Il simule un malaise pour que le conducteur échappe au retrait de permis !

C’est une chose de vouloir prendre des libertés avec les limitations de vitesse mais encore faut-il assumer son geste. Car oui, même lorsque l’infraction est évidente, certains conducteurs ne manquent pas d’imagination pour justifier leur vitesse et échapper à la sentence. Pour rappel, certains automobilistes avaient au choix accusé le vent ou même un cerf pour expliquer leur vitesse excessive...

Ici, c’est un cas de figure différent mais tout aussi pathétique. Il s’est produit dans la Drôme, sur l’autoroute A7 à Saulce-sur-Rhône. Une Porsche a été contrôlée à 211 km/h par la gendarmerie, laquelle n’a pas manqué de rattraper le bolide au volant de leur Mégane RS. Au vu de l’importance de l’infraction, c’était le retrait pur et simple du permis qui guettait le responsable, sans compter l’amende de 750 et la confiscation de la Porsche.

Sauf que le conducteur n’était pas seul et son passager a tout simplement essayé de tromper la gendarmerie en simulant un malaise. Une idée qui s’avéra à la fois stupide et vaine. Non seulement les gendarmes ont appelé l’ambulance pour l’emmener à un hôpital qui l’a déclaré en parfaite santé, mais ces gendarmes n’ont pas manqué de mener le contrôle à son terme en dépit de cette fausse alerte !

Résultat, le malade imaginaire a dû prendre un taxi pour récupérer la Porsche immobilisée de son ami...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Il simule un malaise pour que le conducteur échappe au retrait de permis !»

Publiez votre avis