Un prince fait pression pour que les femmes aient le droit de conduire en Arabie Saoudite

Publié le

par Olivier Guillaume

Le combat contre les inégalités entre hommes et femmes est toujours d’actualité, plus que jamais. En dépit des avancées acquises ici et là, d’autres secteurs dans le monde persistent dans leur volonté de priver les femmes de droits élémentaires. Notamment en Arabie Saoudite où la femme ne peut pas manger seule dans un restaurant, voyager sans l’accord de son mari ou tout simplement conduire un véhicule.

Pourtant, tout le monde ne considère pas cette situation avec bienveillance dans le pays, y compris dans les hautes sphères de la nation. Al Walid ben Talal, prince saoudien et un des hommes les plus riches de la planète, a donc décidé de se faire entendre sur le sujet. Selon lui, "empêcher une femme de conduire est aujourd’hui une question de droits semblable à celle qui se posait quand il leur était interdit d’avoir accès à l’éducation ou d’avoir une identité à elle"

Le prince met aussi en avant des arguments économiques. Puisque la femme ne peut pas conduire, elle doit payer des taxis ou des chauffeurs privés, ou doit se faire conduire par son mari, au risque que celui-ci s’absente de son travail. Ce qui représente un coût non négligeable, à l’heure où la crise du pétrole touche profondément le pays.

En avril dernier, le vice-prince Mohammed ben Salmane, fils du roi et héritier désigné, avait considéré que le droit de conduire pour les femmes devait être accordé par la société.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Un prince fait pression pour que les femmes aient le droit de conduire en Arabie Saoudite»

Publiez votre avis