Scandale : des traders suisses vendaient du carburant toxique en Afrique !

Publié le

par Olivier Guillaume

Beaucoup se sont émus lorsque Volkswagen a été confronté au fameux "dieselgate". Le constructeur cherchait en effet à faire croire que ses véhicules étaient moins nocifs pour l’environnement qu’ils ne l’étaient vraiment. Mais ce type de manipulations n’est hélas pas rare. Au contraire même tant certaines règles concernant les taux d’émissions peuvent être contournées par certains esprits habiles et mal intentionnés...

L’ONG Public Eye a mené une enquête centrée sur les pratiques de traders par rapport à la revente de carburants en Afrique. Sur le continent, beaucoup de pays disposent de réglementations bien moins sévères qu’en Europe ou aux États-Unis. Ce qui laisse la voie libre à beaucoup d’entourloupes où le carburant est mélangé pour être plus pauvre et donc financièrement plus avantageux.

Ainsi, l’enquête démontre que ces carburants vendus contenaient jusqu’à 1000 fois plus de souffre que les carburants réglementaires en Europe : 10 ppm (parties par million) chez nous, de 1500 à 3780 en Afrique ! L’expression "ça sent le souffre" n’a jamais été aussi appropriée...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Scandale : des traders suisses vendaient du carburant toxique en Afrique !»

Publiez votre avis