Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Quand la voiture tire au freinage

<< Retourner au Guide

 

Il est impensable de continuer à rouler dans un véhicule qui "tire" au freinage. En adoptant une attitude négligente, vous compromettez non seulement votre sécurité, mais aussi celle des autres usagers. En conséquence, dès les premiers symptômes d’un freinage déséquilibré, il convient d’en déterminer la cause et de procéder au plus vite aux réparations qui s’imposent. Les causes peuvent être multiples ; aussi, avant de vous lancer dans le démontage des freins, devrez-vous procéder à quelques vérifications aisées.

Pneumatiques, suspension et direction

Un véhicule peut très bien tirer au freinage sans pour autant que le système de freinage etses différents composants soient en cause. C’est le cas, par exemple, si les pneumatiques sont excessivement ou anormalement usagés, ou si la pression de gonflage n’est pas identique sur les deux roues d’un même essieu. C’est pourquoi, avant d’entreprendre tout démontage, il faudra vous assurer de la pression, que vous contrôlerez bien entendu à froid à l’aide d’un petit manomètre ou, si vous n’en possédez pas, à la station.

 

De même, si la direction ou la suspension sont en mauvais état (bras faussé par exemple), si la géométrie du train avant est incorrecte (faites contrôler les angles), ou si une roue est déséquilibrée, vous ressentirez un défaut de trajectoire et, au freinage, le véhicule ne conservera pas son cap initial. Faites rééquilibrer en station de pneumatiques la roue (qui a probablement perdu son plomb d’équilibrage). Contrôlez l’état de la jante.

 

01_Tire_freinage_21002_Tire_freinage_210
1 Avant de commencer tout démontage sur le circuit de freinage, obstruez le réservoir de liquide avec une feuille de plastique et rebouchez-le.2 Vous pouvez également pincer la Durit souple de frein qui conduit au cylindre sur lequel vous allez travailler. Enlevez le ressort au doigt.
 03_Tire_freinage_21004_Tire_freinage_210 
3 Passez ensuite les deux tiges de l’outil à pincer autour du tuyau, puis abattez la fermeture et serrez la vis modérément mais suffisamment. A défaut d’outil spécial, utilisez une pince-étau.  4 Pour inspecter un frein à tambour, commencez par enlever le tambour fixé par deux vis ou par des boulons et des écrous. Au besoin, faites levier avec un gros tournevis pour le dégager.

 


 

Contrôle de l’étanchéité des freins

Pour que le système de freinage fonctionne normalement, il est essentiel que le circuit hydraulique soit en bon état. Vous devrez par conséquent vous assurer de l’absence de fuites éventuelles de liquide de frein au niveau des canalisations des raccords et des cylindres de roues. Toute fuite dans le système hydraulique se traduit par une chute de la pression nécessaire au fonctionnement des cylindres de roues, et entraîne, par là même, une perte d’efficacité de freinage. Au montage, il faut éviter de serrer excessivement les raccords, en se conformant aux couples de serrage préconisés par le constructeur, surtout si les raccords sont constitués par un renflement du tube et une bague caoutchoutée comprimée au serrage.

 

Un support manquant, une collerette déformée entraînent des risques de rupture de la tuyauterie. Montez, dans la mesure du possible, des joints neufs à chaque intervention. Vérifiez qu’un tube n’a pas été usé par le frottement contre une pièce métallique, entraînant une fuite de liquide à cet endroit. Les détériorations des canalisations sont souvent dues à un écrasement au cours d’une fausse manoeuvre. Les flexibles en mauvais état devront impérativement être remplacés.

 

05_Tire_freinage_21006_Tire_freinage_210
5 Après avoir enlevé les clips ou ressorts de rappel, les mâchoires peuvent être dégagées en faisant légèrement levier. Utilisez une pince à ressorts si besoin.6 Avant de déconnecter la Durit de frein, nettoyez soigneusement la partie externe du flasque avec du dégraissant et un pinceau ou une brosse.
07_Tire_freinage_21008_Tire_freinage_210b
7 Démontez ensuite la Durit flexible qui est vissée à l’arrière du cylindre. Faites attention de ne pas tordre la Durit sur elle-même.8 Sur les freins à double-cylindre, il faudra également démonter le tuyau de communication entre les deux. Utilisez si possible une clé à tuyauter.

 

Si de l’huile ou du liquide de frein sont entrés en contact avec les garnitures, le freinage sur la roue concernée risque d’être affaibli, voire nul. La voiture tirera alors dans la direction opposée lorsque vous appuierez sur la pédale. La vérification de l’ensemble du circuit hydraulique pour déceler un éventuel défaut d’étanchéité est donc une affaire très sérieuse.

 


 

Défaut de fonctionnement des pistons de cylindres récepteurs de roues ou des étriers

Si le piston (ou les pistons) d’un cylindre récepteur de roue ou d’un étrier grippe, les mâchoires ou plaquettes concernées ne fonctionneront pas normalement sur cette roue. Cylindre ou étrier devront alors être déposés pour une inspection minutieuse. Si la voiture tire à droite, au freinage, la faute en incombe à un cylindre de roue ou à un étrier gauches, et inversement.

 

09_Tire_freinage_21010_Tire_freinage_210
9 Les boulons de fixation du cylindre peuvent être démontés en faisant attention de ne pas laisser entrer de saletés dans le cylindre. Obstruez l’orifice avec un bouchon.10 Le cylindre peut alors être dégagé du flasque. Notez la position des cales d’épaisseur servant au réglage et celle des clips de fixation s’il y en a.

 

Si vous ressentez fortement le « tirage » dans la direction, il s’agit d’une roue avant. Dans le cas contraire, contrôlez les freins arrière. Vous pouvez également déterminer le cylindre ou l’étrier défaillants en procédant de la manière suivante : placez successivement chaque roue sur cric et chandelles, et faites tourner la roue à la main pendant qu’un ami appuie sur la pédale de frein. La roue qui continue à tourner alors qu’elle devrait s’immobiliser sous l’action du freinage est responsable du déséquilibre constaté : une roue impossible à tourner à la main peut avoir, sur route, un freinage tout à fait insuffisant.

 


 

Vérification d’un cylindre de roue (frein à tambour)

La dépose du tambour est indispensable pour pouvoir accéder au cylindre de roue. Commencez par ôter la roue, puis desserrez le réglage des mâchoires. Si le tambour est solidaire du moyeu, il est soit bloqué sur un cône claveté, soit enfilé sur des cannelures. Dans ce cas, il vous faudra utiliser un extracteur ou arrache-moyeu pour déposer l’ensemble moyeu-tambour. Les moyeux-tambours sont parfois fixés sur la fusée de roue au moyen d’un écrou crénelé qui maintient des roulements à rouleaux coniques.

 

11_Tire_freinage_14012_Tire_freinage_14013_Tire_freinage_140
11 Le piston peut être extrait du cylindre après avoir dégagé le cache-poussière. Tournez le piston sur lui-même si nécessaire et tirez-le avec une pince,12 Inspectez soigneusement l’état de surface du piston. Il ne doit absolument pas être rayé ou abîmé. Sinon il faudra le remplacer purement et simplement.13 Vérifiez de même la surface intérieure de l’alésage du cylindre. Il ne doit pas y avoir de marques d’usure ou de rayures.

 

Si le tambour de frein est séparé du moyeu, il est en principe fixé sur le moyeu par des écrous ou des petites vis à tête fraisée (photo 4). Lorsque vous travaillez sur les roues sur lesquelles agit le frein à main, assurez-vous au préalable que le levier est en position desserrée.

 

Une fois le tambour retiré, vous pouvez examiner le cylindre de roue. En premier lieu, recherchez toute trace de fuite de liquide de frein. Dans l’affirmative, il faudra au minimum (si ces pièces sont disponibles) remplacer les coupelles. En outre, si les segments sont souillés par le liquide de frein, il sera nécessaire de remplacer aussi les garnitures. En effet, des garnitures grasses que l’on nettoie dans un solvant ou que l’on chauffe au contact d’une flamme ne retrouvent jamais leurs propriétés premières. Seules les très faibles traces de liquide de frein peuvent être éliminées par nettoyage dans de l’essence de térébenthine.

 

Contrôlez que le piston de commande se déplace normalement dans le cylindre. Demandez à un ami de bien vouloir appuyer modérément sur la pédale, pendant que vous contrôlez le bon fonctionnement du piston. Attention : il est important de n’appuyer sur la pédale de frein que modérément, ce afin de ne pas faire sortir le piston de son logement ; il risquerait même de tomber, étant donné que le tambour n’est plus là pour limiter son débattement.

 


 

Dépose d’un cylindre récepteur

Pour retirer un cylindre récepteur de roue, commencez par ôter les segments. Notez sur une feuille de papier la position relative des pièces (croquis), ou mieux, prenez une photographie au Polaroid.

 

14_Tire_freinage_14015_Tire_freinage_14016_Tire_freinage_140
14 Pour inspecter les étriers, enlevez tout d’abord le système de blocage des plaquettes, qui peut être un couvercle boulonné ou deux goupilles fendues.15 Dégagez ensuite chacune des plaquettes. Si elles sont bloquées, déplacez-les latéralement tout en les tirant à l’aide d’une pince-étau par exemple.16 Après avoir pincé la Durit souple ou bouché le réservoir, démontez la Durit qui est vissée sur l’étrier. Utilisez une clé plate de dimensions adéquates.
17_Tire_freinage_14018_Tire_freinage_14019_Tire_freinage_140
17 Vous pouvez alors déposer l’étrier complet. Il est fixé par deux boulons situés derrière le disque. Ces boulons sont parfois freinés.18 Pour faciliter la dépose du piston, il faut ouvrir la vis de purge d’un ou deux tours, afin de laisser entrer l’air. Laissez couler le liquide de frein dans un récipient.19 Enlevez ensuite le piston hors de l’étrier. Ce type de piston comporte une gorge qui facilite la prise. Vous pourrez engager la lame d’un gros tournevis ou un méplat.

 

Les segments peuvent être fixés au flasque de roue de différentes manières, généralement par tige et ressort. Il suffit, pour retirer les mâchoires, de dégager ces éléments de fixation et d’ôter les ressorts de rappel (photo 5). Dans certains cas, les segments pivotent sur un axe maintenu au moyen d’un écrou qu’il faut retirer. Pour réduire au minimum les pertes de liquide de frein, couvrez le haut du réservoir du maître cylindre avec un petit sac en plastique puis replacez le bouchon du bocal (afin de boucher l’orifice de mise à l’air libre).

 

Sur des freins avant, pincez le flexible derrière le plateau en utilisant l’outil prévu pour cet usage, ou fermez le avec un bouchon approprié. Désaccouplez la canalisation en ôtant l’écrou derrière le plateau, en veillant surtout à ne pas endommager le tuyau (photos 7 et 8) ; à l’aide d’une clé appropriée, retirez si nécessaire la vis de purge. Il se peut que vous ayez à enlever la goupille fendue ou l’axe à l’épaulement. Ensuite, dégagez le cylindre de roue en tirant dessus. Certains cylindres sont maintenus par un circlip à l’arrière du plateau, d’autres par des boulons ; il faudra les retirer pour pouvoir déposer le cylindre (photos 9 et 10).

 

Après avoir nettoyé la surface extérieure du cylindre à la brosse douce, démontez-le, et examinez l’état des pièces (photos 11 à 13). Toute trace de rayures ou d’usure marquée commandent le remplacement de l’ensemble cylindre-piston. Le remontage s’effectue en sens inverse du démontage. N’oubliez pas de lubrifier les pièces avec du liquide de frein ou de la graisse haute pression. Remplacez les garnitures grasses ou usagées. Une fois le remontage terminé, procédez à la purge du circuit. Contrôlez une dernière fois l’absence de fuites et procédez enfin au réglage des freins.

 


Contrôle des pistons d’étriers (freins à disque)

Débranchez la batterie, mettez la voiture sur cric et chandelles et déposez la roue du côté intéressé. Si cela est possible, contrôlez l’état d’usure des plaquettes de frein avant de les retirer. Les plaquettes doivent être remplacées lorsque l’épaisseur totale de l’ensemble support/patin atteint une valeur de 6-7 mm. Si les plaquettes sont excessivement usées ou si elles sont grasses, il faudra les changer ; de même, si elles sont usées de façon inégale (en travers), ce peut être le symptôme d’un piston qui grippe ou colle. Demandez à un ami d’appuyer sur la pédale pendant que vous regardez les plaquettes enserrer le disque. Le fait que l’une d’entre elles se déplace plus lentement impose le remplacement de l’étrier.

 

20_Tire_freinage_21021_Tire_freinage_210
20 Lorsque vous l’avez suffisamment dégagé, vous pouvez sortir le piston pour l’inspecter soigneusement. Prenez votre temps afin de ne pas l’endommager.21 Démontez le cache-poussière (joint torique). Il est simplement engagé dans une gorge et peut être sorti à la main. Au besoin, dégagez-le avec un tournevis.
22_Tire_freinage_21023_Tire_freinage_210
22 Vérifiez l’état de l’alésage du cylindre, ainsi que celui du joint en caoutchouc situé à proximité du bord. S’il est endommagé, remplacez-le.23 Utilisez un morceau de laine d’acier pour nettoyer la surface du piston. S’il y a la moindre rayure, il est défectueux et doit être remplacé par un neuf.

 

Il faut d’abord retirer les plaquettes (photos 14 et 15). Dans le cas d’un étrier flottant, procédez de la manière suivante. Ôtez les goupilles de retenue des pattes de fixation de l’étrier, puis faites basculer ces pattes de fixation. Déposez l’étrier en prenant garde de ne pas endommager la canalisation d’arrivée de liquide de frein. Enlevez les plaquettes. Si vous avez affaire à un étrier fixe, commencez par retirer les goupilles de maintien des plaquettes, puis enlevez l’antibruit. Dégagez les plaquettes à l’aide d’une paire de pinces universelles.

 

Pour déposer l’étrier de frein, desserrez les écrous de maintien qui le fixent au porte-moyeu. Il est en général maintenu par des boulons traversants (photo 17). L’ensemble de l’étrier vient en un seul bloc, les flexibles une fois retirés et fermés avec un bouchon approprié, et, s’il s’agit d’une roue arrière, une fois le câble de frein à main démonté.

 

Après avoir ouvert la vis de purge (photo 18) pour permettre la sortie du piston (photo 19), examinez celui-ci (photo 20) et contrôlez l’état du cylindre (photo 22). Nettoyez les surfaces de frottement du piston et du cylindre (photo 23) avec de la laine d’acier. Replacez le piston dans le cylindre, puis pour la repose de l’étrier, procédez en sens inverse de la dépose. N’oubliez pas de lubrifier avec du liquide de frein piston et joint torique. Une fois le travail terminé, purgez le circuit de freinage.



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Quand la voiture tire au freinage
Correcteurs de freinage d’une voiture
Contrôler le correcteur de freinage


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques