Un spray anti radars au Québec !

Publié le

par Olivier Guillaume

Les radars ne sont pas très appréciés et cela n’est pas valable qu’en France. S’il est encore légal de signaler les contrôles sur les réseaux sociaux et d’être alerté par GPS, d’autres moyens sont mis en oeuvre pour échapper aux fameux flashs en cas d’excès de vitesse.

Le Journal de Montréal rapporte ainsi l’histoire du Photo Blocker Spray, un vernis que l’on projette sur la plaque d’immatriculation pour que la lumière du flash automatique soit reflétée. Ainsi, le numéro ne peut plus être lu et le conducteur ne peut être retrouvé. Une pratique qui commence à se répandre au Québec.

Si la société Photo Blocker se consacre à l’automobile depuis 1996 et si son produit se propage des Etats-Unis à l’Australie en passant par la Belgique, il est interdit d’utilisation, puisqu’il est prohibé d’empêcher la lecture des plaques d’immatriculation. De toute façon, la police ne se contente plus des plaques puisqu’elle prend aussi en photo les conducteurs afin de les retrouver.

Pour rappel, vous risquez une amende de 90 euros en France si votre plaque d’immatriculation n’est pas lisible.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Un spray anti radars au Québec !»

Publiez votre avis