Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Rénover les arbres de transmission des Renault

<< Retourner au Guide

Chantre du ’tout-à-l’arrière" dans les années 50, Renault découvre les vertus de la traction avant avec sa R4, en 1961. Cinq ans plus tard, la Renault 16 entame une fructueuse carrière, qui achèvera de convaincre les sceptiques du bureau d’études quant aux vertus de cette architecture technique. Ce scepticisme avait conduit les ingénieurs à multiplier les essais des joints de transmission, considérés à l’époque comme le point noir de toute traction avant. Les solutions retenues dans les années 60 seront validées par l’expérience et, jusqu’à l’arrivée de la VW Golf, les spécialistes considèreront les joints de transmission des Renault comme les plus fiables de toutes les tractions.

Le "système" Renault

On ne s’étonnera donc pas de les retrouver, moyennant quelques retouches technologiques, sur les plus récents modèles frappés du Losange. A quelques variantes près, les Renault produites depuis le début des années 80 utilisent des joints de transmission sinon identiques, du moins très standardisés ; les 25 à moteur V6 comportant cependant un joint de roue à 6 billes, type Löbro.

 

En matière de transmissions, Renault a ainsi poursuivi une politique de standardisation, peut-être involontaire, mais profitable au mécanicien, dont le travail se trouve simplifié. De fait, le démontage et la rénovation des joints de transmission des Renault ont toujours été considérés comme des opérations relativement simples, qu’on n’hésite généralement pas à confier à l’apprenti. A titre indicatif pour une Renault 9/11, le barème officiel des temps de réparation prévoit 1 h pour le remplacement d’un arbre complet et 48 mn pour le changement d’un soufflet de joint de transmission.

 

Nettoyage des pièces

À l’aide de chiffons, commencez par enlever le maximum de graisse. Terminez le nettoyage, de préférence avec du papier essuietout. Vous pouvez parfaire le nettoyage des portées cannelées à l’aide d’un chiffon non pelucheux trempé dans du dégraissant ou du trichloréthylène.

 

Pour nettoyer les cannelures femelles de sortie du différentiel (ou les rainures d’insertion des galets du tripode dans le côté gauche d’une Renault 5), ainsi que celles du moyeu de roue, employez un chiffon enroulé à l’extrémité d’un bâton (petit manche de marteau, par exemple).

 

Après démontage d’un joint de roue, type GE, dégraissez soigneusement toutes ses pièces, spécialement l’étoile et la rotule d’appui avec son ressort et sa cale. Pour le montage correct du soufflet du joint de roue, il importe que la surface externe de la tulipe soit parfaitement lisse si nécessaire, ébavurez-la à l’aide d’une toile émeri très fine (grain 200), avant de la frotter avec un chiffon imbibé de trichloréthylène.

 

En revanche, il est formellement prohibé de nettoyer avec du diluant les éléments constitutifs d’un joint tripode de sortie de boîte de vitesses, de type GI.

 


Évaluation du travail

Le mécanicien amateur ne devra cependant pas se fier à ces temps, mais plutôt veiller à procéder avec ordre et méthode, de manière à éliminer tout risque d’erreur. Surtout, il importe de travailler dans un environnement propre lors du remontage des transmissions, car l’insertion de saletés dans un joint condamne immanquablement celui-ci à une usure accélérée. Avant d’entamer le travail à l’établi (pour enfiler un soufflet, par exemple), il est donc recommandé de nettoyer celui-ci, pour éliminer la poussière, et surtout tous les copeaux métalliques.

 

Le remplacement d’un arbre de transmission ne prenant guère plus de temps que la rénovation d’un joint seul, ne vous laissez pas aller à lésiner sur les pièces à changer. Souvenez-vous en effet que, si le joint externe (côté roue) est à remplacer (c’est généralement celui qui s’use le plus rapidement), le joint de sortie de boîte est certainement déjà bien usé : mieux vaut donc remplacer l’ensemble en une seule fois que de se trouver contraint à recommencer le démontage de l’arbre quelques mois plus tard.

 

De même, lorsque vous rénovez ou remplacez l’un des arbres de transmission, pensez à examiner soigneusement l’état des joints de l’autre : tant qu’à faire, mieux vaut immobiliser la voiture une seule fois, s’il s’avère que l’usure d’au moins l’un des deux joints de cet arbre approche des limites. Ces opérations nécessitant la dépose des roues et des étriers de frein, profitez-en pour examiner l’état de ces derniers, ainsi que les disques ; tâtez également le jeu éventuel dans les roulements des moyeux. S’il s’avère qu’une opération s’impose sur ces organes, vous gagnerez du temps en la cumulant avec la rénovation des transmissions et vous économiserez sur la location des outillages spéciaux (clé dynamométrique, arrache-rotules, arrache-moyeu,...).

 

Dégagement des demi-arbres
Débloquez les écrous de roue (si nécesaire, après avoir retiré l’enjoliveur de roue), puis levez la roue avant d’un côté et calez ce côté sur une chandelle ; déposez la roue. Débloquez et retirez l’écrou de moyeu (1). Déposez l’étrier de frein et suspendez-le à un élément de la coque, à l’aide d’un morceau de fil de fer. Déposez l’écrou de rotule de direction (2). Sur les modèles équipés d’une jambe de suspension McPherson, déposez les deux vis de fixation du pied d’amortisseur. Sur ces véhicules, il faut recourir à un extracteur de moyeu pour sortir le demi-arbre des cannelures du moyeu. Sur les autres, il se dégage aisément (3).
Mecanique 341 Arbre Transmission Renault 01 135Mecanique 341 Arbre Transmission Renault 02 135Mecanique 341 Arbre Transmission Renault 03 135
1 Fixez solidement le bloque-moyeu avec deux des boulons de roue ; débloquez l’écrou central en employant une robuste clé à pipe, éventuellement enfilée dans un tube pour accroître son bras de levier.2 À l’aide d’un arrache-rotule, déposez la rotule de direction sur les voitures à suspension par triangles superposés (20, 30 et 25 déposez de la même façon la rotule supérieure.3 Basculez le demi-train vers l’extérieur et le bas, afin de dégager complètement la fusée de transmission des cannelures du moyeu de roue ; retenez le demi-arbre afin qu’il ne chute pas dans le triangle inférieur.

 


 

Dépose des arbres de transmission
Après avoir dégagé l’extrémité de l’arbre du côté du moyeu de roue, il reste à libérer l’autre extrémité de l’arbre, raccordée au différentiel. Deux types de fixations sont utilisées : par flasque, ou par goupille élastique. La fixation par flasque se trouve sur le côté gauche de la boîte de vitesses, sur les Renault 5 et 9/11. Avant de déposer les 3 vis de fixation, il faut vidanger la boîte (1) ; obturez ensuite l’ouverture du carter à travers laquelle passe le joint de sortie de boîte, à l’aide d’un chiffon propre. L’arbre de transmission droit est toujours raccordé à la sortie du différentiel par une goupille élastique double solution employée des deux côtés sur les Renault 30 et 25. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de vidanger la boîte avant de déposer les arbres de transmission (2).
Mecanique 341 Arbre Transmission Renault 04 1201 Trois vis tête H6 fixent le flasque du joint interne de l’arbre de transmission sur le carter de boîte de vitesses. Avant de les déposer, vidangez la boîte et éliminez les saletés accumulées sur carter autour du flasque du joint. Après avoir ôté les vis, tirez l’arbre bien droit, pour éviter d’endommager les gorges du planétaire du différentiel.
Mecanique 341 Arbre Transmission Renault 05 1202 À l’aide d’un chasse-goupille de diamètre approprié, chassez la goupille élastique, en tapant à petits coups secs, du bas vers le haut ; du côté droit, veillez à ne pas endommager le capteur tachymétrique. Inutile de récupérer cette goupille : elle doit être impérativement remplacée par une neuve lors du remontage. Si cette goupille s’avère difficile à chasser, éliminez le produit d’étanchéité à la partie supérieure jà l’aide d’une pointe à tracer, par exemple), puis déposez sur cette partie un peu de dégrippant et laissez-le s’infiltrer dans l’assemblage (15 à 20 mn) avant de tenter à nouveau la dépose de la goupille.

