Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Dépose du moteur d’une voiture

<< Retourner au Guide

00_Depose_moteur_440
La dépose d’un moteur impose presque toujours l’utilisation d’un palan de levage.

Si votre voiture est âgée ou si elle a déjà eu un problème quelconque de lubrification, il est possible que vous ayez coulé une ou plusieurs bielles. Vous entendrez alors un claquement caractéristique, proportionnel au régime du moteur, et qui n’apparaît qu’entre 2 000 et 3 000 tours environ. Il faudra réparer l’embiellage et pour cela démonter entièrement le moteur.
Avant de traiter de la réfection de l’embiellage dans un prochain chapitre, nous étudions donc ici, en détail, la méthode à adopter pour la dépose du moteur.
Afin de travailler dans de bonnes conditions, commencez par faire nettoyer à la vapeur le compartiment moteur. Ainsi vous repérerez et vous démonterez plus facilement tous les boulons et les écrous à enlever, en évitant les risques d’accident. Pour la dépose du moteur, un palan est très utile, vous pouvez éventuellement en louer un. Il ne sera pas inutile non plus de disposer de l’aide d’un assistant au moment où vous devrez sortir le moteur.


Les travaux préliminaires

01_Depose_moteur_220
02_Depose_moteur_220
1 Pour travailler plus confortablement, n’hésitez pas à démonter le capot. Il est parfois nécessaire de défaire également la calandre et le pare-chocs.2 Dans tous les cas, il est indispensable de débrancher les bornes de la batterie. Si celle-ci se trouve sous le capot, il est préférable de la sortir.
03_Depose_moteur_22004_Depose_moteur_220
3 Après les avoir enduit de dégrippant, débloquez les boulons de fixation du collecteur. Une clé à pipe, avec rallonge, est souvent indispensable.v4 Enlevez les fils de bougies (après les avoir repérés chacun par une étiquette) puis déposez la tête du distributeur d’allumage (vissée ou clipée).

La première étape dans ce genre de travail est de débrancher les divers éléments fixés au moteur afin que rien ne reste accroché quand vous le sortirez. Vous vous faciliterez le travail en effectuant tous les démontages qui se font sous le capot, puis en passant ensuite sous la voiture pour terminer les opérations.
Commencez par démonter le capot (photo 1) en dévissant les écrous qui le maintiennent à ses charnières, puis rangez-le dans un endroit où il ne risque rien.
Débranchez ensuite les cosses de batterie et enlevez la batterie (photo 2), si elle se trouve sous le capot, pour libérer un peu de place et faciliter l’accès à certaines pièces. La batterie est fixée dans son bac par l’intermédiaire d’une bride retenue par des tiges filetées. Faites attention à ne pas renverser la batterie et à ne pas faire couler l’électrolyte.
Vidangez ensuite le système de refroidissement en ouvrant les robinets ou les bouchons de vidange situés à la base du radiateur et sur le côté du bloc cylindres ; vous pouvez démonter une Durit inférieure du radiateur pour faciliter la vidange.
Après avoir effectué la purge du circuit de refroidissement, il est également conseillé de vidanger dès maintenant le moteur et la boîte de vitesses. Munissez vous d’un récipient adéquat et glissez-le sous la voiture, puis ouvrez le bouchon de vidange du moteur ainsi que le bouchon de remplissage et laissez s’écouler complètement l’huile usagée. Vous procéderez de même pour la boîte de vitesses, mais vous prendrez la précaution de démonter d’abord le bouchon de remplissage, et seulement après le bouchon de vidange.
Ainsi, si vous éprouvez quelques difficultés avec celui de remplissage, vous ne risquez pas d’avoir par la suite une mauvaise surprise en ne pouvant remplir d’huile votre boîte de vitesses alors que vous l’avez déjà vidangée. Il est conseillé de démonter le filtre à huile, ou même le filtre et son embase complète. En effet, sur de nombreuses voitures l’embase dépasse sur le côté du bloc moteur et comme elle est en aluminium, elle est relativement fragile et risque parfois de se casser. De toute façon, il faut remplacer la cartouche du filtre à huile si votre moteur en est pourvu. S’il est muni d’un filtre à huile démontable, vous démonterez le bol que vous nettoierez ultérieurement, puis vous enlèverez l’élément filtrant. Si l’embase est trop proéminente, démontez-la également.
Vous appliquerez de l’huile dégrippante en bombe sur les écrous du collecteur d’échappement (très difficiles à démonter) et d’une manière générale sur tous les boulons ou écrous qui semblent rouillés (photo 3).


Démontage des accessoires

05_Depose_moteur_22006_Depose_moteur_220
5 Avant de déposer la bobine, si elle est fixée au moteur, débranchez les différents fils qui en partent (ici, le fil basse tension venant de la batterie).
6 Débranchez le tuyau d’arrivée d’essence du carburateur. Vous aurez besoin d’une pince ou d’un tournevis pour défaire le collier de serrage (selon son type).
07_Depose_moteur_22008_Depose_moteur_220
7 Défaites également les commandes de starter et d’accélérateur. Une clé est nécessaire pour desserrer le serre-câble (ici commande d’accélérateur).8 Ici, vous aurez pu dégager l’ensemble pipe d’échappement/carburateur. Vous pourrez le maintenir dégagé du bloc à l’aide d’un petit câble.

En travaillant dans le compartiment moteur, commencez par démonter le filtre à air, au sommet du carburateur, en desserrant l’écrou qui se trouve au milieu puis en ouvrant le couvercle. Après avoir enlevé la cartouche elle-même, démontez le boîtier du filtre, généralement boulonné sur le carburateur.

Vous pouvez débrancher tous les fils électriques ; il n’est pas superflu de marquer chaque fil avec une bande de papier adhésif, genre Giraud, sur lequel vous aurez inscrit au stylo à bille l’emplacement du branchement du fil pour vous repérer. Débranchez le fil haute tension sur la bobine et les fils de bougies, puis enlevez la tête du distributeur d’allumage (photo 4) avec le faisceau complet. Débranchez ensuite le fil basse tension qui va du distributeur d’allumage à la bobine. Vous pouvez aussi débrancher les fils qui vont à la dynamo (photo 5), en repérant leurs emplacements de montage. Débranchez le fil de la sonde de pression d’huile et de la sonde de température d’eau.
Il faut ensuite démonter le système d’alimentation. Si votre voiture comporte une pompe à essence mécanique montée sur le côté du bloc-moteur, débranchez le tuyau d’arrivée d’essence en provenance du réservoir. Sinon, débranchez tout simplement le tuyau d’arrivée d’essence au carburateur (photo 6).
Les tringleries ou les commandes de carburateur peuvent être maintenant démontées (commande d’accélérateur (photo 7) et commande de starter). S’il s’agit de câbles et de gaines, démontez les serre-câbles, desserrez la vis qui retient la gaine sur le carburateur puis dégagez simplement l’ensemble gaines et câbles. S’il s’agit de tringlerie, démontez les écrous qui maintiennent les petites chapes de fixation, ou dégagez simplement les chapes qui sont enclenchées par des systèmes de clips ou de ressorts. Certaines tringleries comportent des rotules qui se dégagent en faisant levier avec un tournevis. L’intérieur de la rotule s’engage sur une boule par l’intermédiaire d’un ressort.
Il faut débrancher la commande d’embrayage. Placez une petite feuille de plastique sous le bouchon du réservoir de liquide d’embrayage puis revissez le bouchon pour éviter une perte trop importante de liquide hydraulique. Vous pouvez démonter la tuyauterie hydraulique d’embrayage soit directement au maître cylindre, si elle est fixée au moteur, soit au récepteur d’embrayage, si la canalisation est fixée à la carrosserie. S’il s’agit d’une commande mécanique par câble, dégagez le câble de sa chape après avoir détendu le réglage de l’embrayage ; s’il s’agit d’une commande par tringlerie, démontez celle-ci après avoir détendu la commande pour la dégager facilement.
Enfin, il faut démonter le système de refroidissement. Desserrez tous les colliers de serrage qui maintiennent les Durits puis enlevez les Durits elles-mêmes, (photos 9 et 10), en particulier la Durit supérieure et la Durit inférieure du radiateur, ainsi que les Durits fixées à la pompe à eau et qui vont vers le radiateur de chauffage. Il faut débrancher toutes les tuyauteries qui partent du moteur et qui vont vers le compartiment moteur. Démontez le radiateur, dans la plupart des cas il faut légèrement avancer le moteur puis le basculer pour le dégager. De toute façon, il est sage de déposer le radiateur (photo 11) pour éviter de l’endommager en sortant le moteur. Le radiateur est habituellement maintenu par 4 boulons, parfois par l’intermédiaire de Silent-blocs. Démontez également le tuyau de trop-plein ou le tuyau de communication du radiateur avec le vase d’expansion, s’il y en a un. Déposez le radiateur dans un endroit sûr, avec le capot par exemple.
Démontez le démarreur (photos 12 et 13). Après avoir débranché le câble d’alimentation du démarreur qui est fixé sur sa borne par un gros écrou en cuivre, déposez le démarreur qui est fixé sur la cloche d’embrayage par 2 ou 3 boulons. Il faut donc utiliserdeux clés, l’une pour maintenir la vis et l’autre pour desserrer l’écrou. Profitez-en pour rechercher la tresse de mise à la masse du moteur, elle se trouve à proximité du démarreur ou est boulonnée par un des boulons de la cloche d’embrayage. Si vous n’avez pas accès à ces boulons, démontez la tresse à son autre extrémité, là où elle est vissée sur la tôle du compartiment moteur. Déposez également la dynamo (photo 14) ou l’alternateur, en vérifiant l’état de la courroie.
Sur certaines voitures à traction avant dont le moteur est disposé dans le sens de la longueur (comme celui de la R 12 présenté ici), il n’est pas nécessaire de déposer la boîte de vitesses en même temps que le moteur. Il suffit en effet de défaire les boulons de fixation de la cloche d’embrayage, puis de tirer vers l’avant le bloc-moteur, après démontage des supports-moteur et soutien du moteur par chaînes et palan. On dépose ainsi le moteur avec son embrayage, qu’il est facile de refaire si nécessaire. Il en va de même pour les voitures tout à l’arrière.


Démontage du levier de vitesse

09_Depose_moteur_22010_Depose_moteur_220
9 Dans la plupart des cas, il est nécessaire de démonter le radiateur de refroidissement d’eau. Desserrez les vis de colliers de serrage des Durits.10 Démontez complètement les Durits du système de refroidissement et profitez-en pour contrôler si elles ne sont pas craquelées.
11_Depose_moteur_22012_Depose_moteur_220
11 Après avoir démonté les Durits et défait les points de fixation, vous pourrez déposer sans difficulté le radiateur en le tirant bien verticalement.12 Le mode de fixation du démarreur varie suivant les voitures. Dans le cas présent, il est souhaitable de le démonter en même temps qu’on dépose le moteur.

Si la boîte doit être déposée avec le moteur, il faut démonter le levier de vitesse. Si votre voiture est équipée d’une console centrale, il faut d’abord l’enlever, elle est généralement fixée par des vis cruciformes, soit apparentes, soit cachées sous la moquette. Une fois la console centrale déposée, vous avez accès au soufflet en caoutchouc du levier de vitesse, il est en général fixé sur le tunnel de boîte de vitesses par une embase en tôle, retenue par des vis à tôle. Après avoir démonté ces vis et l’embase, dégagez le caoutchouc en dévissant la boule du levier de vitesse.
La dépose du soufflet en caoutchouc permet l’accès au système de retenue du levier sur la boîte. La plupart des leviers de vitesse sont fixés sur la boîte de vitesses par l’intermédiaire d’une très grosse rondelle vissée. Certains leviers sont fixés sur une chape par l’intermédiaire d’une broche transversale retenue par une broche fendue ou par un boulon.


Le travail sous la voiture

13_Depose_moteur_22014_Depose_moteur_220
13 Les boulons de fixation étant desserres, il suffit ici de tirer le démarreur vers le haut. Le collecteur ne gène plus pour le déposer.14 La dépose du moteur est souvent l’occasion de vérifier l’état du générateur (ici une dynamo). Son démontage ne pose aucun problème.
15_Depose_moteur_22016_Depose_moteur_220
15 Avec une traction avant dont le moteur est disposé dans le sens de la longueur, on dépose le moteur sans la boîte. Défaites les boulons de la cloche d’embrayage.16 À l’aide d’un palan, soulevez le moteur et tirez-le délicatement vers l’avant pour le faire venir sans risquer de briser l’arbre de sortie de boîte.

En passant sous la voiture, vous pourrez terminer la préparation de la dépose. Après avoir levé la voiture et l’avoir posée sur des chandelles, démontez l’arbre de transmission. S’il s’agit d’une voiture à propulsion arrière, il est fixé à la sortie de boîte de vitesses par 4 boulons qu’il suffit de démonter. Vous ferez tourner l’arbre sur luimême pour atteindre facilement les 4 boulons. Faites attention, car l’arbre est plus lourd que vous ne pourriez le croire.

 

Sur les voitures à moteur transversal, le travail est pratiquement le même. Généralement, la boîte de vitesses constitue un bloc avec le moteur et c’est l’ensemble qui sera démonté. Mais ici il n’y a pas d’arbre de transmission, la transmission s’effectue par l’intermédiaire de deux cardans qui sortent de chaque côté de la boîte de vitesses et vont vers les roues. Les demiarbres de transmission, aussi appelés cardans, sont emmanchés sur des arbres cannelés sortant de la boîte de vitesses. Pour les dégager, il faut démonter une partie de la suspension. Levez la voiture sur crics, posez-la sur des chandelles et démontez les deux roues avant. Après avoir enclenché une vitesse pour empêcher les roues de tourner, desserrez le gros écrou central qui apparaît au milieu du moyeu. Cet écrou peut être freiné, il faut donc rabattre la collerette ou le frein, ou bien enlever la goupille qui le retient. Après avoir desserré cet écrou, le cardan peut être extrait hors du moyeu.

 

Il faut dégager le moyeu sur le côté de façon à pouvoir démancher le cardan, à la fois hors du moyeu et hors de la boîte de vitesses. Dans la plupart des cas, il faut démonter une des rotules de suspension ou même plusieurs. Généralement, le bras de suspension inférieur étant plus long que le bras de suspension supérieur, il sera plus facile de démonter la rotule de suspension supérieure pour obtenir le plus grand dégagement possible. Desserrez l’écrou de la rotule de suspension supérieure et, à l’aide d’un arrache-rotules, démanchez la rotule. Si le dégagement ainsi obtenu n’est pas suffisant, vous pouvez braquer à fond dans le sens opposé au côté sur lequel vous travaillez, de façon que la biellette de direction sorte au maximum de la crémaillère.

 


 

Ainsi, si vous travaillez sur la roue gauche, vous braquerez à fond à droite. Si le dégagement n’est toujours pas suffisant, il faut démonter également la rotule de biellette de direction, et même peut-être la rotule de suspension inférieure. Démontez ces deux rotules de la même façon que la rotule de suspension supérieure, en desserrant l’écrou, puis en les démanchant à l’aide d’un arrache-rotules. Le cardan est parfois maintenu, côté boîte de vitesses, par une goupille qui traverse à la fois l’arbre et la chape du cardan. Dégagez cette goupille à l’aide d’un chassegoupilles, puis enlevez le demi-arbre de transmission. Procédez de la même façon pour l’autre côté, et le reste de la dépose du moteur s’effectue comme pour une voiture à transmission classique.

 

Si votre voiture comporte une commande de vitesse au volant, il faut démonter celle-ci par en dessous. Il suffit de suivre les tringleries à l’endroit où elles sont reliées à la boîte de vitesses et de les débrancher ; elles sont fixées par des rotules à ressort que vous dégagerez en faisant levier avec un tournevis.

 

Vous pouvez maintenant passer au démontage de l’échappement. Dans certains cas, il est plus intéressant de laisser le collecteur d’échappement en place sur le moteur et de débrancher simplement la tuyauterie à la sortie du collecteur. Dans d’autres cas, démontez le collecteur. Si vous avez choisi la première solution, opérez sous le moteur, l’accès à l’échappement sera facilité. Après avoir appliqué de l’huile dégrippante en bombe, démontez les écrous du collier de serrage ou de l’embase de fixation des tuyauteries sur le collecteur. Démontez ces écrous en desserrant modérément afin de ne pas les abîmer.

 

Déposez l’ensemble moteur-boîte. Placez un cric hydraulique sous la boîte de vitesses que vous supporterez par un morceau de bois. Démontez ensuite les 4 ou 8 écrous maintenant la traverse qui supporte la boîte de vitesses sous le plancher. Un assistant peut être utile pour retenir les écrous situés à l’intérieur de la voiture et cachés sous la moquette, le long du tunnel de transmission. Enfin, lorsque vous aurez démonté tous ces boulons, enlevez la traverse elle-même. N’oubliez pas de débrancher le câble du compteur qui entre dans la boîte de vitesses, généralement sur le côté. Il peut être soit vissé par un gros écrou moleté, soit engagé dans la boîte de vitesses et retenu par un circlip que vous enlèverez avec une pince à clips.

 

Nota
Si, comme c’est presque toujours le cas, il est nécessaire d’acheter de nouvelles pièces, n’oubliez pas de noter le type, le numéro et l’année du moteur.

 

17_Depose_moteur_440
17 Déposez le moteur sur des cales, avant de le coucher pour accéder à l’embiellage, après démontage du carter (profitez-en pour nettoyer le bloc-moteur).

 

Documents issus de "Ma Voiture"


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Dépose du moteur d’une voiture
Démontage du moteur d’une voiture
Le moteur à piston rotatif d’une voiture


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques