Comparateur assurance auto

Assurance à 11€ / mois Élu meilleur comparateur d'assurances 2017*

Quelle assurance auto choisir pour une vieille voiture ?

Tous les conducteurs n’ont pas les moyens d’acheter un véhicule neuf ou tout simplement récent en occasion. Ils sont même nombreux en France à rouler avec une vieille voiture par nécessité ou suivant une certaine valeur sentimentale. Pour eux, des conseils peuvent être donnés afin de mieux choisir leur assurance !

Un devoir d’assurance comme tout le monde

En France, l’âge moyen des voitures circulant sur les routes est de 9 ans*. Cette tendance étant plutôt à la hausse, le parc automobile français serait donc de plus en plus vieux. L’une des principales raisons est le coût des véhicules neufs mais aussi la qualité des voitures qui s’est améliorée.

Rouler avec une voiture de 9 ans ne veut pas dire pour autant avoir une vieille voiture. Mais comme il s’agit d’une simple moyenne, nous nous doutons que des véhicules bien plus âgés roulent sur nos routes. Pour eux comme pour les autres, l’assurance automobile est obligatoire. Il est donc nécessaire de souscrire un contrat chez un assureur mais soyez vigilant car rouler dans une vieille voiture permet souvent de payer moins cher son assurance auto.

Opter pour un contrat au tiers si la valeur est faible

Qui dit rouler dans une vieille voiture dit forcément rouler dans un véhicule ayant une faible valeur (hors voiture de collection). Voilà l’un des principaux critères permettant d’avoir une assurance auto moins chère en conduisant une vieille voiture. Contrairement à un véhicule neuf, la valeur d’une vieille voiture est plus faible et en cas de vol ou d’incendie par exemple, l’indemnisation sera moindre pour l’assureur.

Pour les vieux véhicules, il est conseillé de souscrire une assurance au tiers. Ce conseil vaut pour les voitures de plus de 100 000 kilomètres ou qui valent moins de 3 000 euros environ.

Cette formule de protection est la moins coûteuse tout simplement car il s’agit de l’offre minimale, de base. Elle ne couvre en effet l’assuré qu’en termes de responsabilité civile. La RC permet de se couvrir contre les dommages matériels mais aussi physiques que le conducteur pourrait causer à un autre automobiliste. Bien entendu, si vous souhaitez ajouter des garanties particulières vous pouvez tout à fait le faire en transformant l’assurance au tiers par une assurance au tiers + appelée aussi intermédiaire.

Si vous préférez tout de même avoir la protection maximale, c’est vers l’assurance tous risques qu’il faudra se tourner. Mais attention car les cotisations sont ici bien plus importantes. Votre vieille voiture en vaut-elle vraiment la peine ?

Et si votre vieille voiture était de collection ?

Une vieille voiture peut néanmoins voir sa cote augmenter au fil des années. Veillez donc bien à voir si votre voiture peut être placée sous le statut de voiture de collection. Dans ce cas-là vous pouvez opter pour une assurance spécifique et n’hésitez pas à les comparer sur Minute-auto.fr pour faire le maximum d’économies !

Ce statut intervient lorsqu’une voiture a plus de 30 ans et grâce lui, le contrôle technique n’est pas le même. Si les visites de contrôle sont à faire tous les 2 ans pour une voiture classique, avec un véhicule catégorisé en collection, le CT est à passer tous les 5 ans ! Il s’agit là de quelques années de tranquillité mais qui ne sont pas sans conséquence sur le marché de l’occasion…

*Donnée du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) pour l’année 2017

Avis sur «Quelle assurance auto choisir pour une vieille voiture ?»

Publiez votre avis