Opérations sur la voiture

Même si vous prévoyez de rénover les deux arbres de transmission, travaillez sur un seul côté à la fois. Dans le cas d’une Renault Supercinq ou 9/11, commencez par vidanger la boîte de vitesses si vous prévoyez de déposer l’arbre du côté gauche. Débloquez les boulons de la roue qu’il vous faut déposer pour accéder à la transmission ; puis levez lavant de la voiture et calez-le sur une chandelle. Dévissez complètement les boulons de roue et déposez celle-ci.

 

Dévissez les deux vis de fixation de l’étrier de frein et dégagez celui-ci du disque ; suspendez-le le plus haut possible, à l’aide d’un fil de fer passé par exemple autour de la jambe ou du triangle supérieur de suspension, afin qu’il ne pende pas au bout du flexible de frein ; veillez à ne pas entailler ni plier ce flexible. Déposez l’écrou du moyeu de roue, à l’aide d’une robuste clé à pipe, si nécessaire enfilée dans un tube pour accroître son couple de desserrage.

 

Pour éviter que le moyeu ne tourne lors de cette opération, maintenez le à l’aide du bloque-moyeu universel. A défaut de cet outil, vous pouvez en confectionner un dans un fer plat de 4 x 40 (long de 500 mm environ), en y perçant deux trous (à un diamètre suffisant pour passer les boulons de roue) espacés de manière à se placer sur deux vis de roue adjacentes. Calez le bloque-moyeu sur le sol, à gauche du moyeu, et posez le pied gauche dessus pour éviter qu’il ne flambe et ne ripe si le desserrage de l’écrou s’avère très ardu.

 

Il reste alors à débloquer les écrous des rotules de suspension et, dans le cas d’un train à suspension McPherson, à déposer les vis de fixation du pied d’amortisseur. Basculez le moyeu de manière à en extraire complètement l’extrémité cannelée de l’arbre de transmission. Vous pouvez maintenant examiner de très près l’état des deux joints, en commençant par leurs soufflets. Lorsque vous décelez un soufflet endommagé, ouvrez-le complètement à l’aide d’un cutter, éliminez au maximum la graisse contenue à l’intérieur et, en l’éclairant avec une puissante lampe-torche, examinez l’état du joint que ce soufflet était sensé protéger.

 

Tout soufflet de protection fendu, déchiré ou s’étant déboîté par suite de la rupture d’un collier de fixation, doit inciter à envisager une rénovation du joint qu’il recouvre. En nettoyant celui-ci, examinez la graisse sale que vous retirez ; si vous y décelez de l’eau, du sable ou de la limaille métallique, ne vous posez plus de questions : il faut remplacer le joint. Mais si la graisse reste relativement propre (elle est toujours noircie) et que le joint ne révèle aucune trace d’usure (tâtez son jeu en le faisant travailler à la main), vous pouvez vous contenter de ne remplacer que le soufflet.

