Les vignettes automobiles débarquent !

Publié le

par Thomas Criqui

Passé à la trappe fin 2015, le dispositif de pastilles permettant d’identifier les véhicules les moins polluants pourrait finalement entrer en vigueur, dès cet été. C’est en tout cas ce que Ségolène Royal, l’actuelle Ministre de l’Ecologie, envisage.

Vous souvenez-vous des pastilles vertes apposées sur les voitures il y a quelques années ? Oubliez les, car maintenant il y aura toutes les couleurs de l’arc en ciel. Six couleurs en tout, six catégories classant les véhicules des plus propres (zéro émission de CO2 et autres gaz nocifs) aux plus polluants, dépourvus de tout autocollant.

Le projet Crit’air - c’est son nom - ne concernera que les propriétaires de voitures immatriculées en 1997 ou après et les véhicules deux roues motorisés datant d’au moins 1999. C’est ensuite le combustible utilisé (diesel, essence, GPL) et la version de la norme Euro qui fera le reste.

Mais à quoi vont servir ces vignettes ? Les municipalités pourront restreindre certaines zones aux véhicules les plus propres ou encore proposer des tarifs préférentiels pour le stationnement. Néanmoins, d’ici septembre 2016, les contrevenants ne seront pas sanctionnables. Il leur en coûtera ensuite 35€ d’amende en cas de non respect de ces restrictions de zones, voir 78€ selon la loi de transition énergétique qui entrera en vigueur au 1er janvier 2017.

Paris semble être la ville française la plus enthousiaste à l’idée d’un tel système, mais d’autres suivent de près cette piste, à commencer par Grenoble, Strasbourg ou encore Bordeaux...

Ci-dessous, l’annexe définissant les différentes classes de véhicules :


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Les vignettes automobiles débarquent !»

Publiez votre avis