Que risquent les vandales qui s’attaquent aux radars ?

Publié le

par Olivier Guillaume

Comme nous vous le rapportions précédemment, les actes de vandalisme contre les radars grimpent en flèche depuis l’annonce de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires dépourvues d’un séparateur central.

Et la situation s’est encore aggravée depuis la mise en vigueur de la mesure, début juillet.

Mais que risquent au juste les vandales ?

La loi prévoit que les dégradations légères (tag, vitre endommagée, autocollants) sont passibles d’une amende pouvant grimper jusqu’à 15 000 euros et une peine d’intérêt général.

Voler un radar, y mettre le feu ou le faire exploser peut aller jusqu’à une peine de 2 ans de prison et une amende de 30 000 euros.

Le radar entièrement détruit peut conduire à 5 ans d’emprisonnement et une amende de 75 000 euros.

Enfin, une dégradation menée en groupe ou cagoulé(s) prévoit une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 7 ans et une amende de 100 000 euros.

De quoi faire réfléchir, à n’en pas douter...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Que risquent les vandales qui s’attaquent aux radars ?»

Publiez votre avis