 


 

Les divers types de joints
Chacun des arbres de transmission comporte deux joints homocinétiques. Sur les Renault 9/11, Supercinq, 21, 20, 30 et 25 à moteurs 4 cylindres, le joint du côté de la roue est un tripode à étoile, du type GE.76 (5 TL/GTL) ou GE.86 ; il s’agit d’un joint à billes Lôbro sur les Renault 25 à moteur V6. Les joints en sortie de boîte de vitesses sont toujours du type tripode à tulipe, type Gl.62 sur les Renault 5 et 9/11 et 01.82 sur les 30, 21 et 25. Outre le remplacement du soufflet de protection en caoutchouc, les joints Gl.82 peuvent être rénovés, en remplaçant le triaxe et la tulipe.
 Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 02 135 Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 03 135 Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 04 135
Joint GI.82 ou GI.62Joint LôbroJoint GE.86 ou GE.76

 

Bague sur arbre intermédiaire
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 01 120Sur les véhicules dont les deux arbres de transmission ont une longueur différente, le plus court comporte un arbre intermédiaire. Dans ce cas, le joint tripode côté roue se monte avec une bague intermédiaire portant un repère gravé (R 17 dans le cas d’une Renault 25, par exemple). Assurez-vous que vous utilisez bien le même modèle de bague lors du remontage.

 


Les joints de roue

Premiers à s’user, les joints de roue gagnent à être remplacés simultanément des deux côtés, sauf cas d’usure anormalement précoce ; en ce cas, il faut d’ailleurs identifier la cause de cette usure et y remédier. L’enfilage du soufflet s’effectue à l’aide d’un expandeur, du type correspondant au diamètre de la tulipe du joint ; le soufflet ayant été préalablement copieusement lubrifié avec de l’huile moteur répandue sur toute sa face interne.

 

Si vous n’arrivez pas à amener le soufflet d’un mouvement continu, jusqu’à sa position définitive par-delà la tulipe, après cinq tentatives successives, vous pouvez l’assouplir légèrement en recommençant la lubrification de sa paroi interne avec de l’huile légèrement chauffée au bain-marie (40 oc maxi).

 

Démontage d’un joint de roue
Le joint de transmission situé du côté roue peut théoriquement être remplacé sans déposer l’arbre, mais seulement si le soufflet de protection s’avère en bon état. En revanche, il faut déposer complètement l’arbre de transmission si le soufflet doit être remplacé (situation la plus fréquente). Le soufflet est maintenu par deux colliers à ses extrémités selon les voitures, le plus gros de ces colliers peut être de type ressort spiral, ou serti. Dans le premier cas, déposez le collier (1), à l’aide de deux tiges de manipulation confectionnées à la demande (voir ci-dessous). S’il s’agit d’un collier serti, coupez-le (2). Dégagez complètement le soufflet et éliminez le plus possible de graisse garnissant le joint. Dégagez le bol-fusée de l’arbre de transmission (3), en veillant à récupérer la rotule d’appui, avec son ressort et sa cale de réglage (4). Dégraissez soigneusement toutes les pièces et examinez-les sous un éclairage violent, pour déceler la présence éventuelle de traces d’échauffement (bleuissement du métal) ou de criques indiquant que la pièce a subi des contraintes anormales : dans ce cas, il est plus prudent de remplacer l’arbre de transmission complet.
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 06 120 1 Pour déposer un soufflet retenu par un collier spiral élastique, insérez les extrémités du collier spiral dans les tiges ouvrez le collier en rapprochant les extrémités de ces tiges sortez-le du côté de l’arbre cannelé de fusée. Faites glisser le soufflet dans l’autre sens, afin de dégager complètement le joint ; vous pouvez également le couper au cutter, mais veillez alors à ne pas endommager les gorges du bol-fusée et le pourtour de la tulipe. Si le soufflet est maintenu par un collier serti, coupez celui-ci à l’aide d’une pince coupante biaise, en prenant garde de ne pas endommager les gorges du bol-fusée.
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 07 1202 À l’aide d’un tournevis, soulevez l’une après l’autre les branches de l’étoile de retenue du bol-fusée, en prenant bien garde de ne pas les tordre tirez ensuite l’arbre avec la tulipe hors du bol-fusée en veillant à ne pas laisser échapper la rotule d’appui.
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 08 1203 Sous la rotule d’appui se trouve une cale d’épaisseur adaptée au jeu axial d’origine : après l’avoir bien dégraissée, rangez-la soigneusement, avec le ressort et la rotule, dans une pochette sur laquelle vous mentionnerez la référence du joint auquel la rotule appartient.

