Le pneu hiver : une efficacité souvent sous-estimée

Publié le

par Olivier Guillaume

Chaque hiver, lorsque les températures passent en dessous de zéro et que le gel et la neige attaquent les routes, les conducteurs serrent les dents. Ils savent qu’ils doivent au choix redoubler de prudence ou tout simplement abandonner l’idée de prendre le volant. Néanmoins, s’ils ne représentent pas une solution miracle, les pneus hiver (ou pneus neige) permettent de limiter les risques d’accident. Et pas uniquement durant l’hiver !

Une efficacité indéniable

Le pneu neige est conçu pour obtenir une meilleure adhérence, que ce soit sur la neige ou la pluie. Avec ses rainures plus profondes et plus larges, l’eau est mieux évacuée. Les distances de freinage sont ainsi plus courtes de 20% et les risques de dérapage moins nombreux. Ce pneu ne durcit pas comme un pneu été en cas de basse température grâce à un mélange plus adapté. Il garde donc sa flexibilité, d’où de meilleures performances.

C’est pourquoi il est généralement recommandé de s’en équiper lorsque la température passe sous les 7°C. Il s’agit de la température moyenne où les autres pneumatiques perdent leur efficacité et vous rendent plus vulnérables. Autrement dit, il n’est guère nécessaire d’attendre l’arrivée du gel pour changer son fusil d’épaule. De plus, des pneus neige peuvent se conserver durant plusieurs années. Vous n’avez donc pas à renouveler cette dépense à chaque hiver.

Un pneu souvent oublié

Reste que la réglementation à ce sujet diffère selon les pays. Ils sont obligatoires quoiqu’il arrive en Finlande et en Suède et sont obligatoires sous certaines conditions en Allemagne ou en Autriche. Ce qui n’est pas le cas en France. S’il est conseillé de s’en équiper pour les quatre roues de votre véhicule, rien n’oblige les Français à changer de pneus, sauf dans des secteurs particuliers où la signalisation l’indique.

Ainsi, en dépit de leurs performances, les Français ont tendance à les bouder. En novembre dernier, nous avions évoqué l’enquête de Point S à ce sujet. Celle-ci rapportait que seuls 15% des Français daignaient changer leurs pneus pour l’hiver et que deux tiers n’avaient pas prévu de le faire. Et pourtant, 93% des sondés estimaient ces pneus comme utiles. Un paradoxe évident...

Cela s’explique en partie par le caractère temporaire du pneumatique. Si le pneu hiver peut être légalement utilisé en été, ceci reste déconseillé puisque si un pneu été ne supporte pas les températures hivernales, un pneu hiver ne supporte pas les températures estivales. Il faudrait donc à nouveau changer de pneumatique, une manœuvre coûteuse en temps et en argent. On peut aussi penser aux régions du sud de la France, moins exposées aux risques de gel et de neige que les régions du nord. Les habitants de ces régions ont donc moins intérêt à s’équiper en pneus neige.

La sécurité avant tout !

Reste que l’apport du pneu neige en situation dangereuse est indéniable. Il sera toujours plus prudent et plus économique de chausser ces pneumatiques et de profiter de leur apport plutôt que de finir sa course dans un mur de neige, faute d’être correctement équipé.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Le pneu hiver : une efficacité souvent sous-estimée»

Publiez votre avis