Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Remplacer un roulement de roue d’une voiture

<< Retourner au Guide

 

Le remplacement des roulements de roue est une opération délicate qui demande beaucoup de soins. Avant de commencer ce travail, il vous faut rassembler un minimum de matériel : un cric rouleur (ou celui de la voiture), deux chandelles, de la graisse à roulements, des goupilles fendues, des freins d’écrous, si nécessaire, des chiffons propres ainsi qu’un récipient contenant de l’essence ou du trichloréthylène.

 

Sur certains véhicules, la dépose des roulements nécessite l’utilisation d’un extracteur à griffes. Cet outil très utile est même parfois indispensable pour exécuter des travaux soignés de mécanique. Enfin, pour la phase finale, une clé dynamométrique ainsi qu’un jeu de cales d’épaisseur (pour effectuer le réglage) sont aussi nécessaires.

 

01_Roulement_roue_14602_Roulement_roue_146 03_Roulement_roue_146
1 Pour accéder aux roulements de roue de cette Mini 1000. il est nécessaire de démonter le tambour de frein. Commencez par desserrer les vis cruciformes qui le tiennent.2 Les vis une fois retirées, ôtez le tambour de frein en le tirant bien droit vers vous. Attention de ne pas abîmer le filetage des goujons de roue.3 Avec une pince multiprise à large ouverture, retirez le chapeau de moyeu en tôle qui protège l’écrou central de la fusée. Évitez de le déformer avec la pince. Aidez-vous, au besoin, d’un tournevis pour le décoller.

Les roulements réglables

La majorité des véhicules sont équipés de roulements non réglables sur les roues motrices et de roulements réglables sur les autres ; une exception : les Jaguar, qui sont équipées de roulements réglables sur les quatre roues.

 

On trouvera notamment des roulements coniques réglables type « Timken » sur les Renault, les Datsun, à l’arrière ainsi que sur les Talbot Baghera à l’avant. Les Citroën DS sont pourvues de roulements à billes, réglables à l’aide de cales d’épaisseur que l’on interpose entre l’écrou de serrage et le roulement. Les autres modèles de cette marque sont équipés de roulements à billes classiques non réglables.

Opérations de démontage

Placez la voiture sur un terrain plat et stable. Serrez le frein à main, retirez l’enjoliveur, débloquez les écrous de la roue, levez celle-ci à l’aide d’un cric, placez une cale, ou mieux une chandelle, à titre de sécurité. Si l’essieu est équipé de freins à tambour, desserrez les « carrés » de rattrapage d’usure afin que les segments de freins n’empêchent pas le tambour de sortir. À l’aide d’un tournevis cruciforme, retirez les deux vis (photo 1) qui fixent le tambour au moyeu. Souvent ces deux vis sont bloquées par la rouille. Pour éviter de les abîmer, utilisez une vieille lame de tournevis (ou mieux un tournevis à choc) et frappez-les afin de les débloquer. Une fois les deux vis enlevées, nettoyez à l’aide d’une brosse métallique les goujons de roue ainsi que la partie visible du moyeu.

 

Le tambour doit alors sortir sans peine (photo 2), en jouant dessus de gauche à droite, et au besoin, en le frappant à l’aide d’un maillet. Si toutefois il résiste, remontez la roue à l’envers sans la bloquer et imprimez un mouvement alternatif en plaçant vos mains diamétralement opposées sur le pneu afin de débloquer le tambour. A l’aide d’un tournevis et d’une pince multiprise, retirez le chapeau de moyeu en tôle (photo 3) qui masque l’écrou central de la fusée.

 

Ce capuchon comporte un petit bourrelet de tôle qui lui sert de butée sous lequel vous pouvez engager le bout d’une lame de tournevis afin de le décoller. Faites attention de ne pas l’endommager en le déformant avec une pince. Ce capuchon doit rester étanche car il renferme de la graisse. Otez la graisse qui recouvre l’écrou à l’aide d’un vieux chiffon. Redressez les deux branches de la goupille fendue afin qu’elles soient dans l’alignement du trou. A l’aide d’une pince multiprise et d’un marteau, tirez-la hors de son logement. Sur certaines voitures, c’est un frein crénelé en tôle qui bloque cet écrou. Prenez une clé à oeil, dévissez l’écrou. Attention sur certaines voitures, les écrous des roues gauches se dévissent à gauche et les roues droites à droite.

 

Retirez la rondelle, puis le moyeu qui doit sortir sans problème. Sortez le premier roulement (extérieur), puis, à l’aide d’un tournevis, retirez le joint d’étanchéité (joint Spi), sans l’abîmer si vous n’avez pas prévu son remplacement. Enlevez alors le deuxième roulement. Avec un chiffon retirez le plus gros de la vieille graisse qui se trouve dans le moyeu et sur la fusée. Faites un premier nettoyage à l’essence ou, mieux encore, avec du trichloréthylène.

 


Extraction des cages de roulement

L’extraction des cages de roulement est une opération délicate. Si vous possédez un petit extracteur à griffes extérieures, vous sortirez les cages sans risque de dommages pour le moyeu. Toutefois, il existe une méthode assez satisfaisante qui consiste à placer le tambour sur un plan de travail, face extérieure vers le haut, et à engager les goujons du moyeu dans leurs logements. Vous allez ainsi pouvoir chasser la cage extérieure du roulement externe. À l’aide d’un petit burin et d’un marteau, chassez la cage en frappant légèrement une fois sur deux le côté opposé.

 

Ensuite, retournez le moyeu et procédez de la même manière pour extraire la deuxième cage. Sortez à la main le roulement interne qui est resté sur la fusée cette opération ne présente aucune difficulté. Si toutefois il ne venait pas, chauffez légèrement le roulement récalcitrant à l’aide d’une lampe à souder, sans chauffer la fusée qui le porte. Pour effectuer cette opération, assurez-vous qu’il n’y a pas de liquides inflammables à proximité.

 

04_Roulement_roue_14605_Roulement_roue_14606_Roulement_roue_146
4 Le système de blocage des roulements est ici composé d’une rondelle et d’un écrou crénelé freiné par une goupille. Resserrez les branches de la goupille et sortez-la.5 L’écrou central étant toujours fortement serré (à un couple déterminé), une clé longue est indispensable pour le desserrer sans trop d’efforts.6 L’extraction des cages de roulement ne peut se faire correctement qu’au moyen d’un outil spécial appelé justement « extracteur ». C’est un appareil relativement peu coûteux, qui, de toutes façons, peut aussi être loué.

Remplacement du roulement

Maintenant que toutes les pièces sont démontées, nettoyez-les à nouveau avec de l’essence parfaitement propre et séchez-les à l’aide d’un chiffon. Comparez les roulements que vous venez de démonter avec les nouveaux afin d’être certain de remonter le même modèle. Nettoyez puis frottez avec une toile émeri très fine (toile pour carrosserie 800) la portée du joint Spi sur la fusée.

 

Lors de la mise en place des cages neuves, respectez leur position elles doivent toujours être opposées. Engagez tout d’abord la cage intérieure du roulement interne sur la fusée en l’emboîtant jusqu’à sa butée contre la portée du joint Spi. Ensuite, placez le moyeu sur le plan de travail, engagez la cage extérieure du roulement interne (côté joint).

 

À l’aide d’une petite cale en bois et d’un marteau, enfoncez-la à sa place. Opérez de la même façon pour la cage extérieure. S’il est difficile de les engager, chauffez le moyeu afin de le dilater. Seulement lorsque le moyeu aura refroidi, placez le joint Spi sur son logement et enfoncez-le à l’aide d’une cale en bois afin qu’il affleure le moyeu. Enduisez généreusement de graisse le roulement interne qui se trouve déjà en place sur la fusée. Graissez avec votre doigt l’intérieur du moyeu. N’utilisez toujours que de la graisse pour roulements, elle seule pouvant vous garantir la lubrification de cette pièce soumise à des frottements importants. Vous serez ainsi tranquille pour un grand nombre de kilomètres.

 


Remontage du moyeu

Le moment est maintenant venu de remettre en place le moyeu. Assurez-vous qu’il n’y a pas de corps étrangers dans la graisse. Engagez-le sur la fusée afin de l’enfoncer en butée, contre son roulement. Faites-le tourner sur son axe pour bien répartir la graisse. S’il n’est pas déjà monté, placez le roulement extérieur enduit de graisse tout en continuant à faire tourner l’ensemble. Engagez la rondelle puis vissez l’écrou.

 

07_Roulement_roue_22008_Roulement_roue_220
7 Le moyeu vient sans difficulté, surtout si vous avez pu utiliser un extracteur, Il suffit dans ce cas de le tirer bien droit vers soi.8 Le roulement extérieur vient, en principe, simplement à la main. Sinon, chauffez légèrement la fusée avec une lampe à souder pour dilater le métal et le débloquer.
09_Roulement_roue_220
10_Roulement_roue_220
9 Après nettoyage de la fusée et des pièces qui doivent être ultérieurement remontées, graissez soigneusement les roulements neufs avant leur mise en place. Vérifiez bien que vous remontez des pièces identiques aux anciennes.10 Après remise en place du roulement intérieur, il faut placer la douille d’espacement qui maintient l’écartement avec l’autre roulement. On voit à gauche, le roulement extérieur et le joint Spi qui vont être remontés.
11_Roulement_roue_22012_Roulement_roue_220
11 Le roulement vient se placer en force. Engagez le roulement, et enfoncez-le en interposant une cale de bois entre le métal et le marteau.12 Le joint Spi trouve sa place côté intérieur du moyeu. Posez-le d’abord à la main dans son logement, et enfoncez-le avec la cale de bois, pour le faire affleurer.
13_Roulement_roue_22014_Roulement_roue_220
13 Avant de remonter le moyeu, inspectez la portée du joint Spi. Si nécessaire, nettoyez-la, et frottez-la avec de la toile émeri très fine (grain 800).14 Engagez le moyeu sur la fusée et sur les goujons de fixation de la roue. Graissez éventuellement de nouveau le roulement extérieur. Placez la rondelle.

Serrage et réglage

Une fois la graisse bien répartie, le serrage se fait à l’aide d’une clé dynamométrique (au couple de 1 rn/kg) en faisant des mouvements de va-et-vient avec le moyeu pour chasser la graisse des plans d’appui, et pour aligner les cages avec les galets et les roulements intérieurs. Après cela, desserrez l’écrou d’environ 1/3 de tour. La rondelle doit alors tourner librement de droite à gauche à l’aide d’un tournevis.

 

Vérifiez le jeu axial ; pour cela, vous pouvez utiliser un comparateur à support magnétique placé sur le moyeu, le palpeur étant en appui contre l’extrémité de la fusée. Réglez en serrant ou en desserrant l’écrou. Le jeu ne doit en aucun cas excéder 0,10 mm. Recherchez le jeu minimum idéal, qui est de 0,03 mm. Si vous ne possédez pas de comparateur, vous pouvez utiliser un jeu de cales d’épaisseur en les glissant entre la rondelle et le roulement extérieur.

 

Le réglage étant satisfaisant, freinez l’écrou (suivant le cas soit avec une goupille fendue neuve, soit avec le frein en tôle puis une goupille). Remettez en place le chapeau de moyeu rempli aux trois-quarts de graisse neuve, à l’aide d’un maillet pour qu’il rentre jusqu’à sa butée. Dépoussiérez le tambour, engagez-le sur les goujons de roue en alignant les trous des vis à tête fraisée. Bloquez ces deux vis. N’oubliez pas de régler les segments de freins à l’aide des carrés, afin qu’ils viennent lécher les tambours. Cette opération terminée, vous pouvez remonter la roue.

 


 

Roulements non-réglables

Pour les roulements non réglables, le démontage ne s’effectue pas de la même façon que pour les roulements réglables. Retirez l’enjoliveur de roue pendant que la voiture repose sur ses roues, frein à main serré, et débloquez les écrous de roue. Ôtez le chapeau de moyeu à l’aide d’une pince multiprise et d’un tournevis, sans le déformer. Redressez les branches de la goupille, puis retirez-la. Enlevez éventuellement le frein d’écrou, puis débloquez l’écrou (crénelé ou non). Attention cet écrou peut être fortement serré (28 à 30 m/kg). Une fois l’écrou desserré, soulevez la voiture et glissez une chandelle par sécurité. Retirez la roue puis le tambour de freins ou le disque.

 

15_Roulement_roue_14616_Roulement_roue_14617_Roulement_roue_146
15 Faites tourner le moyeu de plusieurs tours pour bien répartir la graisse. Serrez l’écrou au couple préconisé, et placez une goupille neuve.16 Les branches de la goupille doivent être écartées afin qu’elle ne sorte pas de son logement. Utilisez une pince multiprise et un tournevis.17 Enduisez de graisse aux trois-quarts le logement de l’écrou. Vous éviterez ainsi la corrosion et faciliterez les démontages ultérieurs. Il ne vous reste plus qu’à replacer le chapeau de moyeu, et à remonter la roue.

 

Sur certains véhicules, si le pont arrière est rigide, vous devez sortir le demi-arbre de roue avec le moyeu. Si au contraire les roues sont indépendantes, comme sur les Renault 4 et 5, par exemple, à l’avant, revissez l’écrou sur son filetage afin de ne pas l’abîmer en tapant dessus pour le chasser. Sortez tes roulements à l’aide d’un tube du bon diamètre ou d’un extracteur, après avoir retiré le joint d’étanchéité. Nettoyez toutes les pièces démontées, et remontez les roulements neufs à l’aide d’une cale en bois. Si les roulements sont durs à mettre en place, chauffez légèrement le moyeu à l’aide d’une lampe à souder.

 

Les freins d’écrou

Certaines pièces en rotation, soumises souvent à des vibrations importantes (c’est particulièrement le cas pour un moyeu de roue), doivent être bloquées de façon indesserrable. Il faut alors avoir recours à un dispositif spécial, appelé généralement « frein d’écrou ».

 

Il existe plusieurs systèmes qui garantissent le serrage d’une pièce. On trouve notamment :

- l’écrou crénelé dans lequel vient se placer une goupille après serrage ;
- l’écrou « Ny/stop)) qui n besoin d’aucun dispositif de blocage supplémentaire, mais qui ne peut être réemployé pour le serrage d’un organe de sécurité ;
- le frein d’écrou, constitué d’une rondelle à pan rabattable, qui se place avant l’écrou proprement dit, et est rendue solidaire de la pièce à bloquer (ici l’écrou) par un ergot venant se loger dans un trou prévu à cet effet. Le pan de la rondelle est rabattu, après serrage, sur l’un des pans de l’écrou ;
- le frein d’écrou, formé d’une sorte de cabochon en tôle crénelée, qui se place après l’écrou, et qui est bloqué lui-même par une goupille s’enfilant sur la queue de boulon.

 

Dans tous les cas, le serrage de l’écrou doit être effectué dans de parfaites conditions, la clé dynamométrique étant très souvent obligatoire.

 

Pour remonter le moyeu, procédez en sens inverse de la dépose mais n’oubliez pas de remettre en place la douille d’espacement qui règle le jeu, afin d’obtenir un serrage correct. Mettez en place le roulement intérieur et la portée du roulement. Mesurez la distance entre le roulement extérieur. Ajoutez des rondelles d’épaisseur afin que le jeu soit compris entre 0,5 et 0,10 mm. Le remontage ne présente aucune difficulté. Une fois la voiture sur ses roues, bloquez l’écrou au couple indiqué. Après avoir remis le chapeau de moyeu, remplissez le moyeu aux trois-quarts avec une graisse pour roulements.

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Remplacer un roulement de roue d’une voiture
Les roulements d’une roue AR motrice d’une voiture
Remplacer des roulements de roues arrière de Renault 4


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques