Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Changer la courroie de distribution d’une voiture

<< Retourner au Guide

Bien que la chaîne simple ou double soit encore le moyen le plus employé pour entraîner un arbre à cames, les constructeurs ont tendance à adopter l’entraînement par courroie crantée, surtout pour les moteurs à arbre(s) à cames en tête. Ce type d’entraînement est plus simple et plus silencieux que la chaîne ou la transmission par pignons, et son prix de revient est modéré. La courroie crantée, travaillant à l’air libre et protégée par un carter en tôle ou en plastique, est très facile d’accès.

 

Les courroies de distribution sont faites d’une âme de Nylon tressé noyée dans une couche de caoutchouc synthéthique, ce qui les rend extrêmement résistantes à l’usure et à l’étirement. Elles sont cependant munies d’un tendeur, constitué d’une grosse roulette en alliage léger maintenue en pression par un ressort en spirale. Outre l’entraînement des arbres à cames, ce type de courroie est aussi employé pour entraîner des compresseurs mécaniques, des pompes d’injection ou des accessoires (dans des tailles différentes bien entendu).

 

02_Courroie_distribution_14
03_Courroie_distribution_1404_Courroie_distribution_14
2 Une fois les supports de l’alternateur desserrés, retirez la courroie trapézoïdale.3 Dévissez les boulons fixant le carter de la courroie d’entraînement de l’arbre à cames en tête.4 Sur certaines automobiles, comme cette Audi, il ne sera pas nécessaire de retirer d’autres éléments.
05_Courroie_distribution_1406_Courroie_distribution_1407_Courroie_distribution_14
5 Avant de retirer la courroie de distribution, il est nécessaire de mettre le moteur en phase en alignant la poulie sur ses repères.6 La plaque supportant le tendeur de la courroie devra être desserrée à l’aide d’une clé à œil de dimension appropriée.7 Il faut une clé à grande ouverture pour desserrer la roulette du tendeur de la courroie. Repoussez ensuite la roulette vers l’intérieur.

 

Le principal inconvénient de ces courroies est leur rupture imprévue, ce qui peut avoir de fâcheuses conséquences pour la santé de votre moteur... Une chaîne usée et détendue émettra un raclement caractéristique, surtout à bas régime, ce qui vous préviendra de son mauvais état. Une courroie, elle, cassera sans prévenir ; il est donc conseillé de la changer à intervalles réguliers. La durée de vie d’une courroie varie suivant l’effort qu’elle a à fournir ; sur une Citroën GS, par exemple, deux courroies entraînent chacune un arbre porteur de 4 cames, l’effort étant modéré, le constructeur ne prévoit pas le changement des courroies si ce n’est lors d’une réfection complète du moteur.

 

Sur les premiers modèles, Citroën recommandait un contrôle à 40 000 kilomètres, mais celui-ci étant toujours positif, il a été supprimé. Si vous possédez une voiture de ce type, changez ces courroies à 100 000 kilomètres environ par mesure de sécurité. Sur un moteur Fiat ou Ford à 4 cylindres, la courroie entraîne un arbre porteur de 8 cames, l’effort étant plus important, le changement interviendra donc plus tôt. De même pour les moteurs Rover 2600 (12 cames par arbre), il sera bon d’effectuer un changement de courroies tous les 50 000 kilomètres.

 


Changement d’une courroie sur un moteur à simple arbre à cames en tête

Les moteurs Ford à simple arbre à cames en tête, le moteur de la Renault 20, le moteur Rover 2600 ont tous un entraînement par courroie crantée. Pour y avoir accès, il faut commencer par retirer le carter de protection vissé sur le bloc soit par des vis cruciformes, soit par de classiques vis 6 pans (photo 3). Sur certains moteurs, il faudra enlever la Durit supérieure de radiateur pour pouvoir retirer le carter (Ford) (photo 4). Le carter étant déposé, vous avez les pignons et la courroie sous les yeux. Avant de retirer quoi que ce soit, il faut mettre le moteur en phase (c’est-à-dire aligner les repères situés sur la poulie de vilebrequin sur l’index correspondant au point mort haut du cylindre n° 1). Si vous ne savez pas où sont ces repères, aidez-vous du manuel d’entretien de votre voiture.

 

Le moteur étant en phase, regardez le pignon d’entraînement de l’arbre à cames : ses repères doivent être en face de l’index fixe situé sur le couvre-culasse (photo 5) (en fait, il peut être très légèrement décalé, en raison de l’allongement dû à l’usure de la courroie).

 

Desserrez le boulon de bloquage du tendeur afin de libérer la courroie de toute contrainte (photo 7), et déposez la courroie (photo 8). Réalignez correctement le pignon de l’arbre à cames si celui-ci n’était pas parfaitement en phase, puis enfilez la courroie neuve sur ses pignons. Souvent la courroie porte des repères soit sur son dos, soit sur ses flancs, ils doivent coïncider avec ceux portés sur les pignons à créneaux. Il est indispensable que les pignons soient propres et exempts de toute trace d’huile, nettoyez-les à l’essence si c’est nécessaire.

 

08_Courroie_distribution_14
09_Courroie_distribution_14
10_Courroie_distribution_14
8 Une fois le tendeur desserré, vous pouvez retirer la courroie de distribution de ses poulies et la remplacer par une neuve, de mêmes caractéristiques.9 Sur cette Fiat 132, commencez par desserrer l’écrou de bloquage de la roulette du tendeur en utilisant une clé à œil de 17 mm de diamètre.10 Avec une clé à douille de 13 mm, desserrez l’axe du tendeur de la courroie crantée de distribution. Il n’est pas nécessaire de le dévisser complètement.

 

Resserrez le tendeur suivant les normes indiquées par le constructeur, si celui-là est à réglage manuel. Si vous avez affaire à un tendeur à ressort, il n’y a qu’à le resserrer simplement. Avant de remettre le carter en place, donnez un coup de démarreur pour faire tourner le moteur, puis remettez-le en phase, afin de bien vérifier l’alignement des divers repères situés sur la poulie de vilebrequin et sur le pignon de l’arbre à cames.

 

Puis remettez le carter de protection en place après l’avoir lavé au pinceau et à l’essence. Remontez enfin les accessoires éventuels que vous avez été obligé de démonter pour avoir accès au carter. Comme il n’y a ici que des cas particuliers, des conseils précis seraient inutiles, il faudra vous aider du manuel d’entretien de votre véhicule, ou d’un fascicule technique ne traitant que de votre modèle.

 


Changement d’une courroie sur un moteur à double arbres à cames en tête

Le moteur de la Fiat 124 sport entre dans cette catégorie assez restreinte, les autres constructeurs de moteurs à double arbres à cames en tête restent fidèles à la chaîne (Jaguar, Alfa Roméo, Aston Martin, Ferrari, Maserati, Mercedes-Benz).

 

11_Courroie_distribution_1412_Courroie_distribution_1413_Courroie_distribution_14
11 Sortez le ressort en maintenant le tendeur en position à l’aide d’un gros tournevis. La tension appliquée sur une courroie de distribution sera alors libérée.12 Vous pouvez retirer la courroie de distribution de ses poulies. Par mesure de sécurité, la vieille courroie ne doit être remontée sous aucun prétexte.13 Avant de remettre une courroie neuve en place. assurez-vous que les deux arbres à cames sont correctement calés (les points blancs en face des index fixes).

 

La marche à suivre pour le changement de cette courroie est pratiquement identique à celle que nous avons vue précédemment : retirez le carter de protection, mettez le moteur en phase, desserrez le tendeur, retirez la courroie, et rajustez le calage des arbres à cames si c’est nécessaire (photos 9 à 13). Une seule différence : vous devez vérifier le calage des deux pignons des arbres à cames au lieu d’un seul ; un double index vous permet de mener à bien cette opération. Le remontage de la courroie s’effectuera alors comme précédemment.

 


Changement des courroies sur un moteur 4 cylindres à plat

Le moteur de la Citroën GS est le cas le plus typique, avec celui de l’Alfa Roméo Alfasud. Ces deux moteurs « flat-four » ne diffèrent que par leur mode de refroidissement à air sur la Citroën et à eau sur l’Alfasud. Sur la GS, le travail est long et complexe, car il faut déposer de nombreux composants avant de pouvoir accéder aux courroies de distribution.

 

Commencez par déposer la calandre ainsi que les clignotants et les phares. Retirez le câble commandant l’ouverture du capot et dévissez les vis cruciformes assujettissant le panneau avant sur la carrosserie. Retirez la partie supérieure du panneau en faisant attention de ne pas abîmer le faisceau électrique, puis enlevez les parties latérales du pare-chocs avant (deux boulons et un écrou). Retirez la partie inférieure du panneau avant en même temps que la partie centrale du pare-chocs.

 

Retirez le ventilateur de refroidissement en dévissant son boulon central, puis enlevez les carénages amenant l’air de refroidissement vers les ailettes des cylindres. Vous avez maintenant accès (enfin) aux courroies de distribution. Mettez le moteur en phase avant de desserrer les tendeurs des courroies, afin de les retirer. Reposez des courroies neuves et réglez-les de manière que les deux repères blancs de chacune d’entre elles coïncident avec les repères situés sur les poulies de vilebrequin et les poulies d’arbres à cames. Il doit y avoir 32 dents entre les repères de la courroie gauche sur le moteur 1 015 cc (33 sur moteurs 1 220 cc, 1 130 et 1 300 cc) et 42 entre ceux de la courroie droite (43 sur moteurs 1 220 cc, 1 130 et 1 300 cc).

 

Lorsque le calage est parfaitement vérifié, resserrez les écrous de maintien des tendeurs, à un couple de 1,8 mlkg, à l’aide d’une clé dynamométrique. En essayant de ne rien oublier, il ne vous reste plus qu’à remonter tous les accessoires dans l’ordre inverse du démontage. Si vous avez pris soin de noter soigneusement l’ordre du démontage, cela ne devrait pas vous poser de problèmes.

 

Notez bien le cheminement que les courroies empruntent, de manière à les remplacer exactement suivant le même schéma. Le moteur étant vu de face, le brin inférieur de la courroie gauche passe sur le tendeur ; alors que sur la courroie droite, c’est le brin supérieur qui passe sous le tendeur. Le brin inférieur de la courroie droite passe sous un gros pignon intermédiaire.

 

Documents issus de "Ma Voiture"


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Changer une chaîne de distribution d’une voiture
Changer la courroie de distribution d’une voiture
Remplacer la courroie de distribution d’une Honda Civic simple ACT


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques