.


 

Confort de la Porsche Cayman (Options clés)

Porsche_Cayman_13_420

Sièges série de la Porsche Cayman

Les sièges standard avec bande centrale en alcantara procurent un confort remarquable : excellente assise et suspension optimale. Ils assurent un meilleur maintien en courbe sans limiter la liberté de mouvement. En version standard, les sièges bénéficient du réglage mécanique en profondeur et en hauteur. L’inclinaison du dossier est électrique. Ils s’adaptent pratiquement à toutes les morphologies, pour que le conducteur puisse trouver la position de conduite souhaitée.

Sièges confort à mémoire côté conducteur de la Porsche Cayman

En option, vous po



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Porsche Cayman
Porsche Panamera S Hybrid
Porsche Panamera 4S


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques