Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Entretien du moteur Diesel d’une voiture

<< Retourner au Guide

 

L’abaissement relatif du prix des véhicules Diesel au cours des dernières années, consécutif aux difficultés énergétiques et à l’arrivée en force sur le marché de « petits Diesel » aux caractéristiques assez comparables à celles des modèles à essence équivalents, nous amène à aborder l’entretien de ce type de moteur et à rappeler les précautions d’utilisation à prendre pour tirer le meilleur parti d’une automobile Diesel ; ce point est tout aussi important que l’entretien lui-même.
C2 01 420

Presque tous les constructeurs proposent aujourd’hui un véhicule de tourisme équipé d’un moteur Diesel.

Précautions d’utilisation et conduite d’un diesel

La mise en route d’un moteur Diesel diffère de celle d’un véhicule à essence. Lorsque le moteur est froid, vous devez tourner la clé de contact jusqu’à la position « préchauffage », et maintenir cette position jusqu’à extinction du voyant de préchauffage. L’attente est de 25 à 60 secondes environ, selon la température ambiante et le type de préchauffage utilisé. Dès que le voyant s’éteint, vous pouvez tourner la clé jusqu’à la position de démarrage, en appuyant sur la pédale d’accélérateur jusqu’au démarrage effectif du moteur. Relâchez alors la clé.

 

01_Entretien_moteur_diesel_22002_Entretien_moteur_diesel_220
1 Le dispositif d’injection constitue le cœur de tout moteur Diesel. De nombreuses opérations d’entretien concernent cette partie du moteur.2 Les bougies de préchauffage sont souvent à l’origine d’un mauvais fonctionnement du moteur Diesel. Pour les démonter, il faut commencer par les débrancher.

 

Une fois le moteur démarré, laissez-le tourner quelques instants, sans l’emballer. S’il gèle, vous faciliterez le démarrage en débrayant (levier de vitesse au point mort). Si le moteur est chaud, vous pourrez démarrer sans délai. Si le moteur ne démarre pas, recommencez l’opération en utilisant le préchauffage. Dans les deux cas (moteur froid et moteur chaud), ne démarrez pas immédiatement en emballant le moteur.

 

En ce qui concerne la conduite du véhicule, il est exclu, sous peine d’endommager gravement le moteur, de rechercher les performances : démarrages aux feux tricolores sans ménagement, vitesse maximum ou élevée soutenue en permanence sur autoroute, utilisation « sportive » de la boîte de vitesses, accélérations sèches en virages, etc. II faut au contraire veiller à adopter un style de conduite paisible, en évitant les régimes élevés et les sur-régimes. Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez effectuer plus de 200 000 km sans problèmes graves. Si vous cherchez les performances, choisissez une voiture fonctionnant à l’essence...


03_Entretien_moteur_diesel_14604_Entretien_moteur_diesel_14605_Entretien_moteur_diesel_146
3 Pour démonter la bougie elle-même, il faut déposer la résistance du témoin de préchauffage.4 Vous pouvez maintenant démonter la bougie avec une clé adéquate et la contrôler. 5 La poignée de la pompe d’amorçage, située ici à côté de la pompe d’injection, servira à la purge.

L’entretien d’un moteur diesel

Nous n’indiquerons dans ce chapitre que les opérations d’entretien qui diffèrent de celles d’une voiture à essence. Il serait inutile de revenir sur la vérification des niveaux (liquide de refroidissement, niveau de l’électrolyte de la batterie, liquide de frein, etc.), en tout point semblable sur les deux types de moteur.

Vidange du carter et remplacement du filtre à huile

Consultez le manuel de bord pour connaître la périodicité des vidanges et du remplacement du filtre, ainsi que le lubrifiant recommandé par le constructeur. Ces périodicités diffèrent de celles d’un véhicule à essence. À l’heure actuelle, la vidange s’effectue tous les 5 000 km (à partir de la deuxième vidange), et non pas tous les 7 500 km, comme cela est généralement le cas pour un moteur à essence. Il n’y a pas si longtemps encore, la périodicité des vidanges d’une voiture Diesel était fixée à 2 500 km. Quant à la cartouche filtrante, elle doit être remplacée tous les 5 000 ou tous les 10 000 km, selon les constructeurs.

Filtre à air

Tous les 5 000 ou 10 000 km (selon les conseils du constructeur), procédez au nettoyage du filtre. Les étapes du travail pour une Citroën CX Diesel sont les suivantes pour enlever la cartouche, retirez trois vis papillon, et ôtez le couvercle et la cartouche après avoir déposé l’écrou sur le passage de roue. Nettoyez la cartouche à l’essence, sans la faire tremper, afin de ne pas abîmer le joint d’étanchéité. Il faut ensuite huiler la cartouche avec de l’huile moteur, la laisser égoutter, puis la replacer dans le filtre.
Sur les 504 Peugeot munies d’un filtre à air à bain d’huile, nettoyez la cuve et le filtre au gazole tous les 5 000 km environ. Remplissez la cuve d’huile moteur jusqu’au repère indiqué. Enfin, avant de remonter l’ensemble, n’oubliez pas de contrôler l’état du joint et de le remplacer si c’est nécessaire.

Contrôle des bougies de préchauffage

Au niveau des bougies de préchauffage, il y a deux pannes possibles : si, par exemple, vous avez remarqué que le temps de préchauffage s’allonge de façon anormale, ou si le témoin lumineux ne s’allume pas, vous pouvez en déduire que l’une des bougies de préchauffage est probablement coupée. À l’inverse, si le temps de préchauffage est beaucoup trop court (allumage trop rapide de la lampe-témoin), il est probable que l’une des bougies est en court-circuit. Remplacez-la sans tarder, sous peine de détériorer la résistance du contact de témoin de préchauffage. II est facile de vérifier si une bougie est coupée ou non à l’aide d’une lampe-témoin. Voici comment procéder : après avoir déconnecté la barrette de raccordement, branchez en série votre lampe-témoin, successivement, sur chacune des bougies. Si la lampe-témoin s’allume, labougie est bonne ; si elle reste éteinte, la bougie est coupée et doit donc être remplacée.
La méthode pour vérifier qu’aucune bougie n’est en court-circuit est la suivante : déposez séparément chacune des bougies (photos 2 à 4) et branchez-les tour à tour aux bornes d’une source de courant de 10 volts environ. Vous saurez que la bougie est bonne si le crayon chauffe. Dans le cas contraire, la bougie est en court-circuit et doit être remplacée.
Dans les deux cas, c’est en contrôlant systématiquement chaque bougie que l’on finit par identifier l’élément défaillant. Avant de remonter les bougies de préchauffage, n’oubliez pas d’enduire leur filetage de graisse graphitée afin de faciliter tout démontage ultérieur.


06_Entretien_moteur_diesel_22007_Entretien_moteur_diesel_220
6 La cuve comprenant le principal filtre se situe immédiatement à côté de la pompe d’injection. Elle est facile d’accès.7 Il suffit généralement de desserrer un gros boulon pour accéder au filtre. Utilisez toujours une clé de pas adapté, et jamais une paire de pinces.
08_Entretien_moteur_diesel_22009_Entretien_moteur_diesel_220
8 Une fois le boulon enlevé, vous pourrez sortir le filtre. Suivant les constructeurs, on peut soit le nettoyer, soit le changer.9 La cuve ayant été nettoyée, le filtre replacé, vous pouvez refermer la cuve, en veillant à la disposition et à l’ordre des joints. Il faut ensuite purger.

L’équipement d’injection

Nous traitons ici de la purge d’un circuit d’injection Roto-Diesel,du remplacement d’une cartouche filtrante et du contrôle des injecteurs. Le tarage d’un injecteur et le calage d’une pompe sont des opérations à confier à un spécialiste.

Purge du circuit d’injection Roto-Diesel

Commencez par dévisser les vis de purge du raccord de sortie du filtre à combustible et de la tête hydraulique de la pompe d’injection. Desserrez ensuite les raccords, côté injecteur, des canalisations d’alimentation.
La purge du filtre s’effectue de la manière suivante en premier lieu, dévissez la poignée de la pompe d’amorçage ; actionnez la poignée jusqu’à ce que vous constatiez que le gazole qui s’écoule par la vis de purge du raccord ne présente plus de bulles. Une fois ces conditions remplies, il ne vous reste plus qu’à resserrer la vis de purge.
Pour purger la pompe, continuez de pomper jusqu’à ce que le gazole s’écoule, sans bulles, par la vis de purge de la tête hydraulique. Quand le résultat recherché est obtenu, procédez au serrage de la vis de purge et revissez la poignée de la pompe d’amorçage.
Pour purger les injecteurs, placez le levier de « stop » en position marche. Ouvrez l’accélérateur au maximum, puis faites tourner le moteur au démarreur jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air dans le carburant qui s’écoule par les raccords des injecteurs. Vous pouvez alors serrer les raccords. Dans ce cas particulier, la cartouche filtrante se remplace tous les 10 000 km.


10_Entretien_moteur_diesel_14611_Entretien_moteur_diesel_14612_Entretien_moteur_diesel_146
10 Il est bon, maintenant, d’inspecter le dispositif de refoulement de la pompe à injection. Commencez par desserrer les raccords de tubulures haute pression.11 Le raccord de tubulure haute pression étant retiré. desserrez maintenant le corps de refoulement qui se présente sous la forme d’une tubulure à tête six pans.12 Après démontage complet de l’ensemble, vous pouvez accéder à la soupape de refoulement, et contrôler ainsi l’état des différentes pièces du dispositif.

Remplacement d’une cartouche filtrante

Bien que le système de filtrage varie légèrement d’un moteur à l’autre, la cartouche se remplace en principe tous les 20 000 km ; cependant, il sera peut-être nécessaire de la changer avant ce kilométrage. En effet, si le combustible utilisé est de mauvaise qualité, il arrive parfois que la cartouche se colmate prématurément. Ce phénomène est aisément identifiable à la perte de puissance du moteur qui s’accompagne d’une chute de vitesse, et au dégagement important de fumée à l’échappement.
Après avoir dévissé le boulon central (photo 7), retirez les trois éléments suivants dans l’ordre indiqué : le raccord inférieur, le fond de la cuve en verre (éventuellement), l’élément filtrant (photo 8), sans oublier les joints d’étanchéité.
Avant de procéder au remplacement de l’élément filtrant, nettoyez soigneusement la cuve au gazole. Avant de remonter l’ensemble, examinez l’état des joints et remplacez-les le cas échéant.
La présence d’un ou plusieurs filtres revêt, dans un moteur Diesel, un intérêt tout particulier. De ce fait, les constructeurs attachent une grande importance à la propreté des éléments filtrants, nombre d’entre eux préférant préconiser le remplacement pur et simple des cartouches plutôt que leur nettoyage.
Sans parler du colmatage complet d’un filtre (évoqué plus loin), on sait qu’un encrassement partiel peut être à l’origine d’ennuis importants entraînant un mauvais fonctionnement, voire la détérioration de pièces importantes. En effet, le passage de particules solides dans le carburant peut, par exemple, rayer les cylindres de pompe ou être la cause d’un échauffement excessif des injecteurs. Dans certains cas, ceux-ci finiront par se boucher partiellement, ce qui les fera goutter au lieu de pulvériser, d’où une perte de puissance notable. On comprend donc l’intérêt d’un entretien régulier que nous évoquons maintenant.

Les injecteurs

Le contrôle des injecteurs exige que soient réunies les conditions de propreté absolue, indispensable à quelque intervention que ce soit sur le matériel d’injection.
Pour identifier un injecteur défectueux, il faut posséder une pompe d’essai d’injecteurs. Faites tourner le moteur à un régime de 1 000 tours/minute environ (régime de ralenti accéléré), puis desserrez et resserrez les raccords de tuyauterie haute pression de chaque injecteur. L’injecteur correspondant au raccord qui n’a pas entraîné - alors qu’il était desserré - une modification du régime du moteur est défectueux.
Déposez l’injecteur en mauvais état et contrôlez, à l’aide d’une pompe à tarer, le cône de pulvérisation. Si au cours de cet essai, la pulvérisation du gazole s’effectue de manière incomplète ou irrégulière, le remplacement de l’injecteur s’impose.


13_Entretien_moteur_diesel_22014_Entretien_moteur_diesel_220
13 Avec une clé à œil, défaites d’abord la bride qui maintient la canalisation d’alimentation.14 La canalisation défaite, prenez une clé à pipe pour débloquer l’injecteur. Sortez-le à la main.
15_Entretien_moteur_diesel_22016_Entretien_moteur_diesel_220
15 L’injecteur démonté ici est en bon état. Il n’est pas nécessaire de le remplacer.16 Resserrez les raccords de tubulures d’admission de la pompe (en haut). Contrôlez le bon fonctionnement du levier d’accélérateur (en bas, à droite).

Démontage d’un porte-injecteur

Débranchez en premier lieu une cosse de la batterie, pour prévenir tout court-circuit. Nettoyez ensuite le pourtour de la culasse et le dessus. Vous pouvez maintenant déposer la canalisation d’alimentation et desserrer les brides pour débrancher la canalisation de retour. Enlevez la bride et le porte-injecteur (photos 13 à 15).

Contrôle d’un injecteur

Contrôlez, sur l’aiguille, que le siège de l’injecteur ne présente pas de piqûres, de déformations ou de détériorations particulières. Vérifiez que le téton (la pointe de l’aiguille) est en parfait état (absence d’usure). Examinez, à l’aide d’une loupe à fort grossissement, que le trou d’injection n’est pas ovalisé. Assurez-vous sur l’ensemble aiguille-corps que l’aiguille joue parfaitement dans le corps - qu’elle glisse sans difficulté - et que la glace de l’injecteur est en parfait état.

Remontage d’un porte-injecteur

Avant de remettre en place le joint de cuivre et la rondelle ondulée sur le porte-injecteur, n’oubliez pas de les graisser modérément. Positionnez la rondelle dans le bon sens. Engagez l’injecteur bien d’aplomb dans la culasse, sans forcer, et serrez simultanément les écrous, afin d’éviter toute déformation possible du corps qui mettrait l’injecteur hors d’usage. Montez les tuyauteries d’alimentation des injecteurs, sans bloquer, puis serrez les écrous de fixation du porte-injecteur à l’aide d’une clé dynamométrique, au couple de serrage préconisé par le constructeur. Il ne vous reste plus alors qu’à purger les injecteurs selon la méthode indiquée précédemment.

Faut-il démonter un injecteur

Avant de se lancer dans le démontage d’un injecteur, il faut être sûr que cette opération est nécessaire. Il s’agit là, en effet, plus d’une réparation que d’un entretien, un tel démontage n’étant pas systématique. Il n’aura lieu d’être que dans les cas suivants :
  • si le moteur démarre difficilement ;
  • si le moteur tire très mal ;
  • si l’échappement fume beaucoup.

Même dans ces conditions, ce n’est qu’après certaines vérifications qu’on s’attaquera au démontage d’un ou de plusieurs injecteurs

  • si l’injecteur est bouché, plusieurs grands coups d’accélérateur peuvent parfois suffire pour chasser le corps solide qui l’obstrue ;
  • des bulles d’air dans les canalisations peuvent également être à l’origine de défauts d’alimentation ; la purge du circuit d’injection est donc la première des choses à entreprendre ;
  • enfin, un mauvais fonctionnement de la pompe peut être à supposer, d’où la nécessité de vérifier son fonctionnement.

 

Documents issus de "Ma Voiture"


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Entretien du moteur Diesel d’une voiture
Dépose du moteur d’une voiture
Démontage du moteur d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques