Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Refaire la boîte de vitesses d’une voiture

<< Retourner au Guide

01 Boite vitesses 220
02 Boite vitesses 220
1 La réfection d’une boîte de vitesses demande sa dépose totale. Cette boîte de voiture anglaise se retire de l’intérieur de la voiture.2 La plupart des boîtes de vitesses sont aujourd’hui équipées d’un contacteur de marche arrière pour l’allumage des feux de recul. Démontez-le.03 Boite vitesses 220
04 Boite vitesses 2203 Pour démonter la butée d’embrayage, il faut d’abord retirer l’axe de son levier. Il est boulonné (comme ici), ou simplement enfilé. Il faut alors le chasser avec un gros chasse-goupille.4 L’axe étant chassé, vous pouvez retirer sans problème la butée d’embrayage et son levier. Profitez-en pour contrôler l’état d’usure de cet ensemble. Vous avez désormais accès aux vis de fixation de la cloche.05 Boite vitesses 22006 Boite vitesses 220
5 Vous avez ici cinq vis (en fait des boulons à tête six pans) qu’il est commode de défaire avec une clé à douille équipée d’une longue rallonge droite.6 Si vous avez décidé de déposer l’extension arrière de la boîte de vitesses, il faut dévisser le boulon de blocage du pignon du câble de vitesse.07 Boite vitesses 220
08 Boite vitesses 220
7 Une fois le boulon de blocage enlevé, vous pouvez retirer sans difficulté le pignon en nylon qui entraîne le câble du compteur de vitesse.8 Avec une clé plate de pas adapté, desserrez l’écrou qui sert à maintenir la plaque d’entraînement de l’arbre de transmission.

Technique de dépose d’une boîte de vitesses

La méthode à employer pour la dépose d’une boîte de vitesses dépend surtout de la position de celle-ci dans la voiture.

  • Sur une traction avant, plusieurs cas peuvent se présenter : la boîte est devant le moteur et elle se retire vers l’avant, comme sur la plupart des Renault. Dans ce cas, le démontage de la calandre et du radiateur sont souvent nécessaires, sans parler de la dépose des arbres de transmission. La boîte peut aussi se situer derrière le moteur, comme sur certaines Ford anciennes ou certaines Citroën (génération 2 CV ou GS), ou Renault (à moteur longitudinal). Là, il est parfois nécessaire de déposer le groupe mototracteur complet. De même, la dépose du groupe est souvent indispensable sur les voitures à moteur transversal avec boîte située sous le moteur, ou avec une boîte placée en bout de vilebrequin).
  • Sur une voiture propulsion, la boîte de vitesses peut se retirer de deux manières par-dessous ou bien par l’intérieur de l’habitacle. Notez que certaines voitures nécessitent la dépose de l’ensemble moteur-boîte (Jaguar) pour pouvoir accéder à la boîte de vitesses. Pour les voitures à moteur arrière (évidemment bien rares aujourd’hui, sauf en collection, ou s’agissant d’uen Porsche), la boîte de vitesses peut généralement se déposer sans toucher au moteur.

Les étapes de dépose d’une boîte de vitesses

Nous présentons ici une boîte de vitesses très classique ne nécessitant pas l’emploi d’outils spéciaux, ce qui facilite la tâche du mécanicien amateur, qui est en général peu outillé. Cette boîte se retire par l’intérieur de l’habitacle.

  • Commencez par retirer les tapis recouvrant la console centrale.
  • Retirez le soufflet du levier de vitesse et les vis de fixation de la console.
  • Sortez la console de la voiture.
  • Retirez le levier de vitesse en tournant légèrement son support de rotule supérieure et en démontant son boulon de liaison inférieur.
  • Retirez les quatre boulons de fixation de l’arbre de transmission et tirez-le légèrement vers l’arrière afin de le dégager. Dévissez les Silent-blocs supportant l’arrière de la boîte de vitesses.
  • Sur la cloche d’embrayage, dévissez puis retirez le boulon maintenant le cylindre récepteur d’embrayage. Sortez ensuite le récepteur d’embrayage de son logement. Dévissez l’écrou moleté du câble du compteur de vitesse et retirez-le.
  • Démontez les boulons maintenant la cloche d’embrayage sur le bloc-moteur (notez que deux de ces boulons maintiennent le démarreur en place). Vous pouvez alors sortir la boîte de vitesses en la tirant vers le haut et vers l’intérieur (il sera peut-être nécessaire de retirer les sièges avant pour gagner de la place).

Une fois la boîte de vitesses sortie de la voiture, vidangez-la de son huile si vous ne l’avez pas fait auparavant, puis nettoyez-la extérieurement, très soigneusement, avec un pinceau trempé dans du gazole ou de l’essence. Si cette tâche vous répugne, portez la boîte de vitesses dans une station service équipée d’un système de nettoyage à la vapeur. Il ne vous en coûtera qu’une modeste somme et le résultat sera parfait.
La réfection d’une boîte de vitesses doit s’effectuer dans la propreté la plus absolue ; il est donc préférable de disposer celle-ci sur un établi propre avant de commencer le démontage proprement dit. Mettez un grand chiffon propre sous la boîte de vitesses, cela vous permettra de repérer plus facilement une petite pièce qui vous a échappé des mains.


Démontage de la boîte de vitesses

09 Boite vitesses 220
10 Boite vitesses 220
9 Après avoir enlevé les vis qui maintiennent l’extension arrière du carter de la boîte de vitesses, tirez cette extension vers l’arrière pour la déposer.10 Il suffit désormais de tirer sur le pignon de marche arrière pour le faire coulisser sur son axe. Vous pourrez ainsi le retirer.
11 Boite vitesses 220
12 Boite vitesses 220
11 Pour démonter l’axe qui supportait le pignon de marche arrière, il faut d’abord défaire son boulon de blocage. L’axe sort ensuite sans difficulté.12 Un boulon, comparable à celui bloquant l’axe du pignon de marche arrière, maintient l’arbre secondaire. Desserrez-le pour le démonter.

Les étapes de démontage d’une boîte de vitesses

  • Commencez par chasser l’axe du levier de butée d’embrayage (photo 3) avec un chasse-goupille.
  • Retirez la butée et son levier (photo 4). Vous avez à présent accès aux 5 vis maintenant la cloche d’embrayage sur le carter de la boîte de vitesses.
  • Démontez-les (photo 5) et rangez-les soigneusement. Il est prudent de noter l’ordre du démontage afin d’éviter toute confusion lors du remontage, surtout si vous êtes novice en la matière.
  • Retirez le carter supérieur de la boîte en démontant ses vis de fixation.

Arrivé à ce stade, il est bon d’effectuer un contrôle de l’état des divers composants que vous avez maintenant sous les yeux. Faites tourner l’arbre principal de boîte pour vérifier l’état d’usure des pignons ainsi que le jeu qu’ils ont sur leurs paliers.
Il ne doit manquer aucune dent, et leur surface d’appui doit être bien lisse, sans aucune trace de piquage qui indiquerait une usure du traitement des pignons. Si ceux-ci ont des dents cassées ou exagérément usées, il est alors préférable que vous refermiez la boîte de vitesses pour la donner en échange standard, car cela vous coûtera moins cher que de la refaire vous-même. En revanche, si la pignonnerie est en bon état, vous pouvez envisager de refaire la boîte de vitesses dans votre petit atelier.
Si vous décidez de poursuivre les opérations, il faut procéder à la dépose de l’extension arrière de la boîte.

  • Commencez par dévisser le boulon (photo 6) qui arrête le pignon en nylon entraînant le câble du compteur de vitesse.
  • Retirez l’ensemble (photo 7).
  • Bloquez l’arbre de sortie de boîte (étau, par exemple) et dévissez le gros écrou (photo 8) qui maintient la plaque d’entraînement de l’arbre de transmission. Retirez-le en le faisant coulisser sur ses cannelures, puis dévissez les sept vis maintenant l’extension sur l’arrière du carter de la boîte de vitesses.
  • Décollez cette partie du carter de son joint et retirez-la vers l’arrière (photo 9).
  • Vous pouvez retirer le pignon de marche arrière en le faisant coulisser sur son axe (photo 10).
  • Dévissez et retirez le boulon maintenant en place l’arbre du pignon de marche arrière (photo 11).
  • Sortez l’axe du carter de boîte.

Faites de même pour le boulon de retenue de l’arbre secondaire (photo 12), puis chassez l’arbre secondaire à l’aide d’une tige et d’un marteau (photo 13). Laissez la pignonnerie secondaire descendre dans le fond du carter de la boîte de vitesses, cela pour vous permettre de retirer l’arbre d’entrée de boîte et l’arbre principal sans être gêné.
Pour retirer l’arbre d’entrée, il suffit de chasser son roulement vers l’extérieur à l’aide d’un jet de bronze (photo 14). Une fois le roulement hors du carter, l’arbre d’entrée est libre et peut être déposé.
Utilisez la même technique pour l’arbre principal (photo 15).

  • Faites-le basculer et retirez le synchro de 3e/4e (photo 16) avec ses deux bagues en bronze.
  • Munissez-vous d’une pince à circlip extérieur et retirez le circlip maintenant le reste de la pignonnerie sur l’arbre principal (photo 17).
  • Notez l’ordre des pignons avant de les retirer (photo 18), en vue du remontage. L’arbre principal est maintenant libre et peut être déposé également (photo 19).

Les deux gros roulements à billes supportant l’arbre d’entrée de boîte et l’arbre principal se démontent comme suit : retirez le circlip, puis bloquez la cage extérieure du roulement dans un étau. Tapez sur le bout de l’arbre pour le chasser hors du roulement, en interposant une cale de bois pour ne pas mater l’extrémité de l’arbre. La même technique sera utilisée pour le remontage (photo 20). Nettoyez soigneusement toutes les pièces dans un bain d’essence, avec un pinceau, pour en retirer les particules de métal dues à l’usure des pignons et des arbres.
Pour démonter un moyeu de synchro (photos 21 et 22), enveloppez-le dans un chiffon propre, puis faites coulisser les deux parties du synchro pour les désengager. Les billes et les ressorts resteront ainsi dans le chiffon, ce qui vous évitera de les égarer. Une fois les pièces nettoyées, vous pouvez envisager la phase de remontage.


Remontage de la boîte de vitesses

13 Boite vitesses 14614 Boite vitesses 14615 Boite vitesses 146
13 Le boulon de blocage étant défait, il faut chasser l’arbre secondaire avec une tige métallique, en frappant avec un marteau ou un maillet.
14 L’arbre d’entrée ne peut être sorti que si l’on chasse son roulement. On utilisera une tige de métal (on parle d’un « jet ») sur laquelle il faut frapper.15 Une technique tout à fait identique sera utilisée pour le démontage de l’arbre primaire. On pourra ainsi le faire basculer facilement.
16 Boite vitesses 14617 Boite vitesses 14618 Boite vitesses 146
16 Le roulement chassé, vous pourrez retirer le synchro de 3e/4e en le tirant simplement sur son axe. On voit nettement l’une des deux bagues en bronze.17 Il faut une pince à circlip extérieur pour retirer le circlip qui maintient le reste de la pignonnerie sur l’arbre principal.18 Le circlip démonté, il est facile de défaire de l’arbre tous les autres pignons. Notez bien leur ordre en vue du remontage ultérieur.

Les étapes de remontage d’une boîte de vitesses

Faites une liste des composants que vous allez devoir remplacer pour ne pas avoir à retourner plusieurs fois chez le concessionnaire. En règle générale, on peut dire qu’il faut remplacer tous les roulements, qu’ils soient à billes ou à aiguilles, les bagues de synchro et les différents joints. Examinez attentivement l’état des arbres et des pignons (photo 23) ; ils ne doivent présenter aucune marque d’usure apparente, sinon vous devrez les remplacer. C’est heureusement assez rare. Précisez l’année et le modèle de votre voiture au concessionnaire lorsque vous irez chercher les pièces neuves (au besoin, donnez-lui également le numéro de la boîte de vitesses) et, pour plus de sûreté, apportez-lui les pièces usées comme modèles.
Le remontage commence par la repose du train de pignons secondaire. Les aiguilles non encagées sur lesquelles il tourne et les cales de latéral seront collées en place avec de la graisse universelle.

  • Glissez le train de pignons en place (ce travail s’effectuera plus facilement avec le carter de boîte en position verticale).
  • Enfilez l’axe en faisant attention à ne pas faire tomber les aiguilles, puis munissez-vous d’un jeu de cales et mesurez le jeu latéral du train de pignons secondaire. S’il est supérieur à 0,3 mm, une cale de latéral plus épaisse devra être mise en place pour arriver à un jeu correct.

Une fois le jeu latéral du train secondaire réglé,...

  • Retirez l’axe pour permettre la mise en place du train principal.
  • Mettez les roulements neufs en place, enfilez la pignonnerie sur l’arbre principal et replacez le circlip (ces opérations sont effectuées en sens inverse du démontage). Le jeu latéral de l’ensemble doit être inférieur à 0,15 mm, sinon des cales plus épaisses devront être mises en place. Le jeu maximal entre les pignons de seconde et de troisième et leurs bagues ne doit pas exéder 0,15 mm ni être au-dessous de 0,05 mm, sinon des bagues appropriées devront être mises en place.

Lorsque tous les jeux sont réglés (photos 24 et 25) et que les pignons et leurs bagues sont en place sur l’arbre principal, celui-ci pourra être renfilé en place en enfonçant son oulement à billes dans le carter de boîte.

  • Placez le roulement à aiguilles sur l’extrémité intérieure de l’arbre principal, puis renfilez l’arbre d’entrée en place, de la même manière que précédemment.
  • Remettez maintenant l’arbre secondaire en position, puis renfilez son axe (attention aux aiguilles non encagées !) et bloquez-le en revissant son boulon de maintien.
  • Replacez l’axe et le pignon de marche arrière. La gorge pratiquée dans le pignon reçoit le téton solidaire du baladeur de marche arrière, et l’axe se bloque en position à l’aide d’un boulon spécial, semblable à celui utilisé pour l’arbre secondaire (photo 26).
  • Remettez en place l’extension arrière de la boîte de vitesses avec un joint en klingérite neuf.
  • Vissez ses sept vis fermement, puis remontez l’entraînement du câble du compteur de vitesse. Le joint Spi, situé à l’arrière, doit être remplacé avant de remettre la plaque d’entraînement de l’arbre de transmission.
  • Revissez le gros écrou central et serrez-le très fortement à l’aide d’une clé à oeil, de pas approprié.
  • Placez un joint neuf à l’avant du carter de boîte et revissez la cloche d’embrayage en place. N’oubliez pas de changer le joint Spi.
  • Replacez la butée d’embrayage (montez-en une neuve si c’est nécessaire) et son levier, puis renfilez leur axe à l’aide d’un maillet, serrez l’écrou sur le boulon si l’axe en est doté.

Mettez un joint neuf sur le dessus de la boîte de vitesses, puis replacez le couvercle. Les fourchettes de boîte devront être en position « point mort ». Faites très attention qu’elles s’engagent correctement dans leurs gorges respectives, ainsi que le téton supérieur du baladeur de marche arrière. Il va de soi qu’avant la pose du couvercle, il faut asperger tous les pignons d’une bonne quantité d’huile de viscosité 80/90 EP.

  • Revissez et serrez toutes les vis de fixation du couvercle, puis faites un essai de passage des vitesses en montant provisoirement le levier sur ses articulations. Faites tourner légèrement l’arbre de boîte à la main pour faciliter le passage des différents rapports ; votre boîte de vitesses est « repartie » pour de nombreux kilomètres.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Refaire la boîte de vitesses d’une voiture
Rénover une boîte-pont Renault
La vidange de la boite de vitesses d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques