Les vitres teintées : une réglementation de plus en plus stricte

Publié le

par Olivier Guillaume

En voiture, on peut chercher la différence ou se fondre dans la masse. Les uns veulent passer incognito, les autres veulent attirer le regard. De façon ironique, les vitres teintées peuvent faire tourner les têtes mais ont justement pour objectif de ne rien montrer de l’intérieur !

Pourquoi des vitres teintées ?

Les vitres ordinaires sont transparentes, si bien que l’on peut voir et être vu. La visibilité est bonne mais l’intimité est limitée. Avec les vitres teintées, on se protège non seulement des regards extérieurs malveillants mais aussi de la surchauffe et des UV, ce qui n’est pas anodin par les temps qui courent ! Cela permet aussi de relever l’esthétique de votre véhicule et de renforcer le vitrage, avec un risque d’impacts limité.

Quels types de vitres teintées ?

S’il existe des vitrages teintés d’office, il est aussi possible d’ajouter un film sur le vitrage non teinté. Cela représente une certaine économie, d’autant que certains films s’adaptent à tous les vitrages et toutes les formes. On peut aussi choisir entre plusieurs teintes, du chromé au fumé en passant par le bleu ou le rouge.

Leur prix peut varier selon la solution adoptée, entre 200 à 600 euros, intervention inclue. Bien entendu, il est préférable de confier l’installation du vitrage ou du film teinté à un professionnel pour une meilleur efficacité de l’ensemble.

Que dit la loi ?

La réglementation a récemment évolué sur le sujet. Depuis le 1er janvier 2017, le Code de la Route a interdit les vitres trop teintées au niveau des vitres latérales avant et du pare-brise. Le niveau de transparence minimal est ainsi passé à 70%, d’où une opacité maximale de 30%. La transparence doit être suffisante de l’extérieur et de l’intérieur et aucun objet ne doit apparaître comme déformé ou avec une couleur différente à travers la vitre.

Cela empêche donc d’utiliser un film solaire surteinté et interdit toute autre démarche susceptible de réduire la visibilité et/ou la sécurité de votre véhicule via vos vitres. Dans le cas contraire, la personne s’expose à un retrait de 3 points sur son permis de conduire et à une amende de 135 euros.

Le problème c’est que rien n’oblige la gendarmerie à utiliser un appareil de transparence, d’où une décision arbitraire...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Les vitres teintées : une réglementation de plus en plus stricte»

Publiez votre avis