 

Manipulation des colliers spiral
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 05 120Pour déposer et remettre en place les colliers spiral élastiques, utilisez deux tiges métalliques percées à une extrémité. Confectionnez ces tiges à partir de ronds d’acier étiré de 08 mm, en perçant une des extrémités à 0 4 mm, sur une profondeur de 10 mm. Mouchez toutes les arêtes vives, en les ébavurant d’un coup de toile émeri.
Démontage d’un joint Löbro
Mecanique 342 Arbre Transmission Renault 09 120Le remplacement d’un joint Lébro impose le changement systématique de son soufflet de protection. En effet, pour pouvoir déposer ce type de joint de roue, il faut couper le collier du soufflet, puis entailler celui-ci sur toute sa longueur (à l’aide d’un robuste cutter) et le retirer. Le soufflet une fois ôté, écartez le segment d’arrêt à l’aide d’une pince à circlips intérieurs simultanément, donnez quelques coups de maillet sur la face frontale du moyeu à bille, jusqu’à ce que l’arbre soit libéré du joint.

 


 

Enfilage du soufflet sur un joint de roue
Utilisez le modèle dexpandeur adapté à la référence du joint que vous rénovez. Il faut engager la base tronconique de l’expandeur bien à fond sur la face externe de la tulipe, et bien dans l’axe, l’arbre étant pris à l’étau (1). Huilez soigneusement la face intérieure du soufflet, ainsi que l’ensemble de l’expandeur (branches et cône de centrage), avec un peu d’huile moteur neuve (2). Enfilez la partie de plus faible diamètre sur l’extrémité de l’expandeur (3) et, en calant votre hanche contre l’étau, faites progressivement glisser le soufflet pour l’amener le plus près possible de l’embase de l’expandeur (4). Laissez le soufflet revenir sur luimême et recommencez l’opération (5 fois maxi) jusqu’à ce que le soufflet arrive à recouvrir complètement l’embase de l’expandeur, sans point dur dans le mouvement (5).
Mecanique 343 Arbre Transmission Renault 01 1201 Prenez l’arbre de transmission dans un étau aux mors munis de mordaches, en l’inclinant entre 30 et 45° environ. Nettoyez la tulipe du joint, avant d’y engager l’expandeur bien à fond.
Mecanique 343 Arbre Transmission Renault 02 1202 Avec le pouce, obturez l’orifice du plus petit diamètre du soufflet et versez l’équivalent d’un verre à porto d’huile en faisant tourner le soufflet sur un axe oblique, répartissez l’huile sur toute sa surface interne.
Mecanique 343 Arbre Transmission Renault 03 1203 Enroulez un chiffon propre sur votre main et étendez soigneusement le premier pli du soufflet sur l’extrémité de l’expandeur.
Mecanique 343 Arbre Transmission Renault 04 1204 Placez votre seconde main sur la première et coincez l’expandeur sous votre coude puis tirez le soufflet d’un mouvement continu, en veillant à ne pas replier son premier pli, et relâchez-le dès qu’il force trop.
Mecanique 343 Arbre Transmission Renault 05 1205 Quand vous sentez que le soufflet glisse assez facilement jusqu’à la tulipe du joint, enfilez-le complètement, au-delà de l’embase de lexpandeur, d’un mouvement régulier.

 

 


Graissage des joints

Dans tous les types de joint, il faut répartir de la graisse neuve, à peu près équitablement entre le soufflet et le bol-fusée (joint de roue) ou la tulipe (joint de boîte). La quantité exacte de graisse est fournie avec un joi



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Rénover les arbres de transmission des Renault
Rénover les arbres de transmission d’un Toyota Land Cruiser
Renault Francfort 2013 : émotion du design et passion de l’innovation


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques