Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

L’état des bougies d’allumage d’une voiture (diagnostic)

<< Retourner au Guide

 

L’aspect de la bougie fournit une indication précise sur sa température de fonctionnement, donc sur la qualité de la combustion, c’est-à-dire sur la consommation et la puissance directement liées au rendement. Cette température peut être incorrecte, soit parce que la bougie n’est pas adaptée (trop froide ou trop chaude), soit parce qu’elle travaille dans de mauvaises conditions dues à un déréglage de l’allumage ou de la carburation.

Électrodes d’une bougie de voiture : un bon indicateur de l’état d’un moteur de voiture

Un moteur usagé consommant de l’huile ou une carburation trop riche, entraînent un abaissement de la température de fonctionnement qui favorise la formation de dépôts huileux ou charbonneux sur la bougie. Sa température de fonctionnement s’abaisse encore, engendrant ainsi l’accumulation de ces dépôts. Inversement, une carburation trop pauvre ou une prise d’air au système d’admission, un excès d’avance statique ou dynamique (avance initiale ou avance automatique), un taux de compression trop élevé ou un indice d’octane du carburant trop faible, amènent un accroissement de la température de fonctionnement. Surtout dans les deux derniers cas, il se produit une détonation prolongée augmentant encore cette température, ce qui favorise l’apparition d’un point chaud provoquant le pré-allumage et, à terme, le perçage d’un piston ou la destruction d’une soupape. La qualité du fonctionnement du moteur est révélée par l’état de la bougie.

109-110 440

Bougie de voiture normale

Les électrodes sont correctes, la couleur générale est entre le marron clair et le gris clair. Il n’y a pas de dépôts, ni de calamine, noirs ou blancs. Les réglages sont corrects.

Bougie de voiture noyée

La bougie est en bon état, mais l’allumage est défectueux et l’étincelle insuffisante pour provoquer le démarrage à froid. En insistant sur le démarreur, le moteur est alimenté en mélange très riche, le starter étant enclenché, et l’essence liquide se dépose sur les électrodes ou entre celles-ci. Démontez les bougies, séchez-les, nettoyez-les, vérifiez l’allumage ou rechargez la batterie.

 

 


Dépôts huileux

Le moteur, usé, a des remontées d’huile du carter par les segments des pistons ou les guides de soupapes qui ne sont plus étanches. L’huile se dépose sur la bougie du ou des cylindres usés et gêne l’étincelle. Utilisez temporairement une bougie plus chaude et, à terme, remplacez les guides et les soupapes ou l’ensemble pistons-cylindres. Lorsqu’une bougie est sale, il s’agit probablement d’un segment cassé sur ce cylindre.

Dépôts charbonneux

Le mélange trop riche (carburation mal réglée, starter enclenché, ou filtre à air obstrué) donne un fonctionnement trop froid. Il se produit un dépôt de carbone non brûlé sur la bougie : l’allumage est faible, la bougie n’atteint pas sa température optimale et le phénomène s’accentue. Réglez la carburation, ou bien vérifiez la qualité de l’allumage et son calage : il y a trop de retard, ou bien la compression est trop basse (soupape en train de griller). Montez éventuellement des bougies plus chaudes.

Dépôts de calamine blanche

L’indice thermique de la bougie est correct, mais les additifs du carburant ou un excès de lubrification laissent un dépôt de calamine dure et blanche. Vérifiez l’état du moteur (compression), changez de carburant, nettoyez et changez les bougies mais en utilisant le même indice thermique.

 

 


Bougie blanche

La bougie est très blanche aussi bien sur l’électrode que sur le culot et dans le puits. La carburation est trop pauvre. Il y a probablement une prise d’air au collecteur d’admission ou un mauvais fonctionnement du système de refroidissement. La température est trop élevée pour le type de bougie. Réglez éventuellement la carburation pour accroître la richesse du mélange, montez des bougies un point “plus chaud”. Vérifiez l’efficacité du système de refroidissement et, en particulier, la tension de la courroie actionnant la pompe à eau.

Surchauffe de fonctionnement

La bougie fonctionne à une température excessive. Il y a trop d’avance statique ou dynamique à l’allumage. Le taux de compression est trop élevé, le mélange est trop pauvre ou la bougie est trop chaude. Réglez l’allumage et la carburation. Utilisez du super et montez des bougies d’un point « plus froid ») pour éviter l’usure accélérée des électrodes.

Isolant cassé

Le fonctionnement du moteur est encore plus chaud. Il y a un excès très net d’avance à l’allumage. La carburation est probablement beaucoup trop pauvre ou il y a une prise d’air et/ou un mauvais fonctionnement du refroidissement. Réglez parfaitement l’allumage et la carburation (moins d’avance et mélange plus riche). Utilisez du super. Vérifiez le refroidissement et montez des bougies neuves de même indice en vérifiant le réglage des électrodes.

Auto-allumage

L’électrode centrale est détruite par une surchauffe prolongée et anormale, qui peut amener rapidement un perçage de piston ou un grillage de soupape. Contrôlez le système de refroidissement. Vérifiez soigneusement l’allumage et la carburation (moins d’avance, mélange plus riche). Vérifiez les compressions. Montez des bougies « plus froides ».



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Problèmes d’allumage sur une voiture
Choisir les bougies d’allumage d’une voiture
Remplacer les bougies d’allumage d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques