Les radars, cibles des... buralistes !

Publié le

par Olivier Guillaume

Il est inutile de préciser pourquoi les radars ont mauvaise réputation. Les raisons sont aussi bonnes que mauvaises, aussi compréhensibles qu’exagérées. Reste que parfois, le dispositif sert aussi de fusible dans les moments de frustration des automobilistes. Mais pas seulement.

En effet, les buralistes sont montés au créneau récemment, en raison du coût excessif du paquet de cigarettes. Son prix n’a cessé d’augmenter pour enrayer le tabagisme, entre autres mesures incluant l’adoption de boîtes "neutres". Mais rien n’y fait, le tabac a beau être tabou, tout le monde n’y vient pas à bout. La solution ? Continuer à augmenter son prix bien sûr !

On parle désormais d’un paquet de cigarettes à 10 euros. Et c’en est trop pour les buralistes qui sont parmi les premiers à souffrir de cette tendance, surtout ceux qui subissent la concurrence des pays frontaliers (lesquels n’adoptent pas la même politique). Pour eux, cette hausse est aussi un moyen détourné de renflouer les caisses des pouvoirs publics, au même titre que... les radars. Le rapprochement était donc tout trouvé.

Ainsi, dans la nuit du 20 au 21 juillet, les buralistes ont entamé une opération de "recouvrement" sur tout le territoire. 430 radars automatiques ont été bâchés et cachés par une pancarte manifestant les griefs des professionnels. Ce ne sera sans doute pas la dernière fois.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Les radars, cibles des... buralistes !»

Publiez votre avis