Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Les 4 roues motrices d’une voiture

<< Retourner au Guide

 

Certaines conditions d’utilisation des véhicules imposent qu’ils bénéficient d’une adhérence accrue. C’est le cas sur la neige et le verglas, en compétition (rallyes) et lorsqu’il faut rouler en tout-terrain. La motricité sur 2 des 4 roues, qu’elle se fasse par traction ou par propulsion, devient insuffisante. Elle doit se faire par les 4 roues (transmission intégrale). De plus, le différentiel, si utile pour un usage normal de la voiture, peut constituer un élément de perte d’adhérence, lorsqu’une des roues d’un même essieu vient à patiner. D’où, sur certains véhicules, la présence d’un dispositif à glissement limité , voire d’un véritable système de blocage annulant, momentanément, l’effet du différentiel.

La transmission intégrale

Il faut ici transmettre aux 4 roues du véhicule le couple du moteur, lequel est généralement placé à l’avant. Il s’agit donc, ni plus ni moins, de combiner les solutions techniques utilisées sur les tractions et sur les propulsions. On trouve en principe deux demi-arbres de transmission à l’avant (mais parfois aussi un essieu rigide), et un essieu rigide à l’arrière (mais parfois aussi deux demi-arbres de transmission). Le renvoi vers les roues arrière se fait par un arbre, semblable à celui utilisé par un véhicule à propulsion.

Chaque essieu ou ensemble de demi-arbres de transmission bénéficie, bien sûr, d’un différentiel, dont on a vu que l’effet devait être soit limité (différentiel à glissement limité), soit annulé dans certaines conditions (différentiel bloquant). Dans le second, on utilise un système de crabots qui solidarisent l’un des arbres de sortie du différentiel avec le boîtier de celui-ci. Lorsque ce système de crabotage est équipé d’une synchronisation, il peut être passé en marche.

 

Il est indispensable que les véhicules tout-terrain disposent de rapports de boîte de vitesses très courts, tant pour gravir que pour descendre les pentes très raides ; d’où la présence d’une boîte de vitesses auxiliaire (ou boîte de transfert) associée à la boîte principale, dont elle double généralement toutes les vitesses routières (on parle de gamme courte et de gamme longue).

La répartition du couple

Les véhicules ayant besoin d’une adhérence supérieure afin de bénéficier d’une meilleure tenue de route (voitures de rallye, ou véhicules utilisés dans des conditions difficiles), ne peuvent vraiment tirer parti de la transmission sur les 4 roues que si la répartition du couple entre les deux essieux est proportionnelle à celle des masses de la voiture, et notamment aux charges portées par chaque essieu. La tenue de route devient alors optimale. Il faut pour cela un troisième différentiel, disposé centralement. Il s’agit d’un différentiel à glissement limité, qui permet une répartition automatique du couple.

 


Les équipements tout-terrain

Dans leur ensemble, les véhicules à 4 roues motrices (on parle de 4 x 4, par opposition aux 4 x 2) présentent une architecture mécanique identique à celle des véhicules à 2 roues motrices.

 

Les véhicules tout-terrain bénéficient, eux, cependant de nombreux accessoires liés à leur utilisation. Le treuil est sans doute le plus spécifique. Qu’il soit mécanique ou électrique, il fait l’objet d’un entretien régulier fondé notamment sur le contrôle du câble, la vidange du boîtier et la vérification des goupilles de blocage.



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Les roues d’une voiture
Correcteurs de freinage d’une voiture
Préparer une voiture d’occasion pour mieux la vendre


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques