Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Le système de démarrage d’une voiture

<< Retourner au Guide

 

Le temps est loin où il fallait faire démarrer le moteur avec une manivelle (celle-ci était pourtant bien utile dans certains cas). Le démarreur n’est donc pas une nouveauté ; sa fiabilité est devenue d’autant plus nécessaire que, placés transversalement, la plupart des moteurs ne peuvent plus être démarrés à la manivelle.

 

134 430
Dessin en éclaté d’un démarreur. Il s’agit d’un puissant moteur électrique portant, à l’extrémité de son arbre, un pignon, qui engrène sur la couronne dentée du volant moteur lorsqu’on le sollicite. C’est un très gros consommateur d’électricité.

 

Principes de fonctionnement du système de démarrage d’une voiture

Pour entrer en fonctionnement, le moteur doit être lancé. On utilise pour cela un moteur électrique auxiliaire de forte puissance engrenant directement sur le volant moteur, et donc sur le vilebrequin. Pour cela, l’axe du démarreur est prolongé par un pignon et le volant moteur est denté, prenant la forme d’une couronne. Le rôle du démarreur est d’autant plus important que la plupart des voitures actuelles sont dépourvues de manivelle (impossible à utiliser sur les moteurs disposés transversalement). C’est le plus gros “consommateur” d’énergie électrique de la voiture, surtout pour les moteurs Diesel qui ont besoin, pour démarrer, d’une très forte compression.

 


Système de démarrage d’une voiture : le lanceur

C’est le dispositif qui permet au pignon de s’engrener sur la couronne du volant moteur, puis de s’en libérer lorsque le moteur est démarré. Quel qu’en soit le modèle (lanceur à inertie ou à pré-engagement), le lanceur est très sollicité et donc soumis à une usure normale qui intervient généralement au bout de 100 000 km.

Système de démarrage d’une voiture : problèmes électriques

La nécessaire puissance du démarreur implique une parfaite alimentation électrique. Un niveau de charge de la batterie insuffisant, un mauvais contact au niveau de la borne de la batterie ou de celle du démarreur peuvent suffire pour empêcher celui-ci de tourner normalement. Dans certains cas, ces défauts donneront l’impression que le démarreur est bloqué, alors qu’il n’en est rien. De tels symptômes devront donc d’abord inciter à un contrôle de l’alimentation électrique.

 

Le non fonctionnement du démarreur peut également provenir du grillage du fusible de protection. Il suffit donc de le contrôler. Enfin, l’absence d’alimentation électrique peut être causée par une défaillance du relais. En général, celui-ci émet un claquement sec lorsqu’il est sous tension, c’est-à-dire lorsqu’on tourne la clé de contact. Dans le cas contraire, il faut le contrôler avec une lampe témoin et, éventuellement, le remplacer.

 

135 1 150135 2 200
Dans, bien des cas, il suffit de remplacer les charbons pour que le démarreur refonctionne. Il faut cependant déposer celui-ci.Une fois déposé, le démarreur peut facilement être démonté pour en contrôler (les différents éléments dont le bobinage d’induit). Ici contrôle de continuité avec un ohmmètre (ou tout simplement une lampe témoin). S’il y a continuité, l’induit sera remplacé.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Remédier aux démarrages difficiles d’une voiture
Correcteurs de freinage d’une voiture
Fermeture de portes centralisée d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques