Comparateur assurance auto

350€ d’économies en moyenne pour les mêmes garanties

100% gratuit, Sans engagement

Covoiturage : la question de l’assurance auto

Le covoiturage est aujourd’hui bien ancré dans nos habitudes. Alternative parfaite entre le train et le bus, le partage d’un trajet automobile offre une plus grande flexibilité. Mais cette pratique n’est pas sans conséquence en cas d’accident et il vaut mieux être bien informé en termes d’assurance. Heureusement, Minute-auto vous donne les clés de l’assurance en situation de covoiturage.

Le covoiturage : la solution idéale ?

Pour limiter les dépenses pensez au covoiturage ! Ce système de partage de votre véhicule avec d’autres usagers est un bon moyen pour diviser les frais d’un trajet. Le covoiturage n’a pas pour but de se faire du bénéfice sur une course. Il a juste comme objectif de contribuer aux coûts du transport. Dans le sens inverse, cette technique permet de voyager à faible prix et même faire connaissance ! Ce mode de déplacement est également fortement conseillé pour diminuer les rejets de CO2 en optimisant les trajets en voiture.

Quelle assurance pour un covoiturage ?

Prendre des passagers en covoiturage ne sous-entend pas souscrire un contrat ou des garanties d’assurance particulières. Comme pour un conducteur classique, il faut souscrire au minimum à un contrat responsabilité civile. Chez un assureur, ce contrat s’appelle assurance au tiers. C’est l’assurance minimale permettant de conduire en toute légalité. Son coût est inférieur tout comme sa couverture. En effet, une assurance au tiers ne protège que contre les dégâts matériels ou physiques causés à autrui.

Grâce à cette assurance, les passagers aussi sont couverts ! Tout simplement car ils sont considérés comme des tiers. Veillez cependant à les transporter dans des conditions de sécurité optimales. Si votre véhicule est assuré pour quatre places alors que vous êtes cinq en tout, votre assureur est dans son bon droit de rejeter sa responsabilité d’indemnisation.

Sachez également que certains sites de covoiturage proposent la couverture des trajets. Tous les passagers faisant appel à la plate-forme pour se déplacer son alors assurés en cas de pépin (accident mais aussi panne et donc assistance).
Le site le plus connu (BlaBlaCar) propose d’ailleurs pour tout trajet pris sur son site, une assistance « Arrivée à destination » proposée avec l’assureur Axa. D’autres garanties sont mêmes avancées comme celle du remboursement de la franchise.

Surtout, vérifiez votre contrat !

Attention néanmoins à bien consulter les conditions générales de votre contrat si vous comptez prendre des passagers. Certaines exclusions pourraient apparaître pour cette pratique. Nous vous conseillons donc d’avertir votre assureur si vous comptez régulièrement user de cette pratique. Il pourrait en effet vous conseiller sur tel ou tel manquement dans votre contrat. Le plus souvent, il s’agit de vérifier si le trajet domicile/travail est couvert lors du covoiturage ou même si le prêt de volant est inclus. Il est également bon de savoir que si vous utilisez une voiture de fonction, le transport de passagers fait souvent partie des exclusions…

Quelle indemnisation en cas d’accident ?

Si vous prêtez votre volant à un passager lors d’un long trajet par exemple, en cas d’accident, c’est le titulaire du contrat d’assurance qui est responsable. Les effets d’un malus lui seront notamment appliqués. Concernant les niveaux d’indemnisation, les démarches sont les mêmes qu’un sinistre classique. Nous vous invitons donc à vous reporter sur les conditions de votre contrat pour plus détails.

Avis sur «Covoiturage : la question de l’assurance auto»

Publiez votre avis