Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Les demi-arbres de transmission d’une voiture

<< Retourner au Guide

 

Chargés de transmettre aux roues le mouvement rotatif issu du différentiel les demi-arbres sont soumis à une rotation très rapide et à des tensions importantes, du fait du débattement de la suspension. Comme tout organe mécanique il finissent par accumuler une usure qui impose leur remplacement.

 

166_420

 

La transmission du mouvement aux roues s’effectue par des demi-arbres reliant les sorties du différentiel aux moyeux. Ces demi-arbres comportant une extrémité cannelée qui s’engage dans les sorties du différentiel ; certaines voitures ont des demi-arbres à flasques boulonnés ; leur dépose est plus facile et n’impose pas le démontage des éléments de guidage du train.

 

Sur les demi-arbres de propulsion (transmission aux roues arrière) on trouve, côté roue, un flasque boulonné. Du côté pont, l’arbre est cannelé et s’engage à l’intérieur d’un joint de Cardan, ou directement dans le moyeu d’un des planétaires du différentiel, sur les voitures à pont arrière rigide. Dans ce dernier cas, demi-arbres sont logés dans un carter cylindro-conique prolongeant le carter de pont et appelé « trompette ».

 

Les demi-arbres d’une propulsion à roues indépendantes comportent un joint de Cardan à chaque extrémité. Sur les tractions, les demi-arbres comportent deux joints homocinétiques autorisant un plus grand débattement angulaire.

 


 

Propulsion

Les transmissions des voitures à propulsion se classent en deux catégories : pont rigide et roues indépendantes. La première catégorie tend à disparaître, sauf pour des véhicules à caractéristiques utilitaires (4 x 4 notamment). Sur une propulsion à roues indépendantes, le pont est fixé sous une traverse.

 

Les demi-arbres comportent alors des joints "à la Cardan" (d’où le raccourci de "Cardan") pour rattraper les variations dues au débattement des roues. Ces variations induisent également des déplacements longitudinaux de l’arbre, rattrapés par le coulissement de ses cannelures dans la sortie de différentiel.

 

Pont arrière rigide

Les demi-arbres sont contenus dans les trompettes de pont. Sur les véhicules les plus anciens (notamment les japonaises des années soixante), les demi-arbres sont du type « porteurs ». C’est-à-dire qu’ils supportent le poids de la voiture par l’intermédiaire d’un roulement placé entre l’alésage de l’extrémité de trompette et l’arbre.

 

Le montage à arbres « semi-porteurs » est plus fréquent. Dans ce cas, le roulement se trouve entre le flasque de roue et une portée extérieure à l’extrémité de la trompette ; le demi-arbre ne travaille alors qu’en torsion. Dans ce cas, le demi-arbre est fixé au moyeu de roue par un flasque boulonné, sauf quelques exceptions (sur les Mercedes, il est engagé dans un cône et retenu par un écrou crénelé).

 

Roues indépendantes

Les demi-arbres d’une propulsion à roues indépendantes comportent toujours deux joints de Cardan, afin d’assurer une transmission homocinétique. Ces joints sont protégés dans des soufflets élastiques. Fréquemment, le joint interne se trouve directement fixé sur la joue du carter de différentiel.

  • Si un soufflet est crevé ou déchiré, il faut immédiatement le changer après avoir vérifié que le joint n’a pas été endommagé.
  • Nettoyez le joint et graissez-le avec une graisse spéciale pour joints de transmission.

167_420

 

Dépose d’un demi-arbre

On commence toujours par le côté sortie du différentiel.

  • Ôtez le soufflet de protection s’il y en a un.
  • Chassez les goupilles élastiques ou déboulonnez le flasque.
  • Démontez alors la fixation du demi-arbre dans le moyeu de roue, généralement assurée par un gros écrou crénelé côté externe du moyeu.
  • Il faut ensuite presque toujours démonter les rotules des biellettes de direction et des bras de suspension, et brider le ressort de suspension.
  • Extrayez l’arbre de la sortie de pont après avoir basculé l’extrémité portant le moyeu et le disque (ou le tambour) de frein.

 

168_2_1_200168_1_1_200
Sur une traction avant, les demi-arbres de transmission sont dotés de deux « joints » dit de Cardan qui permettent l’articulation de la roue sur l’arbre et de l’arbre sur la sortie de boîte de vitesses.

 

Traction-avant

Sur une traction, les roues avant sont à la fois motrices et directrices. De ce fait, les débattements angulaires des demi-arbres sont très importants. Ils sont alors équipés de deux joints homocinétiques. Ces joints peuvent prendre du jeu à la longue. Il faut les remplacer, avant que le jeu ne provoque leur rupture, incident pouvant avoir des conséquences graves.

 

Détection du jeu

Lorsque, roulant doucement, on braque les roues à fond d’un côté, un jeu excessif dans un joint de transmission se traduit par un claquement significatif. Pour vérifier l’excès de jeu, montez le côté de la voiture où vous avez perçu le claquement sur chandelle, puis prenez la roue à pleines mains et faites-la tourner brusquement sur elle-même d’un côté puis de l’autre après avoir enclenché la première, moteur arrêté. Si vous arrivez à faire tourner la roue d’au moins une largeur de main avant de sentir une résistance franche, il faut changer le joint. A priori, on change toujours les deux joints d’un même arbre. Et, en pratique, il est recommandé à l’amateur de changer carrément le demi-arbre.

 



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Rénover les transmissions d’une peugeot 104
Rénover les arbres de transmission d’un Toyota Land Cruiser
Rénover les arbres de transmission des Renault


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques