Les dérapages de la conduite autonome !

Publié le

par Olivier Guillaume

La conduite autonome représente l’avenir de l’automobile pour beaucoup de constructeurs. Reste à convaincre le grand public qui n’est pas nécessairement chaud à l’idée de laisser une intelligence artificielle les conduire. Et ces quelques histoires montrent bien qu’il y a encore du chemin à faire...

Condamné pour avoir laissé conduire sa Tesla

Tesla est l’un des constructeurs qui met le plus en avant sa technologie autonome. Sauf que sa fonction Autopilot a déjà provoqué quelques couacs mettant à mal sa publicité. En partie parce que certains conducteurs ont été si convaincus de son efficacité qu’ils ont décidé de lâcher le volant, littéralement. Ce qui n’est pas autorisé par la loi. D’autant que l’Autopilot est une assistance à la conduite et non un système de conduite autonome proprement dit.

Pourtant en mai 2017, un anglais de 39 ans s’est laissé aller sur une autoroute de Londres. Il a activé son Autopilot et s’est placé sur le siège passager ! Certes, il n’a pas provoqué d’accident mais voir une voiture rouler à 70 km/h sans conducteur n’a pas de quoi rassurer. Filmé par plusieurs témoins, il a été dénoncé à la police qui a retrouvé le coupable. Le jugement a abouti à une amende de 2000 euros, 18 mois de suspension de permis et 100 heures de travaux d’intérêt général.

Le logiciel détecte le piéton... mais ne l’évite pas

Autre entreprise qui mise énormément sur la conduite autonome : Uber. Celle-ci ne s’est jamais caché de son ambition de remplacer ses chauffeurs une fois cette technologie arrivée à maturité. Ce qui n’est clairement pas encore le cas aujourd’hui. Le 18 mars à Tempe aux Etats-Unis, une de ses voitures autonomes a percuté un piéton qui traversait la route. Celui-ci n’a hélas pas survécu.

Le problème mis en lumière est que le système n’a pas connu de dysfonctionnement puisque le piéton a bien été détecté par les capteurs Uber. Sauf que ce même système a considéré qu’il s’agissait d’un obstacle minime et bénin tel qu’une feuille ou un sac, et non d’un individu. D’où l’absence de ralentissement et la collision. Cela est le résultat d’un réglage donnant trop d’importance à la présence d’un "faux positif".


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Les dérapages de la conduite autonome !»

Publiez votre avis