Sortie du Royaume-Uni de l’UE : quelles conséquences pour l’automobile ?

Publié le

par Olivier Guillaume

C’est l’info majeure du 24 juin 2016 : le Royaume-Uni a voté son bon de sortie de l’Union Européenne. Personne n’est resté insensible à cet événement, pas même l’automobile. D’ailleurs, les constructeurs avaient soutenu en masse le maintien du pays dans l’Union, aussi bien Jaguar que BMW ou Toyota et Nissan. En vain.

Les bourses se sont affolées en conséquence mais qu’en est-il pour le secteur automobile, qui représente 800 000 emplois et rapporte 15,5 milliards de livres au pays ? L’association locale des constructeurs automobiles a souhaité le maintien d’accords entre le pays et l’Union Européenne pour sauvegarder la stabilité économique. Or la sortie de l’Union fait courir le risque de taxes très pénalisantes sur les exportations, alors que le Royaume-Uni exporte 80% de sa production automobile...

On eut le temps de constater une chute des valeurs de Peugeot et Renault avec en moyenne une baisse de 15%. Selon Barclays, les constructeurs français étaient apparemment très concernés par quelconque variation du cours de la livre qui, on le sait, a connu quelques mouvements suite au résultat choc du référendum. Les autres constructeurs restent mesurés et attendent de voir l’évolution de la situation avant de décider de la suite de leurs relations avec le Royaume-Uni.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Sortie du Royaume-Uni de l’UE : quelles conséquences pour l’automobile ? »

Publiez votre avis