Voici comment le patron de Lotus s’en sort après un excès de vitesse !

C’était il y a quelques jours à peine. Le PDG de la mythique Lotus, Jean-Marc Gales, s’est fait arrêter par la police britannique pour excès de vitesse.

Le radar de la police anglaise indiquait 102 mph (165 km/h) au lieu des 70 mph autorisés à l’endroit concerné.

Comment s’en est-il sorti ? Peu évident à priori, car l’homme avait déjà été arrêté dans la même région en 2014 à plus de 150 km/h... Après cette récidive, il aurait donc logiquement dû être déchu du droit de conduire, en plus de devoir payer une amende conséquente.

L’argument de son avocat a pourtant la différence : l’homme de loi a avancé que son client ne serait plus en mesure de tester les voitures que son entreprise Lotus produit si on lui retirait le permis !

"Plus c’est gros, plus ça passe", comme on dit dans ces cas-là. L’interdiction de conduire n’a duré que 30 jours même si la juge lui a tout de même conseillé d’aller tester les modèles... sur une piste d’essai.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Voici comment le patron de Lotus s’en sort après un excès de vitesse !»

Publiez votre avis