Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Bugatti Veyron 16.4

<< Retourner au Guide

L’esthétique de la super voiture de sport

bugatti_veyron_01_420
La Veyron, avec ses 4,47 m, allie admirablement son impressionnant potentiel de performances athlétiques à une ligne élégante et sportive. Un regard sur le moteur central qui trône ajestueusement sous le capot, laisse, rien qu’à l’arrêt, deviner la puissance phénoménale de cette voiture de sport. Mais en même temps, la Veyron, avec ses proportions osées, ses surfaces harmonieuses et ses lignes idéalement structurées, donne une impression d’élégance docile.
bugatti_veyron_05_150Les stylistes se sont inspirés d’une riche et grande histoire, sans pour autant se perdre dans un style néo-rétro. La carrosserie en deux tons, classique des années vingt et trente, est intelligemment pensée dans ses moindres détails.
Le profil apparaît ainsi très caractéristique, reprenant des éléments de style de l’ellipse colorée, tels qu’aimait les utiliser, à l’époque, Ettore Bugatti. La nervure qui griffe le capot moteur et le toit, d’une hauteur maximale de 1,21 m, est un clin d’œil appuyé aux glorieux modèles antérieurs. Ainsi, la peinture traditionnelle et la griffure centrale harmonieuse constituent un pont entre les anciens modèles Bugatti et la modernité de la Veyron.
bugatti_veyron_06_150La traditionnelle et imposante calandre, sur laquelle prône l’emblème de la marque émaillé à la main, donne une noblesse unique à l’automobile. Les gros phares avant sont en parfaite harmonie avec le radiateur. Ils forment un ensemble compact qui donne à la calandre un ligne sportive exemplaire.
L’arrière, large de 1,99 m, se présente avec son imposant becquet rétractable et des ailes aux lignes proéminentes. Avec la Veyron, l’exigence clé, d’allier, sans compromis, une élégance hors pair et une technique futuriste est comblée de la plus belle manière qui soit.


Une technique d’exception

bugatti_veyron_02_420
La Bugatti Veyron 16.4 avec ses seize cylindres et sa traction intégrale, est le véhicule de série le plus perfectionné de tous les temps, sur le plan technique.
La plupart des éléments sous le capot moteur constituent des innovations qu’alors, seul le visionnaire Ferdinand Piëch, considérait réalisables.
La performance de plus de 400 kilomètres/heure n’avait encore jamais été atteinte par une voiture de sport de série. Au total 1001 CV sont à disposition et même à bugatti_veyron_07_150vitesse élevée, la réserve de puissance est toujours à un niveau dont les limousines de luxe ne peuvent que rêver. En effet, pour une vitesse constante de 250 km/h, la Veyron utilise à peine 270–280 CV.
La boite DSG sept vitesses accomplit donc sa mission avec un couple de maximum 1250 Newton-mètres. L’ESP, la régulation électronique de la dynamique de conduite, garantit quelque soit la vitesse, une flexibilité et facilité de conduite optimale. La Veyron, avec sa vitesse potentielle, pourrait en fait décoller ; c’est son aérodynamique bien pensée qui la maintient collée sur la route quelque soit sa vitesse.
L’aileron arrière modifie sa position, le soubassement s’optimise, les clapets s’ouvrent et se referment ; c’est un des éléments qui assurent le parfait équilibre entre portance aérodynamique et appuis. Ce sont les freins en céramique qui permettent d’arrêter le bolide. Ils sont extrêmement efficaces et nécessitent moins de temps que la Veyron n’en a besoin pour accélérer.
Cette voiture d’exception a besoin de 2,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Pour passer de 100 à 0 elle n’a besoin que de 2,3 secondes. Par ailleurs, Bugatti a importé dans le véhicule de série Veyron, un concept de sécurité directement issu de la formule 1. Il permet de réduire au maximum les conséquences en cas d’accident. Toutes ces particularités techniques font de la Veyron une véritable super voiture de sport d’exception.


