Un conducteur sans clignotants, en excès de vitesse, ivre... et récidiviste !

Publié le

par Olivier Guillaume

Parmi tous les conducteurs pris en flagrant délit d’excès de vitesse ou d’état d’ébriété au volant, il y a deux catégories principales : ceux qui n’ont commis l’erreur qu’une fois et qui se sont efforcés de ne plus recommencer (ou de ne pas être contrôlés, allez savoir) et ceux qui retombent dans leurs travers. Le conducteur du jour est dans la deuxième catégorie et s’est payé un sacré combo !

Cela s’est produit en septembre dernier dans la commune de Saint-Martin dans le Nord. Les policiers en patrouille remarquent alors un véhicule clairement en excès de vitesse et qui, tant qu’à faire, n’utilisait pas ses clignotants pour signaler ses changements de direction. L’interpellation ne s’est pas faite attendre.

Bien entendu, le conducteur concerné va plaider sa cause. Premièrement, il va rejeter l’accusation de l’excès de vitesse, puisqu’il se trouvait dans une zone fréquentée par de nombreux dos d’âne, et prétendre qu’il avait bien utilisé ses clignotants. Il précisera plus tard qu’il a pris la route pour venir en aide à un ami, en dépit de... sa consommation d’alcool. Puisque oui, notre homme avait bien 1,80 g d’alcool par litre de sang au moment de son interpellation !

Partant de là, il est déjà difficile de le défendre quand il associe trois infractions au Code de la Route. Mais la cerise sur le cadeau, c’est qu’il n’en était pas à son coup d’essai, ayant déjà été contrôlé pour les mêmes raisons en novembre 2014 ! Résultat : 6 mois de prison, 100 euros d’amende, annulation du permis de conduire et interdiction de le repasser pendant un an. Aura t-il compris la leçon ? Pas sûr...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Un conducteur sans clignotants, en excès de vitesse, ivre... et récidiviste !»

Publiez votre avis