Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Transporter des charges : accessoires de complément

<< Retourner au Guide


Le coffre de la plupart des voitures n’est prévu que pour emporter des valises et de petits objets usuels cette capacité dépendant bien évidemment du type de carrosserie et variant énormément entre un break et un cabriolet.

 


Galerie rapportée ou d’origine


01_Charge_440


Les galeries de toit à boulonner, qui nécessitaient d’effectuer un perçage dans les gouttières du pavillon, ont pratiquement disparu, au profit des galeries fixées par pinces ; elles comportent généralement deux barres (ci-dessus), ce qui permet de les adapter à tous types de véhicules.

 

Par ailleurs, même si le volume du coffre le permet, il n’est pas toujours judicieux de le charger au maximum d’objets lourds le déséquilibre de charge entre l’avant et l’arrière pouvant dépasser les limites prévues par le constructeur, avec des risques graves pour la sécurité.

 

Pour accroître les possibilités de chargement d’une automobile, vous pouvez opter pour l’une des deux grandes catégories d’équipements conçus pour cela : les galeries et porte-bagages, d’une part, les remorques, d’autre part.


Les galeries

Hormis pour certains véhicules utilitaires, le toit d’une voiture n’est pas prévu pour emporter n’importe quoi, même s’il est équipé d’une galerie très robuste.

 

Par exemple, des objets longs et flexibles doivent être sérieusement attachés, afin de ne pas risquer de "fouetter" en entrant en résonance sous l’effet d’un cahot de la route ce phénomène peut amplifier les efforts appliqués à la galerie dans de telles proportions que celle-ci arrive à s’arracher de ses fixations.

 

En règle générale, l’arrimage des charges portées sur le toit doit faire l’objet d’un soin particulier : trop d’accidents, parfois aux conséquences dramatiques, sont provoqués par des charges tombées d’une galerie.


02_Charge_22003_Charge_220


Adaptateurs pour barres de toit

L’utilisation de barres de toit permet de réaliser une galerie "sur mesure", d’une part en espaçant les barres de manière à bien équilibrer la charge transportée, d’autre part en les équipant d’accessoires spécialisés pour bien maintenir les objets transportés. Par exemple, pour fixer une planche à voile, on place des patins pour la planche (ci-dessus, à gauche) et des étriers pour le mât (à droite). On peut également saisir la planche dans des barres doubles, utilisables aussi pour l’emport de skis (ci-dessous, à gauche). Il existe aussi des adaptateurs spéciaux pour fixer un petit bateau, retourné, par ses rebords (à droite).


04_Charge_22005_Charge_220

 

Il est donc prudent d’employer des accessoires spécifiques pour fixer certains objets sur la galerie étriers porte-skis, berceaux pour planches à voile, colliers pour mâts ; ou encore des attaches "sauterelles" qui permettent de tendre rapidement et sérieusement les sangles de fixation d’une grosse valise ou d’une cantine (à employer de préférence à des sandows, qui peuvent se détendre sous l’effet d’une forte secousse ou de la chaleur du soleil).

 

A chaque arrêt, pensez à vérifier la fixation de ce que vous transportez sur votre galerie. Si vous n’utilisez celle-ci qu’épisodiquement et que vous la déposez après chaque période d’utilisation, stockez-la à l’abri de l’humidité, après avoir légèrement graissé ses dispositifs de fixation.

 

De même, les cordes, sandows ou sangles employés pour arrimer les charges doivent être rangés à l’abri de l’humidité et loin de la présence d’une batterie : les vapeurs acides émises par celle-ci rongent insidieusement aussi bien le chanvre que le caoutchouc et la plupart des tissus synthétiques.


Les porte-cycles

Il existe des équipements spécialement conçus pour transporter certaines charges, comme les cycles. Le choix entre un porte-cycles de galerie et un dispositif permettant de les transporter à l’arrière de la voiture dépend de divers facteurs.

 

Tout d’abord du nombre de vélos à emporter un porte-cycles placé à l’arrière ne peut guère emporter plus de deux vélos. Cet équipement est en revanche préférable à un porte-cycles de galerie lorsqu’il faut équiper un break, car il évite des perturbations aérodynamiques provoquées par les vélos chargés sur le toit de la voiture.

 

Dans tous les cas, veillez à ce que la charge ainsi transportée ne dépasse jamais le gabarit latéral de la voiture, ce qui créerait un risque grave pour les deux-roues et même pour les piétons. Dans le cas d’un porte-cycles arrière, assurez-vous que les vélos ne masquent ni les feux arrière (y compris l’éventuel feu de brouillard), ni la plaque minéralogique.

 

Si celle-ci se trouve masquée (même partiellement), il faut en oser une autre en arrière de la charge, en n’omettant pas de l’équiper d’un éclairage, branché en parallèle sur celui de la plaque d’origine.

Équiper la remorque

Pour tracter une remorque, tout le monde sait que le véhicule tracteur doit être équipé de dispositifs spéciaux attelage, prise électrique, rétroviseurs. On se préoccupe beaucoup moins de l’équipement de la remorque.

 

06_Charge_440


S’équiper pour tracter

Pour tracter une remorque, certains équipements sont obligatoires, tels les rétroviseurs spéciaux, chaque fois que la largeur de la remorque égale ou excède celle du véhicule tracteur. Si la voiture ne tracte pas fréquemment une remorque, mieux vaut employer des rétroviseurs amovibles, qui se fixent généralement par l’intermédiaire de pinces (ci-dessus). Un coffre posé sur le timon de la remorque (ci-dessous) permet de loger de façon pratique certains objets légers, ou encore les roues de secours de la voiture et de sa remorque. Mais il faut veiller à ne pas excéder la charge maximum autorisée sur la flèche de traction et il est recommandé d’installer un stabilisateur.


07_Charge_22008_Charge_220

 

Or, celle-ci forme, avec le véhicule qui la tracte, un ensemble dont le comportement diffère alors de celui de chacun de ses deux éléments pris séparément. Et il n’est pas toujours possible d’adapter parfaitement la voiture tractrice aux modifications dynamiques créées par l’attelage de la remorque. Dans ce cas, c’est sur la remorque qu’il faut agir.

 

L’équipement le plus intéressant est le stabilisateur de flèche (voir page suivante), dont l’emploi est recommandé chaque fois que la charge sur le crochet d’attelage (que vous pouvez mesurer à l’aide d’un peson) atteint ou dépasse 75 % de la valeur maximum indiquée par le constructeur de la remorque.

 

En particulier, cet équipement apporte une sécurité très sensible lorsque le timon de la remorque est équipé d’un coffre à bagages, ou d’un porte-roue de secours, ou encore dans le cas d’une caravane équipée d’un coffre sur flèche pour le rangement des bouteilles de gaz.

 

Si le véhicule tracteur est équipé d’un freinage ABS, il est judicieux d’envisager la pose d’un système équivalent sur la remorque ; cette précaution est même très recommandée chaque fois que la remorque tractée atteint la masse maximum autorisée et que vous prévoyez de voyager ainsi sur des routes pouvant être glissantes (voyages en montagne, l’hiver, par exemple).

 

09_Charge_440


Améliorer l’aérodynamisme

La remorque dégrade considérablement les qualités aérodynamiques du véhicule tracteur, surtout lorsqu’elle est plus haute que lui, ce qui est presque toujours le cas avec une caravane. Outre les effets dommageables sur la consommation de carburant et la fatigue du groupe moto-propulseur, cette dégradation peut avoir des effets désagréables, et parfois même dangereux, sur la stabilité de l’ensemble lors de rafales de vent, ou lors d’un dépassement par une voiture roulant nettement plus vite. Toutefois, la pose d’un déflecteur aérodynamique sur le toit de la voiture ne peut s’effectuer dans n’importe quelles conditions. Il est recommandé de s’adresser à un spécialiste.

 

Cette opération, qui nécessite un réglage de la compatibilité des systèmes ABS du tracteur et de sa remorque à laide d’un banc spécial, doit être effectuée par un spécialiste du freinage. Elle impose également de remplacer la prise de raccordement classique par un modèle spécial à 13 broches, normalisé au niveau européen depuis 1990.

 

Pour tracter une remorque très longue (porte-canoës, transport de planeurs, etc.), la pose d’un attelage anti-lacet constitue un investissement judicieux, surtout si on tracte cette charge avec un véhicule 4x4, car on peut alors tirer tous les avantages de ce type de tracteur. Le système antilacet le plus simple, parfois appelé également stabilisateur, se monte sur la voiture tractrice.

 

Mais le meilleur système est le stabilisateur à amortisseur de lacet (analogue à un amortisseur de direction), qui se monte sur le timon de la remorque. Cet équipement évite la "mise en drapeau" de la remorque, cause d’accidents fréquents et souvent très graves.


Charger la remorque

Lorsque vous tractez une remorque, veillez à répartir les masses entre celle-ci et la voiture tractrice. Dans le cas dune caravane, placez toutes les charges lourdes le plus bas possible (sur le plancher) et le plus près possible de l’axe des roues.

 


L’intérêt du stabilisateur

Le stabilisateur d’attelage est un véritable organe de sécurité, car il évite l’affaissement brutal de l’arrière de la voiture tractrice sous l’effet de l’inertie de la remorque lors d’un freinage. Les deux ressorts à lames sont tendus par l’intermédiaire de tirants de réglage verticaux. Certains de ces stabilisateurs peuvent être équipés d’un régulateur de freinage, pour tracter une remorque dotée d’un frein à inertie.


10_Charge_220

11_Charge_220

 

Si vous tractez une petite remorque, vous pouvez équiper celle-ci d’accessoires permettant le transport de charges diverses : roue de secours, cycles, planche à voile, skis. Chaque fois que vous évitez ainsi de charger le toit de la voiture, préférez cette solution ; à condition évidemment que la remorque ne soit pas alourdie au-delà de la masse maximum autorisée.

 

En particulier, le porte-roue de secours à l’arrière de la flèche des remorques devrait logiquement constituer un équipement de série de celles-ci. Une remorque recouverte d’un couvercle rigide s’avère ainsi intéressante, car on peut y fixer un porte-bagages analogue aux galeries prévues pour le toit de la voiture.



Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Voir aussi :
Sonoriser l’habitacle d’un véhicule automobile
Transporter des charges : répartir le chargement
Transporter des charges : accessoires de complément


Retrouvez nos 6 grandes catégories :
- Equipements de voiture
- Mécanique
- Modèles de voitures
- Prototypes
- Réglementation
- Voitures anciennes
- Voitures électriques