Desing et technique à l’unisson

bugatti_veyron_03_420
Molsheim, en Alsace, assiste, de nouveau, à la naissance d’une voiture hors du commun qui ne se décrit qu’avec des superlatifs.
Le développement de la Veyron 16.4 constitue une des performances les plus extraordinaires de la construction automobile du 21° siècle. Ferdinand Piech, alors directeur du conseil d’administration du groupe Volkswagen, a placé bugatti_veyron_08_150la barre très haute. L’objectif était de poursuivre la tradition esthétique d’Ettore Bugatti avec la ligne de cette super voiture de sport.
Les spécifications techniques pour cette voiture de série hors normes sont, elles-aussi, impressionnantes. Plus de 400 km/h et plus de 1000 CV ; telles étaient les missions en terme de performance. Faire mieux constituait un défi extrême. Cependant, design et haute technologie, élégance et performance, esthétique et sécurité se fondent dans une harmonie optimale au sein de la Veyron.
La Veyron séduit par sa ligne qui intègre parfaitement et tout naturellement des détails classiques de Bugatti et réussit, en même temps, à inspirer la modernité. Innovations pour des performances de haut niveau, réserve d’accélération et une sécurité optimale des passagers caractérisent la super voiture de sport. Ettore Bugatti a toujours accepté, ici et là, des compromis en matière de technique dans le seul but de garantir l’esthétique de ses voitures. C’est l’unique tradition que la Veyron 16.4 n’aura pas respectée.


Le berceau de la Veyron 16.4

bugatti_veyron_04_420
La Bugatti Veyron 16.4 est un véritable chef d’œuvre artisanal réalisé dans le nouvel atelier de Molsheim en Alsace.
C’est tout près du Château Saint Jean, autrefois lieu de résidence de la famille Bugatti et siège de la société familiale, qu’est aujourd’hui situé l’atelier de production. Il a été construit sous l’égide de Gunter Henn, architecte de renommée internationale. A quelques pas, se trouve le dépôt, un bâtiment sobre, où sont regroupées les composants et pièces de rechange des principaux fournisseurs européens.
Cet atelier artisanal futuriste n’a que peu de points communs avec les lignes de production complètement automatisées et robotisées de l’industrie automobile actuelle. Le bâtiment fonctionnel et très moderne dessine une ellipse, une forme qu’Ettore Bugatti avait alors adoptée pour ses constructions et qui est reprise pour l’emblème de la marque.
Trois postes de travail sont situés sur des sols clairs en époxy, avantageusement placés face à de généreuses façades vitrées qui s’ouvrent sur le panorama des Vosges. Cet environnement spartiate accueille huit mécaniciens hautement qualifiés et rigoureusement sélectionnés qui assurent le montage manuel de la Veyron 16.4. Chaque semaine, une ou deux voitures seulement sortent de l’atelier de production. Le temps de travail cumulé atteint presque trois semaines pour chaque voiture.
La carrosserie en construction allégée naît des mains des mécaniciens, le puissant châssis est monté, le moteur de 1.001 CV, la transmission intégrale et le circuit de freinage confèrent à l’automobile ses fonctions de base, l’électronique pour le système de transmission de la puissance, les fonctions liées au confort et l’acoustique disparaissent sous les meilleurs cuirs et des éléments en aluminium au brillant homogène que les mécaniciens ont soigneusement sélectionnés.
C’est une véritable expérience pour chacun des acquéreurs d’assister personnellement, sur place, au sein du siège mythique de Molsheim, à la fabrication de sa propre Veyron.

 

Logo Bugatti

Textes et photos : © Bugatti


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Bugatti Veyron 16.4
Vidéo - La Bugatti Veyron dépasse les 400 km/h sur autoroute
Insolite : des roues de Bugatti Veyron en boutons de manchettes !


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques