Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Problème de segments d’une voiture : fumée bleue à l’échappement

<< Retourner au Guide

Segment 440

 

Si votre voiture est assez ancienne et/ou si elle a déjà parcouru un kilométrage important, il se peut qu’elle commence à consommer beaucoup d’huile, ce qui se manifeste par une épaisse fumée bleue à l’échappement, lors des reprises ou des décélérations brutales. Ceci ne l’empêche d’ailleurs pas de fonctionner normalement, mais il est nécessaire de surveiller constamment le niveau d’huile, sous peine de graves ennuis. Surtout il faut envisager une sérieuse rénovation des organes concernés.

Causes de fumée bleue à l’échappement

Une fumée bleue à l’échappement peut avoir différentes origines :

  • avec l’usure, les cylindres du moteur se sont ovalisés et les segments n’assurent plus une étanchéité suffisante entre les pistons et les cylindres, laissant pénétrer l’huile dans les chambres de combustion ;
  • les guides et les queues de soupapes ont également pris du jeu, et l’huile est aspirée entre ces deux pièces lors de la phase d’admission.

Segmentation d’un moteur de voiture

242_1_250

Disposition des segments

 

Les pistons des moteurs actuels comportent généralement trois segments :

  • un segment mince et dur dit « coup de feu », parfois chromé, qui sert à protéger les autres segments de la flamme de la combustion ;
  • un segment mince classique dit segment d’étanchéité » ou « de compression » ;
  • un segment épais appelé segment « racleur » destiné, comme son nom l’indique, à racler l’huile des parois du cylindre pour l’empêcher de brûler dans la chambre de combustion. Ce dernier segment peut être d’une seule pièce, en fonte, ou bien être décomposé en quatre parties d’acier mince : deux fins segments d’acier prennent une lame ondulée en sandwich, le tout étant maintenu en expansion par une quatrième pièce faisant ressort et située derrière l’ensemble.

 

242 2 210242 3 210
Ordre de la segmentationContrôle du jeu du piston avec un palmer

 

Les moteurs anciens comportaient généralement quatre segments, dont deux segments racleurs, le second monté sous l’axe de piston. Cette solution limitait la consommation d’huile, mais augmentait les frottements d’une façon importante, raison pour laquelle elle fut abandonnée.

 

Au fur et à mesure qu’un segment s’use, son jeu « à la coupe » augmente et il finit par laisser passer la pression des gaz en combustion. De plus, il a tendance à prendre également du jeu latéralement dans la gorge du piston, ce qui aggrave les fuites.

Rénovation des segments d’une voiture

Autrefois, on changeait les segments pour redonner « un coup de fouet » au moteur, mais cette opération, comme tant d’autres, n’est plus pratiquée dans les garages, car elle nécessite un nombre d’heures de main-d’oeuvre important, donc onéreux, pour un résultat somme toute médiocre, la re-segmentation n’étant finalement qu’un pis-aller. Il est en fait plus sûr et plus économique de recourir à un remplacement du moteur en échange standard, sauf, bien sur à remplacer soi-même les segments à l’occasion d’une rénovation complète du moteur..

 

On peut faire remplacer les guides de soupapes par un rectifieur après avoir déposé la culasse (voir « Remplacer un joint de culasse »). Cette opération n’a d’intérêt que si les queues de soupapes ne sont pas trop usées ; sinon, il faut remplacer également les soupapes. Certains moteurs ne possèdent pas de guides de soupapes, les soupapes travaillant directement dans la fonte de la culasse.

 

Sur ces moteurs, il est possible de rectifier l’alésage du guide à un diamètre supérieur et de monter une soupape en cote réparation (3 tailles disponibles). Les moteurs possèdent souvent, depuis les années 1970, des petits joints « toriques » en caoutchouc synthétique assurant une parfaite étanchéité entre la queue de soupape et son guide, même après une certaine usure de ces deux pièces. La consommation d’huile est alors nulle, du moins à ce niveau-là.

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Problèmes d’allumage sur une voiture
Problèmes de refroidissement d’une voiture
L’échappement d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques